En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Faire taire de dangereuses rumeurs [8-12-2017]
    • Depuis trois jours, une mauvaise polémique sur le service public de l’audiovisuel crée un malaise profond dans tout le secteur. Des propos étonnamment tranchés sont prêtés au Président de la République à l’encontre des opérateurs nationaux de radios et de télévision. Le SPI s’inquiète de ces rumeurs et plus largement de la stigmatisation du secteur de l’audiovisuel autant que du service public. Au moment où les nouveaux acteurs du numérique, dont les plateformes, mettent en difficulté le secteur de (...)

    • Lire la suite
    • Communiqué du SPI relatif à la réforme de l’agrément [8-12-2017]
    • Le SPI accueille avec satisfaction la modification des règles de l’agrément applicables à partir du 1er janvier 2018, qui modernise ce dispositif principalement afin de tenir compte d’un certain nombre d’évolutions technologiques. Au cours de ce long travail de concertation, le SPI a eu à cœur de maintenir les objectifs politiques du dispositif, pivot de la politique culturelle du CNC. Ainsi, le SPI a défendu le maintien de l’ouverture du dispositif français aux cinématographies du monde, qui (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC demande une véritable régulation de la programmation en salles [22-11-2017]
    • A la suite des courriers que le Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma (BLOC) a adressés au CNC sur les Assises pour la diversité du cinéma et sur l’encadrement des cartes illimitées d’accès aux salles, et préalablement à la réunion de bilan sur la mise en oeuvre de l’accord du 13 mai 2016 sur les engagements de programmation et de diffusion, le BLOC vient d’envoyer un courrier à la Présidente du CNC pour revenir auprès d’elle sur les sujets touchant à la régulation de l’exploitation des films en (...)

    • Lire la suite
    • Communiqué : Faisons le pari de la jeune création cinématographique ! [22-11-2017]
    • Party Girl de Marie Amachoukeli, Samuel Theis et Claire Burger en 2014, Divines de Houda Benyamina en 2016, et cette année, Jeune femme de Léonor Serraille. En quatre ans, Cannes, le plus grand festival de cinéma du monde, a attribué trois fois la Caméra d’or (prix du meilleur premier film) au jeune cinéma français. Ces distinctions mettent en lumière le talent de ces jeunes auteurs et font rayonner la culture française au-delà de nos frontières. Pourtant, ce sont justement les premières œuvres et (...)

    • Lire la suite
    • Table Ronde sur le Métier de Producteur [20-11-2017]
    • Table Ronde : Le METIER DE PRODUCTEUR (ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métier de Producteur sans jamais oser le demander) Mercredi 29 novembre 2017 à 15h30 à l’Amphithéâtre de la Verrière (Cité du livre Aix-en-Provence) Ouverte à un large public, cette table ronde représente une occasion rare d’apporter un éclairage sur un métier finalement peu connu en questionnant quatre producteurs venus d’horizons différents : produire, ça veut dire quoi ? Comment devient-on producteur ? (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Ambition et indépendance [20-01-2015]

Les évènements tragiques récents soulignent combien les auteurs, les producteurs et les diffuseurs portent plus que jamais la responsabilité d’offrir aux citoyens des outils de décryptages de nos sociétés complexes.

L’appel des pouvoirs publics à la concentration, qui serait gage d’ambition du secteur de la production audiovisuelle, est une erreur majeure pour ceux qui croient encore au sens profond de la diversité culturelle. Devant les difficultés économiques rencontrées par le pays, les politiques ne doivent pas être centrées sur le repli, la concentration et l’appel constant à la remise en cause de la liberté d’entreprendre.

Dans quel pays autre que la France considèrerait-on que la diversité des entreprises de production et des créateurs est un problème pour la vitalité d’un tissu économique et de la création en particulier ?

Le secteur documentaire, le plus hétérogène en nombre d’entreprises indépendantes, est aussi celui dont le dynamisme à l’international est le plus évident. Pour ne citer que quelques exemples : « En Ethiopie, sur les traces des premiers chrétiens », « La légende du tour de France » ont été vendus dans plus de 30 territoires ; « Picasso, l’inventaire d’une vie », « Le plus beau pays du monde », « La valse des continents », « Déchets, le cauchemar du nucléaire », ont été vendu dans plus de 20 territoires dans le monde. En fiction, faut-il rappeler que « Les revenants » est distribué dans plus de 40 territoires dans le monde, « Nicolas le Floch » dans plus de 20 territoires, l’unitaire « La journée de la jupe » dans plus de 15 territoires. Toutes ces oeuvres produites par des PME et TPE indépendantes ont été primées en festivals internationaux. Elles contribuent toutes à la renommée de la France dans le monde.

Au FIPA cette année, sur 22 fictions sélectionnées 4 sont des fictions originales françaises, toutes produites par des PME indépendantes de tous groupes.

Dans le pays qui brandit en étendard la diversité culturelle, le problème est précisément l’insuffisante diversité et le faible volume produit et diffusé de fictions originales (47% des fictions françaises inédites diffusées en première partie de soirée en 2009 contre 38,5% en 2013) . Que penser du rétrécissement des espaces de diffusion de la fiction (110 soirées pour France 2 il y a quelques années, 60 aujourd’hui et une quasi absence de fiction originale en seconde partie de soirée), de la diminution constante de l’offre de fictions originales françaises au profit des fictions étrangères, du rétrécissement des thématiques et des formes narratives ? Comment croire que le critère d’audience supposée et la taille de la société de production soient des éléments prédominants à la qualité éditoriale et créative y compris sur les chaînes publiques ?

Pour les producteurs indépendants, l’ambition en fiction passe par une exigence des approches artistiques, de la diversité des points de vue et de renforcement du lien social. C’est la diversité des producteurs indépendants et des auteurs qui est le coeur du dynamisme de la création française et une chance pour les diffuseurs.

Il est de la responsabilité de tous d’établir ensemble un cadre règlementaire et économique équilibré, propice à la préservation d’un tissu créatif fort qui fait de la France aux yeux du monde encore le lieu de la diversité des expressions, des libertés fondamentales, de la diversité culturelle.

Contact :

Juliette Prissard – Déléguée générale du SPI - 01 44 70 70 44


  • communique_de_ (...)
    • 8-12-2017
    • Faire taire de dangereuses rumeurs
    • Depuis trois jours, une mauvaise polémique sur le service public de l’audiovisuel crée un malaise profond dans tout le secteur. Des propos étonnamment tranchés sont prêtés au Président de la République à l’encontre des opérateurs nationaux de radios et de télévision. Le SPI s’inquiète de ces rumeurs et plus largement de la stigmatisation du secteur de l’audiovisuel autant que du service public. Au moment où les nouveaux acteurs du numérique, dont les plateformes, mettent en difficulté le secteur de (...)

    • Lire la suite
    • 8-12-2017
    • Communiqué du SPI relatif à la réforme de l’agrément
    • Le SPI accueille avec satisfaction la modification des règles de l’agrément applicables à partir du 1er janvier 2018, qui modernise ce dispositif principalement afin de tenir compte d’un certain nombre d’évolutions technologiques. Au cours de ce long travail de concertation, le SPI a eu à cœur de maintenir les objectifs politiques du dispositif, pivot de la politique culturelle du CNC. Ainsi, le SPI a défendu le maintien de l’ouverture du dispositif français aux cinématographies du monde, qui (...)

    • Lire la suite
    • 22-11-2017
    • Le BLOC demande une véritable régulation de la programmation en salles
    • A la suite des courriers que le Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma (BLOC) a adressés au CNC sur les Assises pour la diversité du cinéma et sur l’encadrement des cartes illimitées d’accès aux salles, et préalablement à la réunion de bilan sur la mise en oeuvre de l’accord du 13 mai 2016 sur les engagements de programmation et de diffusion, le BLOC vient d’envoyer un courrier à la Présidente du CNC pour revenir auprès d’elle sur les sujets touchant à la régulation de l’exploitation des films en (...)

    • Lire la suite
    • 22-11-2017
    • Communiqué : Faisons le pari de la jeune création cinématographique !
    • Party Girl de Marie Amachoukeli, Samuel Theis et Claire Burger en 2014, Divines de Houda Benyamina en 2016, et cette année, Jeune femme de Léonor Serraille. En quatre ans, Cannes, le plus grand festival de cinéma du monde, a attribué trois fois la Caméra d’or (prix du meilleur premier film) au jeune cinéma français. Ces distinctions mettent en lumière le talent de ces jeunes auteurs et font rayonner la culture française au-delà de nos frontières. Pourtant, ce sont justement les premières œuvres et (...)

    • Lire la suite
    • 20-11-2017
    • Table Ronde sur le Métier de Producteur
    • Table Ronde : Le METIER DE PRODUCTEUR (ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métier de Producteur sans jamais oser le demander) Mercredi 29 novembre 2017 à 15h30 à l’Amphithéâtre de la Verrière (Cité du livre Aix-en-Provence) Ouverte à un large public, cette table ronde représente une occasion rare d’apporter un éclairage sur un métier finalement peu connu en questionnant quatre producteurs venus d’horizons différents : produire, ça veut dire quoi ? Comment devient-on producteur ? (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40