En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Nomination d'un nouveau Délégué général [19-07-2019]
    • Catherine BERTIN quitte les fonctions de Déléguée générale du SPI qu’elle occupait depuis octobre 2015. A cette occasion, le Bureau du Syndicat la remercie tout particulièrement du travail accompli pendant son mandat. Le SPI est désormais un syndicat représentatif unitaire regroupant 420 adhérents, seul à couvrir l’intégralité du secteur cinématographique et audiovisuel, dans tous les genres : cinéma court et long, documentaire, fiction, spectacle vivant, animation, création numérique et sur tout le (...)

    • Lire la suite
    • Incertitude au CNC [12-07-2019]
    • La Présidente du CNC, Frédérique Bredin vient d’annoncer son départ. Son mandat a été marqué par une profonde mutation du secteur du cinéma et de l’audiovisuel. Le siège reste vide, pour la première fois dans l’histoire du CNC. Le SPI exprime une très vive inquiétude face à cette situation inédite qui pourrait bloquer l’institution. Le CNC doit être le garant de la stabilité du secteur, conserver une autonomie financière, sans compromettre la continuité de l’activité de la production. Il est essentiel que (...)

    • Lire la suite
    • BLOC : Les organisations professionnelles du cinéma se réjouissent de l’accord conclu avec Ciné + [8-07-2019]
    • Le BLIC, le BLOC et L’ARP se réjouissent de la conclusion d’un nouvel accord avec Ciné + concernant le financement et l’exposition des films de cinéma sur ce service jusqu’au 31 décembre 2022. Ce nouvel accord prend pleinement en compte l’évolution des usages et valorise les œuvres dans toute leur diversité pour une offre de cinéma attractive et différenciée sur les chaînes de Ciné +. Dans une période de profonde remise en cause de leur écosystème, les organisations professionnelles du cinéma ont fait (...)

    • Lire la suite
    • TRIBUNE LE MONDE - La France : le seul pays au monde qui pense avoir trop de cinéma d’auteur [4-07-2019]
    • Les indépendants réagissent aux rapports sur le financement privé du cinéma et de l’audiovisuel (Dominique Boutonnat) et sur le contrôle du CNC (Céline Calvez et Marie-Ange Magne). Nous sommes scénaristes, cinéastes, producteurs, distributeurs et exploitants du cinéma indépendant. Indépendant ne veut pas dire que nous sommes la part intime du secteur : les indépendants fabriquent plus de 90% des films. Ils sont le modèle industriel du cinéma français. Nous le rappelons en préambule car c’est (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI félicite chaleureusement ses producteurs pour les prix obtenus à l’occasion du Festival international du film d’animation d’Annecy 2019 [17-06-2019]
    • * Prix du jury pour un spécial TV : "La vie de château" de Clémence Madeleine-Perdrillat et Nathaniel H’Limi - Films Grand Huit et Miyu Productions * Prix André-Martin pour un long métrage français : "Le Procès contre Mandela et les autres" de Nicolas Champeaux et Gilles Porte - Rouge International * Prix André-Martin pour un court métrage français : "Mon juke box" de Florentine Grelier - Girelle Production * Prix Fondation Gan à la Diffusion : "Josep" d’Aurel - Les Films d’Ici Méditerranée * Prix (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

L’Audiovisuel de demain se pense aujourd’hui (Assises de l’audiovisuel du 24 septembre 2012 en partenariat avec la SCAM) [25-09-2012]

Editorial du SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants par Jérôme Caza, producteur 2P2L, Président du collège Télévision du SPI

Avec la révolution numérique et la crise économique, le secteur de l’audiovisuel français doit faire face à la plus grande transformation structurelle et conjoncturelle depuis la création des chaines privées dans les années 80. L’enjeu est majeur : demain, qui financera quelles œuvres pour quel public sur quels supports ? Cela fait beaucoup d’incertitudes en une question, et pourtant, le secteur n’a d’autres choix que d’y répondre avec courage et, c’est tout le combat du syndicat des producteurs indépendants, une certaine ambition pour la création. D’un côté il faut bien prendre en compte les enjeux économiques de ceux qui financent (évolution des recettes publicitaires, financement des services publics, arrivée de la télévision connectée, investissement des SMAD dans la création, multiplication des écrans...) dans un contexte ou la concurrence est exacerbée et mondialisée. Mais comment les faire concorder avec une politique de programmation ambitieuse revendiquant le développement de productions originales et diversifiées ? Car, depuis l’avènement de la TNT en France on assiste plutôt à une bipolarisation entre des programmes évènementiels hauts de gamme et des programmes low cost, à une uniformisation des écritures, un accroissement du formatage des programmes et un mimétisme dans la programmation : par exemple, en documentaire, la domination du genre société ou des documentaires "incarnés" posent question sur les politiques d’investissement dans le genre ; en fiction, c’est la domination des polars, short-comedy ou société qui interpelle ; cette tendance à la thématisation et au mimétisme entre les chaines annihile toute ambition culturelle. L’espace pour l’innovation se réduit et, dans les différents genres, la diversité risque de disparaitre : diversité des écritures, diversité des formes, diversité des auteurs et des producteurs. Alors oui, l’équation à résoudre est complexe : il y a une nécessité absolue de renouveler les talents et les savoirs faire, de prendre des risques de programmation, de promouvoir l’audace créative tout en inventant un modèle économique vertueux qui permette aux éditeurs nationaux de résister à la déferlante anglo-saxone qui ne manquera de séduire un large public. En fait, le défi de l’audiovisuel français est bel et bien celui de réinventer la fameuse exception culturelle.


  • _22assises_de_ (...)
    • 19-07-2019
    • Nomination d’un nouveau Délégué général
    • Catherine BERTIN quitte les fonctions de Déléguée générale du SPI qu’elle occupait depuis octobre 2015. A cette occasion, le Bureau du Syndicat la remercie tout particulièrement du travail accompli pendant son mandat. Le SPI est désormais un syndicat représentatif unitaire regroupant 420 adhérents, seul à couvrir l’intégralité du secteur cinématographique et audiovisuel, dans tous les genres : cinéma court et long, documentaire, fiction, spectacle vivant, animation, création numérique et sur tout le (...)

    • Lire la suite
    • 12-07-2019
    • Incertitude au CNC
    • La Présidente du CNC, Frédérique Bredin vient d’annoncer son départ. Son mandat a été marqué par une profonde mutation du secteur du cinéma et de l’audiovisuel. Le siège reste vide, pour la première fois dans l’histoire du CNC. Le SPI exprime une très vive inquiétude face à cette situation inédite qui pourrait bloquer l’institution. Le CNC doit être le garant de la stabilité du secteur, conserver une autonomie financière, sans compromettre la continuité de l’activité de la production. Il est essentiel que (...)

    • Lire la suite
    • 8-07-2019
    • BLOC : Les organisations professionnelles du cinéma se réjouissent de l’accord conclu avec Ciné +
    • Le BLIC, le BLOC et L’ARP se réjouissent de la conclusion d’un nouvel accord avec Ciné + concernant le financement et l’exposition des films de cinéma sur ce service jusqu’au 31 décembre 2022. Ce nouvel accord prend pleinement en compte l’évolution des usages et valorise les œuvres dans toute leur diversité pour une offre de cinéma attractive et différenciée sur les chaînes de Ciné +. Dans une période de profonde remise en cause de leur écosystème, les organisations professionnelles du cinéma ont fait (...)

    • Lire la suite
    • 4-07-2019
    • TRIBUNE LE MONDE - La France : le seul pays au monde qui pense avoir trop de cinéma d’auteur
    • Les indépendants réagissent aux rapports sur le financement privé du cinéma et de l’audiovisuel (Dominique Boutonnat) et sur le contrôle du CNC (Céline Calvez et Marie-Ange Magne). Nous sommes scénaristes, cinéastes, producteurs, distributeurs et exploitants du cinéma indépendant. Indépendant ne veut pas dire que nous sommes la part intime du secteur : les indépendants fabriquent plus de 90% des films. Ils sont le modèle industriel du cinéma français. Nous le rappelons en préambule car c’est (...)

    • Lire la suite
    • 17-06-2019
    • Le SPI félicite chaleureusement ses producteurs pour les prix obtenus à l’occasion du Festival international du film d’animation d’Annecy 2019
    • * Prix du jury pour un spécial TV : "La vie de château" de Clémence Madeleine-Perdrillat et Nathaniel H’Limi - Films Grand Huit et Miyu Productions * Prix André-Martin pour un long métrage français : "Le Procès contre Mandela et les autres" de Nicolas Champeaux et Gilles Porte - Rouge International * Prix André-Martin pour un court métrage français : "Mon juke box" de Florentine Grelier - Girelle Production * Prix Fondation Gan à la Diffusion : "Josep" d’Aurel - Les Films d’Ici Méditerranée * Prix (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40