En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Le SPI et les élections présidentielles de 2017 [29-03-2017]
    • Nous trouverez ci-joint la plaquette que le SPI édite à l’occasion des élections présidentielles d’avril prochain. Cette plaquette rappelle, dans une première partie, les valeurs que défendent le syndicat et ses adhérents. La seconde partie liste les 20 questions que nous posons aux candidats, qui nous paraissent résumer les enjeux du secteur dans les mois et années à venir.

    • Lire la suite
    • Pour une Chronologie des médias tournée vers l'avenir : la SRF, le SPI et l'UPC s'associent [29-03-2017]
    • A l’occasion du bilan annuel des investissements de Canal Plus dans le cinéma qui a été présenté aujourd’hui, la Société des Réalisateurs de Films (SRF), le Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI) et l’Union des Producteurs de Cinéma (UPC) s’expriment en tant que représentants du couple réalisateur-producteur, maillon central et essentiel de la création indépendante : « Nous portons la voix de 300 cinéastes et de la grande majorité des producteurs indépendants qui œuvrent chaque jour pour le rayonnement (...)

    • Lire la suite
    • Déprogrammation du film « Chez nous » : le BLOC dénonce une atteinte à la liberté d’expression [21-03-2017]
    • Le Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma (BLOC) dénonce fermement l’atteinte à la liberté d’expression que constitue la déprogrammation du film de Lucas Belvaux « Chez nous » par le maire FN de la commune de Luc-en-Provence, Pascal Verrelle. Cette déprogrammation fait suite à une attaque contre ce film sur les réseaux sociaux, dès la diffusion de sa bande annonce et alors que personne n’avait encore vu le film. Le BLOC rappelle que la liberté de création est un pilier de notre démocratie, (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC salue la publication du décret sur la classification [10-02-2017]
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma) a pris connaissance du décret relatif à la classification des films publié aujourd’hui. Conformément aux conclusions de la mission qui avait été confiée à Jean-François Mary, ce texte supprime l’automaticité de l’interdiction aux moins de 18 ans. Il établit par ailleurs une plus grande progressivité des décisions de la Commission de classification, en les proportionnant « aux exigences tenant à la protection de l’enfance et de la jeunesse, au regard (...)

    • Lire la suite
    • Accord entre le Groupe M6 et les organisations de producteurs [2-02-2017]
    • Le Groupe M6, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA ont signé ce jour au Ministère de la Culture et de la Communication en présence de Madame la Ministre un accord qui réaffirme les engagements du groupe M6 en matière de production audiovisuelle. A travers cet accord, le Groupe M6 et les organisations de producteurs confirment leur volonté de travailler dans un climat de confiance avec l’ambition de s’adapter aux nouveaux enjeux du secteur audiovisuel français et de soutenir la diversité de (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Ça suffit comme ça ! [10-04-2015]

Une crise secoue le documentaire et le spectacle vivant au CNC.

Elle est l’aboutissement d’une inertie des pouvoirs publics depuis de nombreuses années sur des sujets maintes fois dénoncés par tous.

Le blocage du financement des diffuseurs publics par les différents Gouvernements depuis vingt ans, la compression des budgets de création par ces derniers qui en résulte, le malthusianisme voulu par le CNC pour parer à l’augmentation des demandes de financements complémentaires, avec l’absence de tout engagement dans la création des acteurs de la TNT arrivés depuis 10 ans n’aboutissent pas seulement à étrangler les producteurs, auteurs, réalisateurs et techniciens sur l’ensemble du territoire français.

Elle est en train de les faire exploser !

Si les pouvoirs publics souhaitaient que le mouvement paralysant Radio France atteigne l’ensemble du secteur audiovisuel, ils ne s’y prendraient pas autrement. Après l’été 2014 des intermittents, le Gouvernement doit se préparer à un printemps 2015 de l’ensemble des professionnels de l’audiovisuel, du web et de la télévision. Si nous avons tous conscience que l’ensemble du secteur doit profondément muter, nous refusons que cette mutation soit orchestrée par une invasion de "cost killers" parés des vertus du chevalier blanc à tous les étages de la création.

Comment imaginer qu’un secteur économique totalement asphyxié depuis des années puisse survivre à cette campagne avouée de nettoyage ? Après avoir ponctionné copieusement les caisses du CNC, après avoir supprimé la dotation compensant l’arrêt de la publicité sur France TV, voilà que les pouvoirs publics décident de lancer une grande purge dans l’ensemble du secteur de la production. Et c’est avec cette violente campagne d’élimination d’une grande partie du secteur que nous comptons rivaliser avec la BBC ? Netflix ? HBO et Facebook ?

Nous marchons sur la tête !

Les récentes déclarations du CNC sont les propos de trop qui font déborder le vase.

Comment ceux qui ont voulu promouvoir les captations de spectacle vivant sur les plateformes web en 2010 peuvent aujourd’hui oser découvrir l’absence de relais de financement de ces plateformes alors même que les pouvoirs publics n’ont pas souhaités encadrer leur financement ?

Comment ceux qui ont piloté les systèmes de financement des télévisions locales peuvent aujourd’hui feindre d’en découvrir ses disfonctionnements ?

Le SPI n’a cessé de mettre en garde les pouvoirs publics. Les précédents ministères, les précédentes directions du CNC n’en ont eu cure. Aujourd’hui, une nouvelle direction désigne des coupables, ceux qui ont essayé tant bien que mal de répondre aux demandes des diffuseurs dont le modèle économique a été autorisé par ces mêmes pouvoirs publics ! C’est d’un cynisme scandaleux. L’ensemble du secteur de la création audiovisuelle est en train de bouillir. Une génération de talents, qui trépigne de ne pas pouvoir relever le défi du passage au numérique et du renouvellement des écritures se sent désormais à deux doigts d’être sacrifiée. Pour le bénéfice de qui ?

Il n’est pas nécessaire ici de rappeler l’ensemble des recommandations et propositions présentées par le SPI depuis huit ans que ces sujets sont sur la table.

Il est en revanche question de dire : stop, ça suffit ! Nous n’allons pas assister à la casse du secteur sans réagir.

L’option raisonnable consiste à s’arrêter et à se parler. L’option déraisonnable consiste à délibérément mettre le feu, et regarder les acteurs du secteur s’embraser.

Le SPI, parfaitement conscient de la colère qui monte depuis plusieurs semaines à tous les niveaux, chez tous les professionnels, tient par ce communiqué à placer l’ensemble des pouvoirs publics devant leurs responsabilités.

Contact SPI : Juliette PRISSARD ELTEJAYE - 01 44 70 70 44 - 40 rue Louis Blanc – 75010 Paris


  • cp_spi_10_4_15 (...)
    • 29-03-2017
    • Le SPI et les élections présidentielles de 2017
    • Nous trouverez ci-joint la plaquette que le SPI édite à l’occasion des élections présidentielles d’avril prochain. Cette plaquette rappelle, dans une première partie, les valeurs que défendent le syndicat et ses adhérents. La seconde partie liste les 20 questions que nous posons aux candidats, qui nous paraissent résumer les enjeux du secteur dans les mois et années à venir.

    • Lire la suite
    • 29-03-2017
    • Pour une Chronologie des médias tournée vers l’avenir : la SRF, le SPI et l’UPC s’associent
    • A l’occasion du bilan annuel des investissements de Canal Plus dans le cinéma qui a été présenté aujourd’hui, la Société des Réalisateurs de Films (SRF), le Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI) et l’Union des Producteurs de Cinéma (UPC) s’expriment en tant que représentants du couple réalisateur-producteur, maillon central et essentiel de la création indépendante : « Nous portons la voix de 300 cinéastes et de la grande majorité des producteurs indépendants qui œuvrent chaque jour pour le rayonnement (...)

    • Lire la suite
    • 21-03-2017
    • Déprogrammation du film « Chez nous » : le BLOC dénonce une atteinte à la liberté d’expression
    • Le Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma (BLOC) dénonce fermement l’atteinte à la liberté d’expression que constitue la déprogrammation du film de Lucas Belvaux « Chez nous » par le maire FN de la commune de Luc-en-Provence, Pascal Verrelle. Cette déprogrammation fait suite à une attaque contre ce film sur les réseaux sociaux, dès la diffusion de sa bande annonce et alors que personne n’avait encore vu le film. Le BLOC rappelle que la liberté de création est un pilier de notre démocratie, (...)

    • Lire la suite
    • 10-02-2017
    • Le BLOC salue la publication du décret sur la classification
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma) a pris connaissance du décret relatif à la classification des films publié aujourd’hui. Conformément aux conclusions de la mission qui avait été confiée à Jean-François Mary, ce texte supprime l’automaticité de l’interdiction aux moins de 18 ans. Il établit par ailleurs une plus grande progressivité des décisions de la Commission de classification, en les proportionnant « aux exigences tenant à la protection de l’enfance et de la jeunesse, au regard (...)

    • Lire la suite
    • 2-02-2017
    • Accord entre le Groupe M6 et les organisations de producteurs
    • Le Groupe M6, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA ont signé ce jour au Ministère de la Culture et de la Communication en présence de Madame la Ministre un accord qui réaffirme les engagements du groupe M6 en matière de production audiovisuelle. A travers cet accord, le Groupe M6 et les organisations de producteurs confirment leur volonté de travailler dans un climat de confiance avec l’ambition de s’adapter aux nouveaux enjeux du secteur audiovisuel français et de soutenir la diversité de (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40