En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • La fiction française renouvelée ? [21-04-2015]
    • La fiction française, genre historiquement fédérateur, a remporté depuis 2014 de beaux succès d’audience dépassant les fictions américaines, nous nous en réjouissons. Les conditions du renouveau seraient-elles enfin arrivées ? Qu’observe-t-on à la lecture du dernier bilan publié par le CNC pour l’année 2014 ? Des diffuseurs historiques français qui se désengagent financièrement tout particulièrement en volume de production commandé et diffusé : - 8,3% de financements des chaines privées, pour un volume (...)

    • Lire la suite
    • Tribune publiée dans "Le Monde" du 17 avril 2015 : Il faut défendre la fiction indépendante française ! [17-04-2015]
    • Il faut défendre la fiction indépendante française ! Ce n’est pas le carcan réglementaire qui empêche la France de concurrencer les géants américains. Au contraire, tous les succès emblématiques du renouveau de la série télévisuelle des vingt dernières années ont été produits par des indépendants Pourquoi la France, qui investit plus de 680 millions d’euros par an dans la fiction audiovisuelle, se montre-t-elle incapable d’assurer le renouveau de ce genre, au côté des Etats-Unis, de l’Angleterre et de plus (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI salue l’engagement de cinéastes européens en faveur du renforcement du droit d’auteur et de l’exclusivité territoriale [16-04-2015]
    • Le SPI salue l’engagement de Lucas Belvaux, Costa Gavras, Darius Jablonski et Peter Webber en faveur du droit d’auteur et de l’exclusivité territoriale lors de leur rencontre avec les parlementaires européens à Bruxelles et durant la conférence de presse qui s’en est suivie. Le rapport de proposition de modifications de la directive droit d’auteur remis par Madame Reda du parti Pirate représente un danger pour le monopole d’exploitation des droits accordé aux auteurs et aux producteurs. L’agenda (...)

    • Lire la suite
    • Ça suffit comme ça ! [10-04-2015]
    • Une crise secoue le documentaire et le spectacle vivant au CNC. Elle est l’aboutissement d’une inertie des pouvoirs publics depuis de nombreuses années sur des sujets maintes fois dénoncés par tous. Le blocage du financement des diffuseurs publics par les différents Gouvernements depuis vingt ans, la compression des budgets de création par ces derniers qui en résulte, le malthusianisme voulu par le CNC pour parer à l’augmentation des demandes de financements complémentaires, avec l’absence de (...)

    • Lire la suite
    • A la suite du bilan CNC de la production cinématographique en 2014, le BLOC annonce les chantiers prioritaires pour 2015 [8-04-2015]
    • Le BLOC a pris connaissance du bilan de la production cinématographique pour 2014. Celui-ci détaille notamment une baisse de 20 % des investissements sur les films d’initiative française, source de préoccupation pour l’ensemble de la filière cinématographique. En premier lieu, face à une chute des financements sans précédent, le rôle d’amortisseur des aides du CNC et des collectivités territoriales doit être impérativement souligné. Elles ont permis de maintenir un volume d’activité dans le secteur, au (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

L’AFPF, l’APC, l’APFP, le SPI et l’UPF prennent acte de la signature d’un accord liant quatre entreprises. Elles appellent à la négociation d’une convention collective étendue pour le secteur de la production cinématographique, avec pour objectif d’aboutir pour Cannes. [23-01-2012]

CINÉMA :
L’AFPF, l’APC, l’APFP, le SPI et l’UPF prennent acte de la signature d’un accord liant quatre entreprises. Elles appellent à la négociation d’une convention collective étendue pour le secteur de la production cinématographique, avec pour objectif d’aboutir pour Cannes.

Nous avons pris acte de la signature hier d’un accord liant quatre entreprises regroupées au sein de l’API ‐ Gaumont, MK2, Pathé et UGC ‐ au SNTPCT et aux syndicats de réalisateurs et de techniciens CGT.

Cet accord, conclu par des entreprises dont l’essentiel de l’activité n’est pas la production mais la distribution et l’exploitation de films en salles, est inapplicable au secteur et détruirait un grand nombre de films et d’emplois.

Il ne saurait engager ou être imposé aux centaines d’entreprises dont l’activité est centrée sur la production en France que représentent l’AFPF, l’APC, le SPI et l’UPF, qui produisent chaque année près de 95 % des films d’initiative française.

Nous souhaitons pour notre part une convention collective applicable à toutes les entreprises et les salariés de la production cinématographique.

Nous réfutons le prétendu blocage des négociations, qui provient du rejet systématique par les promoteurs de l’accord inter‐entreprises ci‐dessus de tous les accords que nous avons proposés et même du texte de compromis proposé par le médiateur désigné par le Ministre de la culture.

Nous appelons plus que jamais les organisations de salariés qui le souhaitent à poursuivre les discussions afin de disposer, enfin, d’un texte conventionnel qui puisse être étendu.

Nous avons proposé en novembre dernier un texte conventionnel complet. Nous avons entendu les préoccupations émanant de professionnels et sommes prêts à revoir le seuil d’éligibilité des films au mode de rémunération des techniciens avec participation aux recettes nettes des producteurs et à proposer en parallèle un aménagement des seuils salariaux afin de prendre en compte le parcours professionnel des salariés, ce qui est la pratique de tous les secteurs d’activité en France.

Nous entendons aboutir à un texte conventionnel adapté à la production de films cinématographiques en France, avec l’objectif d’y parvenir pour Cannes prochain.
Contacts :
AFPF – Stéphane Guénin / Bruno Daniault – 0 975 877 807
APC – Frédéric Goldsmith – 01 53 89 01 30
APFP – Julien Pasquier – 06 07 22 80 75
SPI – Juliette Prissard – 01 44 70 70 44
UPF – Marie‐Paule Biosse Duplan – 01 44 90 07 10


  • comm_presse_cc (...)
    • 21-04-2015
    • La fiction française renouvelée ?
    • La fiction française, genre historiquement fédérateur, a remporté depuis 2014 de beaux succès d’audience dépassant les fictions américaines, nous nous en réjouissons. Les conditions du renouveau seraient-elles enfin arrivées ? Qu’observe-t-on à la lecture du dernier bilan publié par le CNC pour l’année 2014 ? Des diffuseurs historiques français qui se désengagent financièrement tout particulièrement en volume de production commandé et diffusé : - 8,3% de financements des chaines privées, pour un volume (...)

    • Lire la suite
    • 17-04-2015
    • Tribune publiée dans "Le Monde" du 17 avril 2015 : Il faut défendre la fiction indépendante française !
    • Il faut défendre la fiction indépendante française ! Ce n’est pas le carcan réglementaire qui empêche la France de concurrencer les géants américains. Au contraire, tous les succès emblématiques du renouveau de la série télévisuelle des vingt dernières années ont été produits par des indépendants Pourquoi la France, qui investit plus de 680 millions d’euros par an dans la fiction audiovisuelle, se montre-t-elle incapable d’assurer le renouveau de ce genre, au côté des Etats-Unis, de l’Angleterre et de plus (...)

    • Lire la suite
    • 16-04-2015
    • Le SPI salue l’engagement de cinéastes européens en faveur du renforcement du droit d’auteur et de l’exclusivité territoriale
    • Le SPI salue l’engagement de Lucas Belvaux, Costa Gavras, Darius Jablonski et Peter Webber en faveur du droit d’auteur et de l’exclusivité territoriale lors de leur rencontre avec les parlementaires européens à Bruxelles et durant la conférence de presse qui s’en est suivie. Le rapport de proposition de modifications de la directive droit d’auteur remis par Madame Reda du parti Pirate représente un danger pour le monopole d’exploitation des droits accordé aux auteurs et aux producteurs. L’agenda (...)

    • Lire la suite
    • 10-04-2015
    • Ça suffit comme ça !
    • Une crise secoue le documentaire et le spectacle vivant au CNC. Elle est l’aboutissement d’une inertie des pouvoirs publics depuis de nombreuses années sur des sujets maintes fois dénoncés par tous. Le blocage du financement des diffuseurs publics par les différents Gouvernements depuis vingt ans, la compression des budgets de création par ces derniers qui en résulte, le malthusianisme voulu par le CNC pour parer à l’augmentation des demandes de financements complémentaires, avec l’absence de (...)

    • Lire la suite
    • 8-04-2015
    • A la suite du bilan CNC de la production cinématographique en 2014, le BLOC annonce les chantiers prioritaires pour 2015
    • Le BLOC a pris connaissance du bilan de la production cinématographique pour 2014. Celui-ci détaille notamment une baisse de 20 % des investissements sur les films d’initiative française, source de préoccupation pour l’ensemble de la filière cinématographique. En premier lieu, face à une chute des financements sans précédent, le rôle d’amortisseur des aides du CNC et des collectivités territoriales doit être impérativement souligné. Elles ont permis de maintenir un volume d’activité dans le secteur, au (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 40, rue Louis Blanc - 75010 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40