Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

SPI Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Audiovisuel public et CNC : le SPI demande que la politique budgétaire pour l'audiovisuel et le cinéma allie clarté et ambition [10-07-2014]
    • Le document d’orientation budgétaire remis au Parlement par le Gouvernement prévoit que les dotations du budget de l’Etat pour l’audiovisuel public vont passer de 292 millions d’euros en 2014 à 29 millions en 2017, soit une chute de plus de 90 %, fragilisant encore davantage les ressources des entreprises de l’audiovisuel public. Parallèlement, les ponctions successives effectuées ainsi que celles envisagées pour 2015 sur le budget du CNC remettent en cause la politique menée en faveur du cinéma et (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC prend acte de l'importance avérée du piratage des œuvres cinématographiques sur Internet en France et demande au gouvernement d'agir immédiatement pour accroître la lutte contre ce phénomène [10-07-2014]
    • Le BLOC prend acte de l’importance avérée du piratage des œuvres cinématographiques sur Internet en France et demande au gouvernement d’agir immédiatement pour accroître la lutte contre ce phénomène Les dernières statistiques de l’ALPA, de MEDIAMETRIE, de TMG et du CNC récemment publiées montrent l’importance du piratage de œuvres cinématographiques sur les réseaux électroniques dans notre pays, malgré l’action menée par la HADOPI concernant le P2P. Ce phénomène massif met en cause notre système de (...)

    • Lire la suite
    • Communiqué suite à la conférence de Presse du SPI Sunny Side of the Doc 2014 [25-06-2014]
    • LE SPI PRÉSENT AU SUNNY SIDE 2014 A RÉAFFIRMÉ UNE DE SES CONVICTIONS ESSENTIELLES À SA CREATION : LA DIVERSITE DES ACTEURS ET DES ECRITURES, GARANTE DE LA VITALITE ET DU DYNAMISME DU SECTEUR À l’occasion de sa conférence de presse organisée dans le cadre du Sunny Side 2014, le SPI a souhaité affronter sans tabou une des questions qui est dans toutes les têtes : il y a-t-il trop de producteurs ? En effet, le volume de production d’œuvres allant croissant, la réponse peut sembler aller de soi. Avec (...)

    • Lire la suite
    • B L O C - A R P - U P F : La filière indépendante unie pour repenser la diffusion des films : 50 mesures pour la diversité du cinéma [11-06-2014]
    • Le BLOC, l’ARP et l’UPF proposent à la concertation une plateforme de propositions destinée à faire évoluer les outils de régulation de la diffusion des films en salles et garantir une véritable diversité du cinéma. Alors que les travaux des Assises pour la diversité du cinéma, engagés par le CNC et basés sur les rapports de René Bonnell et du groupe Réalisateurs Techniciens Producteurs, doivent se conclure d’ici l’été, la question de l’exploitation des œuvres est au cœur des préoccupations. Il est (...)

    • Lire la suite
    • Alors que le Gouvernement a nommé un médiateur mais ne déclare pas surseoir à l’agrément de l’accord conclu entre certaines organisations de salariés et le MEDEF, le SPI exprime son inquiétude de voir une grande partie des bénéficiaires des annexes 8 et 10 grandement précarisée [11-06-2014]
    • Le 18 juin, le Conseil national de l’emploi devra donner un avis avant l’agrément de l’accord conclu entre certaines organisations salariales et le MEDEF concernant le régime d¹indemnisation des intermittents du spectacle. Cet accord devra être ensuite agréé par le Gouvernement qui s’est déclaré à de nombreuses reprises décidé à le faire en dépit de la contestation grandissante de certains syndicats de salariés. Une médiation a été diligentée et Monsieur Gille, Député d¹Indre et Loire, devra rendre ses (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

L’AFPF, l’APC, l’APFP, le SPI et l’UPF prennent acte de la signature d’un accord liant quatre entreprises. Elles appellent à la négociation d’une convention collective étendue pour le secteur de la production cinématographique, avec pour objectif d’aboutir pour Cannes. [23-01-2012]

CINÉMA :
L’AFPF, l’APC, l’APFP, le SPI et l’UPF prennent acte de la signature d’un accord liant quatre entreprises. Elles appellent à la négociation d’une convention collective étendue pour le secteur de la production cinématographique, avec pour objectif d’aboutir pour Cannes.

Nous avons pris acte de la signature hier d’un accord liant quatre entreprises regroupées au sein de l’API ‐ Gaumont, MK2, Pathé et UGC ‐ au SNTPCT et aux syndicats de réalisateurs et de techniciens CGT.

Cet accord, conclu par des entreprises dont l’essentiel de l’activité n’est pas la production mais la distribution et l’exploitation de films en salles, est inapplicable au secteur et détruirait un grand nombre de films et d’emplois.

Il ne saurait engager ou être imposé aux centaines d’entreprises dont l’activité est centrée sur la production en France que représentent l’AFPF, l’APC, le SPI et l’UPF, qui produisent chaque année près de 95 % des films d’initiative française.

Nous souhaitons pour notre part une convention collective applicable à toutes les entreprises et les salariés de la production cinématographique.

Nous réfutons le prétendu blocage des négociations, qui provient du rejet systématique par les promoteurs de l’accord inter‐entreprises ci‐dessus de tous les accords que nous avons proposés et même du texte de compromis proposé par le médiateur désigné par le Ministre de la culture.

Nous appelons plus que jamais les organisations de salariés qui le souhaitent à poursuivre les discussions afin de disposer, enfin, d’un texte conventionnel qui puisse être étendu.

Nous avons proposé en novembre dernier un texte conventionnel complet. Nous avons entendu les préoccupations émanant de professionnels et sommes prêts à revoir le seuil d’éligibilité des films au mode de rémunération des techniciens avec participation aux recettes nettes des producteurs et à proposer en parallèle un aménagement des seuils salariaux afin de prendre en compte le parcours professionnel des salariés, ce qui est la pratique de tous les secteurs d’activité en France.

Nous entendons aboutir à un texte conventionnel adapté à la production de films cinématographiques en France, avec l’objectif d’y parvenir pour Cannes prochain.
Contacts :
AFPF – Stéphane Guénin / Bruno Daniault – 0 975 877 807
APC – Frédéric Goldsmith – 01 53 89 01 30
APFP – Julien Pasquier – 06 07 22 80 75
SPI – Juliette Prissard – 01 44 70 70 44
UPF – Marie‐Paule Biosse Duplan – 01 44 90 07 10


  • comm_presse_cc (...)
    • 10-07-2014
    • Audiovisuel public et CNC : le SPI demande que la politique budgétaire pour l’audiovisuel et le cinéma allie clarté et ambition
    • Le document d’orientation budgétaire remis au Parlement par le Gouvernement prévoit que les dotations du budget de l’Etat pour l’audiovisuel public vont passer de 292 millions d’euros en 2014 à 29 millions en 2017, soit une chute de plus de 90 %, fragilisant encore davantage les ressources des entreprises de l’audiovisuel public. Parallèlement, les ponctions successives effectuées ainsi que celles envisagées pour 2015 sur le budget du CNC remettent en cause la politique menée en faveur du cinéma et (...)

    • Lire la suite
    • 10-07-2014
    • Le BLOC prend acte de l’importance avérée du piratage des œuvres cinématographiques sur Internet en France et demande au gouvernement d’agir immédiatement pour accroître la lutte contre ce phénomène
    • Le BLOC prend acte de l’importance avérée du piratage des œuvres cinématographiques sur Internet en France et demande au gouvernement d’agir immédiatement pour accroître la lutte contre ce phénomène Les dernières statistiques de l’ALPA, de MEDIAMETRIE, de TMG et du CNC récemment publiées montrent l’importance du piratage de œuvres cinématographiques sur les réseaux électroniques dans notre pays, malgré l’action menée par la HADOPI concernant le P2P. Ce phénomène massif met en cause notre système de (...)

    • Lire la suite
    • 25-06-2014
    • Communiqué suite à la conférence de Presse du SPI Sunny Side of the Doc 2014
    • LE SPI PRÉSENT AU SUNNY SIDE 2014 A RÉAFFIRMÉ UNE DE SES CONVICTIONS ESSENTIELLES À SA CREATION : LA DIVERSITE DES ACTEURS ET DES ECRITURES, GARANTE DE LA VITALITE ET DU DYNAMISME DU SECTEUR À l’occasion de sa conférence de presse organisée dans le cadre du Sunny Side 2014, le SPI a souhaité affronter sans tabou une des questions qui est dans toutes les têtes : il y a-t-il trop de producteurs ? En effet, le volume de production d’œuvres allant croissant, la réponse peut sembler aller de soi. Avec (...)

    • Lire la suite
    • 11-06-2014
    • B L O C - A R P - U P F : La filière indépendante unie pour repenser la diffusion des films : 50 mesures pour la diversité du cinéma
    • Le BLOC, l’ARP et l’UPF proposent à la concertation une plateforme de propositions destinée à faire évoluer les outils de régulation de la diffusion des films en salles et garantir une véritable diversité du cinéma. Alors que les travaux des Assises pour la diversité du cinéma, engagés par le CNC et basés sur les rapports de René Bonnell et du groupe Réalisateurs Techniciens Producteurs, doivent se conclure d’ici l’été, la question de l’exploitation des œuvres est au cœur des préoccupations. Il est (...)

    • Lire la suite
    • 11-06-2014
    • Alors que le Gouvernement a nommé un médiateur mais ne déclare pas surseoir à l’agrément de l’accord conclu entre certaines organisations de salariés et le MEDEF, le SPI exprime son inquiétude de voir une grande partie des bénéficiaires des annexes 8 et 10 grandement précarisée
    • Le 18 juin, le Conseil national de l’emploi devra donner un avis avant l’agrément de l’accord conclu entre certaines organisations salariales et le MEDEF concernant le régime d¹indemnisation des intermittents du spectacle. Cet accord devra être ensuite agréé par le Gouvernement qui s’est déclaré à de nombreuses reprises décidé à le faire en dépit de la contestation grandissante de certains syndicats de salariés. Une médiation a été diligentée et Monsieur Gille, Député d¹Indre et Loire, devra rendre ses (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 40, rue Louis Blanc - 75010 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40