En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Le ROC exprime sa profonde inquiétude sur la crise actuelle des festivals [26-03-2015]
    • Structures culturelles fermées, saisons théâtrales menacées, festivals annulés : une crise sans précédent traverse la diffusion de la création. C’est ainsi que nous avons récemment appris la fin du Festival de Vendôme, premier rendez-vous européen consacré aux œuvres cinématographiques soutenues par les collectivités territoriales, et rendez-vous incontournable pour la jeune création et le court métrage. Ce festival, qui existait depuis plus de 20 ans, fait partie d’une longue liste de manifestations (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI intègre les nouveaux producteurs d'œuvres destinées au net [24-03-2015]
    • Lors de son Assemblée générale extraordinaire, le Syndicat des producteurs indépendants (SPI) a voté la modification de ses statuts afin de pouvoir accepter l’adhésion de nouveaux producteurs indépendants : les producteurs d’œuvres destinées uniquement à être mises en ligne sur le web et éligibles au soutien du CNC. Ainsi le « collège télévision » du SPI est nouvellement baptisé « collège audiovisuel » Le SPI, représente environ 400 sociétés de production d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques répartis (...)

    • Lire la suite
    • La pression des diffuseurs et des groupes audiovisuels contre la production indépendante s'accentue par le biais de think tanks et rapports dits indépendants [2-03-2015]
    • Les rapports commandés par des diffuseurs ou des groupes audiovisuels auprès d’universitaires ou de think tanks remettant en cause l’indépendance et la diversité du secteur de la production française se multiplient. Les chaires universitaires financées par ces derniers également. Ce lobbying intense contre la production indépendante, avance incessamment les mêmes idées, les mêmes thèses. La production indépendante ne saurait rivaliser avec les géants du net et la mondialisation de la diffusion et de la (...)

    • Lire la suite
    • Annulation de l’arrêté d’extension de la Convention collective de la production cinématographique [26-02-2015]
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants prend acte de la décision du Conseil d’Etat, d’annuler l’arrêté d’extension du 1er juillet 2013, de la convention collective de la production cinématographique. Le Conseil d’État a considéré que la signature de la convention collective par une organisation non représentative invalidait cet arrêté. Il n’a pas tenu compte de la circonstance que d’autres organisations d’employeurs ont ultérieurement adhéré à la convention. En revanche, le Conseil d’Etat ne s’est pas (...)

    • Lire la suite
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses membres sélectionnés pour les CÉSAR 2015. Leur indépendance et leur créativité demeurent les garants d’une création française originale, forte et diversifiée. Ces sélections nous honorent. [17-02-2015]
    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Concentration du secteur audiovisuel : Quel rôle doit jouer le CNC ? [10-02-2012]

La mise en ligne par le CNC du document intitulé « PERSPECTIVES 2012 DOCUMENT DE PERFORMANCE DU CNC dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2012 » a attiré toute l’attention du SPI.

Ce document affirme que « Le soutien automatique est au cœur du système de soutien aux industries de programmes audiovisuels. Ce dispositif aux effets fortement structurants ne doit pas susciter une trop forte dispersion des aides ni une trop forte atomisation du secteur, alors même que le développement des diffuseurs (chaînes thématiques et locales) modifie en profondeur l’environnement de l’audiovisuel. C’est pourquoi la part des aides attribuées aux dix premières sociétés doit rester significative  » Et pour joindre les actes au principe, le document indique que si le pourcentage du soutien automatique audiovisuel notifié aux dix premières sociétés était en 2009 de 16,6%, les prévisions de 2012 serait de 18/20% et l’objectif 2013 serait de 20/22%.

Depuis plusieurs mois le SPI a tenté d’alerter des effets dévastateurs qu’une politique du « tout séries longues » en fiction aurait sur un secteur d’ores et déjà fragilisé par les multiples changements de lignes éditoriales et d’organisation du service public ces dernières années, par la forte baisse des obligations accordée aux chaînes privées en 2009 ainsi que par l’allègement des critères d’indépendance des sociétés de production par rapport aux diffuseurs.

Si le CNC n’est pas le seul acteur participant à la forte concentration de la filière, il y participe. Car il s’agit bien là d’un objectif affiché et non d’une observation des tendances du secteur.

Ainsi, c’est aujourd’hui tout un savoir faire et tout un tissu de PME qui est en passe de disparaître doucement, silencieusement mais sûrement sur l’autel de cette nouvelle politique : l’industrialisation du secteur (et la culture dans tout cela ?) et la constitution de groupes permettant de concurrencer les groupes internationaux.

C’est le sens de l’intervention du CNC qui est aujourd’hui ainsi questionné par ces orientations : Comment souhaite-t-il parvenir à atteindre cet objectif de 22% ? Avec quels outils ? Au détriment de qui ? Comment se répartiront les aides pour les centaines d’autres sociétés ? Qu’est-ce qui justifie ce choix ? Est-ce le rôle de l’argent public d’aider les actionnaires de groupes à faire davantage de profits alors même que le crédit d’impôt, les produits dérivés, le potentiel de recettes d’exploitation supplémentaires de ces formats longs sur le marché international et les marges faites sur les fabrications de séries longues y pourvoient déjà largement ?

N’est-ce pas davantage le rôle du CNC de garantir la diversité de la création, le renouvellement des talents, la production d’œuvres ambitieuses ouvertes au monde ?

Ces questions restent pour le moment sans réponse claire de la part du CNC. Nous lui demandons de préciser rapidement ses objectifs et les moyens pour y parvenir.

Contact :
Juliette Prissard Eltejaye- 01 44 70 70 44 - jprissard@lespi.org
40 rue louis Blanc – 75010 Paris


  • cp_10_2_12_con (...)
    • 26-03-2015
    • Le ROC exprime sa profonde inquiétude sur la crise actuelle des festivals
    • Structures culturelles fermées, saisons théâtrales menacées, festivals annulés : une crise sans précédent traverse la diffusion de la création. C’est ainsi que nous avons récemment appris la fin du Festival de Vendôme, premier rendez-vous européen consacré aux œuvres cinématographiques soutenues par les collectivités territoriales, et rendez-vous incontournable pour la jeune création et le court métrage. Ce festival, qui existait depuis plus de 20 ans, fait partie d’une longue liste de manifestations (...)

    • Lire la suite
    • 24-03-2015
    • Le SPI intègre les nouveaux producteurs d’œuvres destinées au net
    • Lors de son Assemblée générale extraordinaire, le Syndicat des producteurs indépendants (SPI) a voté la modification de ses statuts afin de pouvoir accepter l’adhésion de nouveaux producteurs indépendants : les producteurs d’œuvres destinées uniquement à être mises en ligne sur le web et éligibles au soutien du CNC. Ainsi le « collège télévision » du SPI est nouvellement baptisé « collège audiovisuel » Le SPI, représente environ 400 sociétés de production d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques répartis (...)

    • Lire la suite
    • 2-03-2015
    • La pression des diffuseurs et des groupes audiovisuels contre la production indépendante s’accentue par le biais de think tanks et rapports dits indépendants
    • Les rapports commandés par des diffuseurs ou des groupes audiovisuels auprès d’universitaires ou de think tanks remettant en cause l’indépendance et la diversité du secteur de la production française se multiplient. Les chaires universitaires financées par ces derniers également. Ce lobbying intense contre la production indépendante, avance incessamment les mêmes idées, les mêmes thèses. La production indépendante ne saurait rivaliser avec les géants du net et la mondialisation de la diffusion et de la (...)

    • Lire la suite
    • 26-02-2015
    • Annulation de l’arrêté d’extension de la Convention collective de la production cinématographique
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants prend acte de la décision du Conseil d’Etat, d’annuler l’arrêté d’extension du 1er juillet 2013, de la convention collective de la production cinématographique. Le Conseil d’État a considéré que la signature de la convention collective par une organisation non représentative invalidait cet arrêté. Il n’a pas tenu compte de la circonstance que d’autres organisations d’employeurs ont ultérieurement adhéré à la convention. En revanche, le Conseil d’Etat ne s’est pas (...)

    • Lire la suite
    • 17-02-2015
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses membres sélectionnés pour les CÉSAR 2015. Leur indépendance et leur créativité demeurent les garants d’une création française originale, forte et diversifiée. Ces sélections nous honorent.
    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 40, rue Louis Blanc - 75010 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40