En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Financement de France Télévisions : un premier pas [17-10-2017]
    • La Commission des Finances de l’Assemblée Nationale a adopté jeudi dernier un amendement dans le cadre du projet de loi de finances 2018 permettant d’abonder de 20 millions supplémentaires le budget de France Télévisions. Les syndicats de producteurs audiovisuels tiennent à remercier Joël Giraud, rapporteur général du Budget, Frédérique Dumas, rapporteure pour la Commission Culture et Marie-Ange Magne, rapporteure pour la Commission des Finances, à l’initiative de cet amendement. Cet abondement permet (...)

    • Lire la suite
    • BLOC : Les organisations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel saisissent le CSA de la situation d’Altice Studio [26-09-2017]
    • L’ensemble des organisations du cinéma et de l’audiovisuel ont saisi le CSA sur la situation d’Altice Studio, le nouveau service de télévision proposé aux abonnés de SFR depuis le 29 août dernier. Lors de la conférence de presse donnée pour le lancement de ce service de télévision payante consacré à la diffusion de séries TV et de films, les dirigeants d’Altice Studio ont affirmé qu’ils n’entendaient pas négocier d’accord avec les organisations du cinéma et ont indiqué qu’ils n’appliqueraient pas les (...)

    • Lire la suite
    • Les organisations du BLOC se mobilisent pour l'audiovisuel public [21-09-2017]
    • Les organisations du BLOC expriment leurs plus vives inquiétudes au sujet des baisses des crédits annoncées dans l’audiovisuel public et s’insurgent contre une communication qui ne reflète pas la réalité des coupes envisagées. En effet, si la Ministre de la Culture a évoqué une baisse de 36 M€, calculée par rapport au budget 2017 des entreprises de l’audiovisuel public, il ne s’agit là que de la partie émergée de l’iceberg. Les baisses envisagées représentent en réalité 80 M € (dont 50 M€ pour France (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC exprime toutes ses réserves sur l’accord-cadre conclu entre OCS et UGC Images [18-09-2017]
    • Le BLOC a pris connaissance par la presse courant juillet de l’annonce par le Président d’Orange de la conclusion d’un accord-cadre entre OCS et UGC Images, dans le cadre de l’extension du partenariat déjà existant entre Orange et UGC concernant la distribution des films coproduits par Orange Studio. Le BLOC a constamment défendu le rôle d’OCS, afin que ce service exerce sa liberté d’investissement dans les œuvres cinématographiques les plus diverses, ce qui a été le cas ces dernières années et ce dont (...)

    • Lire la suite
    • France Télévisions, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 Images, la SACD, le SPI et l’USPA ont signé la Charte relative au développement de la fiction [18-09-2017]
    • A l’occasion du Festival de fiction TV de La Rochelle, France Télévisions, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 Images, la SACD, le SPI et l’USPA ont signé la Charte relative au développement de la fiction, avec pour objectif de développer davantage de projets de séries pour accompagner l’ambition du « Plan création » de France Télévisions. Ce nouvel accord, qui prolonge et renouvelle la précédente Charte signée le 4 juillet 2011, témoigne de la volonté commune des auteurs (scénaristes et réalisateurs), (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Création audiovisuelle et cinématographique, à quoi joue Rémy Pflimlin ? [5-12-2012]

Alors même qu’elle entame la négociation de l’avenant à son Contrat d’Objectifs et de Moyens (COM) avec l’Etat afin de prendre en compte la nouvelle donne budgétaire imposée par la loi de finances pour 2013, France Télévisions décide brutalement et unilatéralement l’arrêt de toutes les cases de diffusion d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques de seconde partie de soirée sur France 3 du lundi au jeudi.

Au moment où la représentation nationale s’apprête à porter la redevance à 131 € par an, n’hésite pas, en l’absence de tout dialogue avec les auteurs et les producteurs, à supprimer deux cases hebdomadaires de documentaires de création, et une case hebdomadaire de diffusion de films de longs métrages cinématographiques. Rien de moins !

Ces cases de seconde partie de soirée sont essentielles dans la diversité de l’offre du groupe France Télévisions et pour la création. Entre les premières parties de soirée, qui se doivent d’être très fédératrices, et les troisièmes parties de soirée sans moyen financier, c’est dans cet espace que la création parvient aujourd’hui à s’exprimer et à se renouveler.

Quelques semaines après des attaques répétées sur les investissements dans la création, c’est maintenant l’exposition des œuvres qui est visée.

Ce ne sont pas les promesses vagues sur le redéploiement de la case du lundi soir qui pourront calmer la montée de la colère du monde de la création et modifier l’impression désastreuse d’un passage en force provoquée par les décisions du Président de France Télévisions.

Rémy Pflimlin persiste et signe. La création ne fait pas partie de ses priorités :

-  France 3 pousse à l’éligibilité au COSIP des programmes de script réalité alors même qu’une concertation est ouverte par le CSA sur le sujet ;
-  La charte sur le développement de la fiction signée le 4 juillet 2011 n’est toujours pas mise en œuvre ; ni son avenant discuté depuis un an et aujourd’hui finalisé, car France Télévisions conditionne sa signature à un nouvel assouplissement de ses engagements en production audiovisuelle ;
-  le travail effectué avec succès par les antennes de France 3 pour améliorer l’éditorialisation du cinéma, élément essentiel de l’accord trouvé avec les organisations professionnelles en 2007 modifié il y a quelques mois, est aujourd’hui remis en cause ;
-  la mise en place de discussions avec les professionnels du court métrage, prévue dans l’accord de 2008 et dans l’actuel COM n’a toujours pas eu lieu, en dépit de leurs demandes répétées ;
-  alors même qu’un accord sur les oeuvres de spectacle vivant vient d’être signé, aucun rendez-vous de diffusion régulier et identifiable pour le public de ces œuvres éminemment culturelles n’est prévu.
-  Enfin, l’absence de calendrier de renégociation de l’accord documentaire qui arrive à expiration en fin d’année en témoigne également

Cette prise de position augure mal du résultat des discussions qui démarrent sur le Contrat d’Objectifs et de Moyens entre l’Etat et le groupe public, affiche un mépris de la lettre et de l’esprit des accords existants et rompt la confiance installée depuis de nombreuses années entre France Télévisions et le monde de la création.

France Télévisions doit prendre ses responsabilités et répondre à la demande de préservation de ses investissements dans la création correspondant à sa mission de service public, exprimée fin octobre par le Président de la République et la ministre de la Culture et de la Communication.

Contacts : SPI - Juliette Prissard-Eltejaye - 01 44 70 70 44 / plecompte@lespi.org


  • cp_france3_512 (...)
    • 17-10-2017
    • Financement de France Télévisions : un premier pas
    • La Commission des Finances de l’Assemblée Nationale a adopté jeudi dernier un amendement dans le cadre du projet de loi de finances 2018 permettant d’abonder de 20 millions supplémentaires le budget de France Télévisions. Les syndicats de producteurs audiovisuels tiennent à remercier Joël Giraud, rapporteur général du Budget, Frédérique Dumas, rapporteure pour la Commission Culture et Marie-Ange Magne, rapporteure pour la Commission des Finances, à l’initiative de cet amendement. Cet abondement permet (...)

    • Lire la suite
    • 26-09-2017
    • BLOC : Les organisations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel saisissent le CSA de la situation d’Altice Studio
    • L’ensemble des organisations du cinéma et de l’audiovisuel ont saisi le CSA sur la situation d’Altice Studio, le nouveau service de télévision proposé aux abonnés de SFR depuis le 29 août dernier. Lors de la conférence de presse donnée pour le lancement de ce service de télévision payante consacré à la diffusion de séries TV et de films, les dirigeants d’Altice Studio ont affirmé qu’ils n’entendaient pas négocier d’accord avec les organisations du cinéma et ont indiqué qu’ils n’appliqueraient pas les (...)

    • Lire la suite
    • 21-09-2017
    • Les organisations du BLOC se mobilisent pour l’audiovisuel public
    • Les organisations du BLOC expriment leurs plus vives inquiétudes au sujet des baisses des crédits annoncées dans l’audiovisuel public et s’insurgent contre une communication qui ne reflète pas la réalité des coupes envisagées. En effet, si la Ministre de la Culture a évoqué une baisse de 36 M€, calculée par rapport au budget 2017 des entreprises de l’audiovisuel public, il ne s’agit là que de la partie émergée de l’iceberg. Les baisses envisagées représentent en réalité 80 M € (dont 50 M€ pour France (...)

    • Lire la suite
    • 18-09-2017
    • Le BLOC exprime toutes ses réserves sur l’accord-cadre conclu entre OCS et UGC Images
    • Le BLOC a pris connaissance par la presse courant juillet de l’annonce par le Président d’Orange de la conclusion d’un accord-cadre entre OCS et UGC Images, dans le cadre de l’extension du partenariat déjà existant entre Orange et UGC concernant la distribution des films coproduits par Orange Studio. Le BLOC a constamment défendu le rôle d’OCS, afin que ce service exerce sa liberté d’investissement dans les œuvres cinématographiques les plus diverses, ce qui a été le cas ces dernières années et ce dont (...)

    • Lire la suite
    • 18-09-2017
    • France Télévisions, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 Images, la SACD, le SPI et l’USPA ont signé la Charte relative au développement de la fiction
    • A l’occasion du Festival de fiction TV de La Rochelle, France Télévisions, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 Images, la SACD, le SPI et l’USPA ont signé la Charte relative au développement de la fiction, avec pour objectif de développer davantage de projets de séries pour accompagner l’ambition du « Plan création » de France Télévisions. Ce nouvel accord, qui prolonge et renouvelle la précédente Charte signée le 4 juillet 2011, témoigne de la volonté commune des auteurs (scénaristes et réalisateurs), (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40