En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé [13-12-2018]
    • Communiqué de presse – Paris, le 13 décembre 2018 Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993. Cette nouvelle directive facilite la retransmission linéaire des chaînes de télévision sur les différentes plateformes en (...)

    • Lire la suite
    • « Plan de décroissance au CNC » [6-12-2018]
    • Le SPI exprime sa plus vive inquiétude après l’adoption d’un plan d’économies du CNC par son Conseil d’Administration du 29 novembre 2018. Ce plan est prévu sur deux exercices, 2019 et 2020, et il est inédit par son ampleur puisque ce n’est pas moins de 30 millions d’économies qui sont demandés à la seule production audiovisuelle. Au total, cela représente près de 12% du soutien que le Centre apporte aux œuvres audiovisuelles, tous les genres aidés seront par conséquent très fortement impactés. Le SPI (...)

    • Lire la suite
    • L’Europe doit résister au chantage de Google et YouTube [4-12-2018]
    • Depuis plusieurs semaines, Google et YouTube mènent une campagne de désinformation massive et sans précédent contre la directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique qui est aujourd’hui en discussion au niveau européen. Les puissants moyens utilisés par ces entreprises pour défendre leurs seuls intérêts sont basés sur la manipulation des utilisateurs, des vidéastes influents et des jeunes. C’est inacceptable. Google et YouTube franchissent de nouveau une ligne rouge en abusant de leur (...)

    • Lire la suite
    • La production cinématographique des films de la diversité en danger : les syndicats de producteurs appellent à la responsabilité de chacun [23-11-2018]
    • Les négociations sur la reconduction du dispositif de la convention collective en faveur des films de la diversité engagées depuis plus d’un an n’aboutissent pas. Les organisations de producteurs appellent à la signature d’un accord de méthode pour favoriser les négociations et préserver les films en écriture. La convention collective de la production cinématographique est le pacte social du secteur. Elle définit les conditions dans lesquelles les producteurs, réalisateurs, techniciens et artistes (...)

    • Lire la suite
    • Eurocinéma : Directive Services de médias audiovisuels (SMA) [9-11-2018]
    • Eurocinéma exprime sa vive satisfaction du fait de l’adoption ce 6 novembre 2018 par le Conseil des Ministres de l’Union européenne de la directive sur les services de médias audiovisuels. Pierre d’angle de la régulation des services audiovisuels en Europe, la révision confirme certains grands principes tels que l’assujettissement des services traditionnels à des quotas d’oeuvres et à des obligations d’investissement, mais elle étend son champs d’application aux nouveaux médias (les plates-formes) (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Chiffres de la production cinématographie : des mesures urgentes sont nécessaires [19-11-2014]

Le CNC vient de publier les chiffres de la production cinématographique sur les neufs premiers mois de l’année 2014, faisant état d’une baisse de l’investissement de 23,6 % des films d’initiative française. Ces chiffres sont confirmés par les indicateurs de la FICAM qui notent une baisse de 17 % du nombre de films de fiction mis en production..

Cette diminution, touche quasiment toutes les catégories de budget et nécessite également une analyse approfondie quant à ses causes : surcoûts liés à l’application de la convention collective, difficulté des producteurs à boucler le financement des projets, fragilisation de la distribution indépendante, concentration des investissements, effets de seuil liés au crédit d’impôt, difficulté de placement des SOFICA, diminution du chiffre d’affaires des chaînes « historiques », non compensé par les nouvelles chaînes de la TNT, absence de contribution des nouveaux acteurs de l’internet au préfinancement du secteur…

Rappelant que selon le BIPE, l’impact économique global de la filière cinéma, stricto sensu, est évalué à 7,5 milliards d’euros, cette baisse des investissements en amont de la filière aura des effets en cascade, sur l’emploi du secteur, sur les retombées économiques directes et indirectes de la production de films, sur la fréquentation cinématographique en 2015 et sur les exportations de films français.

Cette tendance fortement baissière laisse présager d’un début de crise, à l’image de celle que la musique a connue ces dernières années. La diversité de la production cinématographique ne peut-être que l’affirmation d’une volonté politique : des mesures urgentes sont nécessaires, sans lesquelles nous assisterons à une lente diminution de l’offre cinématographique.

Les mesures proposées par le CNC dans le cadre des Assises pour la diversité du cinéma doivent ainsi être amplifiées permettant d’assurer le financement de la création. La question d’une meilleure répartition de l’investissement des chaînes de télévision gratuites reste posée, et des mesures complémentaires pour les films les plus fragiles doivent être trouvées.

Il est également indispensable d’élargir le bénéfice du taux de crédit d’impôt de 30 % pour les films d’un devis supérieur à 4 millions d’euros, afin de garantir le financement des « films du milieu ».

En outre, à quelques mois de la disparition des contributions numériques, les autres mesures proposées dans le cadre des Assises pour la diversité du cinéma doivent être portées à leur terme, permettant notamment de repenser la régulation de l’exposition des films en salles, élément indispensable pour recréer les conditions de l’investissement des distributeurs dans la création cinématographique.

Dans un contexte extrêmement instable, et rappelant que le cinéma est un marché de l’offre, il est plus que jamais indispensable que l’existence de toutes les typologies de production soit assuré, pour qu’à moyen terme, le dynamisme de l’ensemble du secteur et la diversité culturelle sur les écrans demeurent.

Contact :
Juliette Prissard-Eltejaye – Déléguée Générale
Tel : 01 44 70 70 44


  • cp_spi_chiffre (...)
    • 6-12-2018
    • « Plan de décroissance au CNC »
    • Le SPI exprime sa plus vive inquiétude après l’adoption d’un plan d’économies du CNC par son Conseil d’Administration du 29 novembre 2018. Ce plan est prévu sur deux exercices, 2019 et 2020, et il est inédit par son ampleur puisque ce n’est pas moins de 30 millions d’économies qui sont demandés à la seule production audiovisuelle. Au total, cela représente près de 12% du soutien que le Centre apporte aux œuvres audiovisuelles, tous les genres aidés seront par conséquent très fortement impactés. Le SPI (...)

    • Lire la suite
    • 4-12-2018
    • L’Europe doit résister au chantage de Google et YouTube
    • Depuis plusieurs semaines, Google et YouTube mènent une campagne de désinformation massive et sans précédent contre la directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique qui est aujourd’hui en discussion au niveau européen. Les puissants moyens utilisés par ces entreprises pour défendre leurs seuls intérêts sont basés sur la manipulation des utilisateurs, des vidéastes influents et des jeunes. C’est inacceptable. Google et YouTube franchissent de nouveau une ligne rouge en abusant de leur (...)

    • Lire la suite
    • 23-11-2018
    • La production cinématographique des films de la diversité en danger : les syndicats de producteurs appellent à la responsabilité de chacun
    • Les négociations sur la reconduction du dispositif de la convention collective en faveur des films de la diversité engagées depuis plus d’un an n’aboutissent pas. Les organisations de producteurs appellent à la signature d’un accord de méthode pour favoriser les négociations et préserver les films en écriture. La convention collective de la production cinématographique est le pacte social du secteur. Elle définit les conditions dans lesquelles les producteurs, réalisateurs, techniciens et artistes (...)

    • Lire la suite
    • 9-11-2018
    • Eurocinéma : Directive Services de médias audiovisuels (SMA)
    • Eurocinéma exprime sa vive satisfaction du fait de l’adoption ce 6 novembre 2018 par le Conseil des Ministres de l’Union européenne de la directive sur les services de médias audiovisuels. Pierre d’angle de la régulation des services audiovisuels en Europe, la révision confirme certains grands principes tels que l’assujettissement des services traditionnels à des quotas d’oeuvres et à des obligations d’investissement, mais elle étend son champs d’application aux nouveaux médias (les plates-formes) (...)

    • Lire la suite
    • 9-11-2018
    • Le BLOC se félicite du renouvellement de l’accord interprofessionnel avec Canal Plus pour une durée de 4 ans
    • À l’occasion des rencontres cinématographiques de Dijon, les organisations professionnelles du BLOC, du BLIC et de l’ARP ont signé pour une durée de quatre ans le renouvellement de leur accord interprofessionnel avec Canal+. Ce texte établit de nouvelles dispositions notamment en lien avec l’évolution de l’offre de Canal +. À quelques mois de la future loi audiovisuelle, et dans un contexte d’évolution des usages, cet accord montre la capacité de notre secteur à construire de nouvelles règles, en (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40