En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Nouvelle coprésidence du BLOC [11-01-2012]
    • Le 11 janvier 2012. B L O C Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma Association des Producteurs de Cinéma Distributeurs Indépendants Réunis Européens Groupement National des Cinémas de Recherche Guilde Française des Scénaristes Syndicat des Distributeurs Indépendants Syndicat Français des Artistes Interprètes Syndicat Français des Agents Artistiques et Littéraires de l’Audiovisuel et du Spectacle Vivant Dramatique Syndicat National des Auteurs et des Compositeurs Syndicat National des (...)

    • Lire la suite
    • Communiqué de Presse du Bureau de liaison SATEV, SEDPA, SPI sur le rapport TV connectée : « Chronique d’une exécution culturelle annoncée » [21-12-2011]
    • Comment ne pas être surpris par le rapport sur la Télévision connectée remis il y a quelques jours au ministre de la culture et de la communication et au ministre de l’économie, de l’énergie et de l’économie numérique ? S’il est juste de s’interroger sur les évolutions à attendre du secteur avec l’arrivée des « écrans connectés » et d’émettre des propositions pour adapter l’audiovisuel à cette nouvelle étape de la révolution numérique, le rapport ressemble fort à un enterrement de première classe de l’exception (...)

    • Lire la suite
    • ACID - ARP - BLIC - BLOC - SACD - UPF : COMMUNIQUE DE PRESSE [23-10-2011]
    • L’ensemble des organisations professionnelles du cinéma découvre avec stupéfaction le dépôt d’un amendement gouvernemental visant à plafonner le niveau de chaque taxe affectée au CNC. Un tel amendement mettrait à bas le système de soutien mutualiste du cinéma français qui, depuis 1946, a permis de maintenir tout à la fois une industrie cinématographique forte et une création dynamique et diversifiée. Si un tel amendement était voté, le CNC ne pourrait plus remplir ses missions, qui sont au cœur du (...)

    • Lire la suite
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants salue la publication du rapport de Michel Gomez sur la transparence de la filière cinématographique : la relation entre le producteur et ses mandataires [5-10-2011]
    • Au lendemain de la remise du rapport sur la transparence dans les relations entre les producteurs et les mandataires, le SPI salue l’analyse pertinente du secteur faite par Michel Gomez, tant sur le rôle et les difficultés inhérentes aux métiers de la distribution en salles, de la vente de droits TV, de l’édition vidéo, de la vidéo à la demande, et de l’exportation, que sur la nécessité plus globale d’une amélioration des relations entre producteurs et mandataires. Dans la continuité de la réflexion sur (...)

    • Lire la suite
    • Prise de contrôle de Direct 8 et Direct Star par Canal Plus : le BLOC fait part de sa position [13-09-2011]
    • Les organisations du cinéma signataires prennent acte avec intérêt de l’annonce de la prise de contrôle par Canal + des chaînes Direct 8 et Direct Star. À l’occasion de l’annonce du lancement de Canal 20, Canal Plus, qui est un acteur majeur de la diversité du cinéma, avait exprimé sa volonté d’entrer dans la télévision gratuite à travers une chaîne aux obligations renforcées dans la création. Si la prise de contrôle des deux chaînes de télévision du groupe Bolloré aboutit à une concentration dans le paysage (...)

    • Lire la suite
  • ... | 225 | 230 | 235 | 240 | 245 | 250 | 255 | 260 | 265 | ...

BLOC - ARP - UPF : La filière indépendante en colère : A quand la diversité dans les salles de cinéma ? [18-03-2016]

Mercredi 16 mars matin, l’amendement n°216 au projet de Loi relatif à la Liberté de Création, à l’Architecture et au Patrimoine, déposé en vue de son examen en Commission des affaires culturelles, prévoyait les bases d’une régulation des conditions d’exposition des films en salles.

Le texte finalement adopté, modifié par le Gouvernement, s’est vu amputer de toutes les mesures concernant la diffusion des œuvres.

La loi s’interdit ainsi d’être la garante de la diversité et de la régulation dans le domaine de la diffusion des œuvres.

A la veille de la ré-ouverture des Assises pour la diversité du cinéma, sur la question de l’exploitation des films en salles, les organisations signataires au nom de la filière cinématographique indépendante sont consternées.

Les phénomènes de concentration, de surexposition de certains films au détriment de la diversité, de multidiffusion, de multiprogrammation, d’accélération de la rotation des films, de surexposition, d’augmentation des coûts de promotion, de difficulté d’accès des salles art et essai à certaines œuvres sont autant de constats sur lesquels toute la profession est unanime depuis de nombreuses années.

Pour y remédier, des objectifs permettant une régulation équilibrée, efficace et vertueuse, ont été listés et portés par les acteurs indépendants de la filière, pendant plus d’une année de concertation sous l’égide du CNC :

  • Une régulation des conditions d’exposition et de promotion en salles des œuvres cinématographiques par le renforcement des engagements de programmation et la création d’engagements de diffusion,
  • Le renforcement des pouvoirs de contrôle et de sanction des pouvoirs publics
  • Une meilleure régulation des relations économiques liant exploitants et ayants droit, pour un partage équilibré de la valeur,
  • Le maintien d’une pluralité de salles de cinéma sur l’ensemble du territoire,
  • La précision des conditions d’application du contrat écrit entre le distributeur et l’exploitant,
  • L’aménagement du fonctionnement des formules d’accès illimité au cinéma.

La volonté des pouvoirs publics de lutter contre les effets pervers qui nuisent à l’exposition des films dans toute leur diversité et contribuent à la fracture entre les groupes intégrés et les indépendants doit plus que jamais être réaffirmée et se traduire par un véritable socle de régulation inscrit dans la loi.

Quel est l’intérêt d’entamer à nouveau des discussions sur des outils de régulation sans se doter des moyens législatifs de les mettre en œuvre ?

Madame la Ministre, nous demandons à vous rencontrer d’urgence lundi 21 mars, avant le début des débats parlementaires à l’Assemblée nationale. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités pour assurer les conditions nécessaires à la diversité des films en salles.

Sans régulation, pas de diversité ! Et sans diversité dans les salles de cinéma, c’est l’exception culturelle que l’on met en danger.

Contacts :
BLOC : Catherine Bertin (SPI) : 01 44 70 70 44 / Julie Lethiphu (SRF) : 01 44 89 62 58
ARP : Florence Gastaud : 01 53 42 40 00
UPF : Marie Paule Biosse-Duplan : 01 44 90 07 10


  • bloc-arp-upf_- (...)
    • 23-07-2018
    • Une réforme de l’audiovisuel public à l’économie ?
    • Le SPI a pris connaissance le 19 juillet 2018 des arbitrages communiqués par le Premier ministre concernant la réforme de l’audiovisuel public, alors que les conclusions de la mission confiée à Catherine Smadja par la ministre de la culture, devant faire état de la « concertation » avec le secteur, venaient juste d’être rendues. Ces arbitrages sont marqués par la suppression annoncée de deux chaînes hertziennes d’ici 2020 et par une mesure d’économie à échéance 2022. Les efforts demandés à FTV seront (...)

    • Lire la suite
    • 5-07-2018
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • 5-06-2018
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • 16-05-2018
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • 7-05-2018
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40