En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Le SPI signe un nouvel accord avec France Télévisions [11-01-2019]
    • France Télévisions, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI, et l’USPA ont signé le 21 décembre 2018 un accord qui consolide leur partenariat historique. Signé par l’ensemble des syndicats de producteurs audiovisuels qui ont ainsi marqué leur volonté d’accompagner France Télévisions dans sa transformation numérique, cet accord permet à France Télévisions de relever le défi numérique, de s’adapter de manière dynamique à l’évolution des usages, aux attentes de ses publics et aux spécificités de chaque oeuvre, en (...)

    • Lire la suite
    • Nouvelle co-présidence du BLOC [8-01-2019]
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 15 organisations professionnelles du cinéma représentant scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens a désigné ses deux Coprésidents pour l’année 2019. Katell Quillévéré, cinéaste, membre du Conseil d’administration de la SRF, assurera la Co-Présidence au titre des réalisateurs. Son premier film, « Un poison violent », a reçu le prix Jean Vigo en 2010 après son (...)

    • Lire la suite
    • AFAA Tunnel des 50 - appel à signatures [17-12-2018]
    • Marina Tomé, au sein de AAFA ( Actrices Acteurs de France Associés) a créé et mène depuis trois ans la commission AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans en collaboration avec Catherine Piffaretti. Nous sommes aujourd’hui plus de quarante femmes et hommes à retrousser nos manches. En avril dernier nous avons lancé le Manifeste AAFA-Tunnel des 50. Signature en ligne : bit.ly/ManifesteAAFA-TunnelDes50 Nous avons à ce jour, plus de 10 400 signatures, beaucoup de relais dans les médias, presse radio, (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC salue le renforcement du partenariat entre OCS et le cinéma français [14-12-2018]
    • Le BLOC salue la signature d’un nouvel accord interprofessionnel entre OCS et les organisations professionnelles du cinéma. Cet accord, d’une durée de 3 ans, renforce les engagements d’OCS en faveur du cinéma européen et français, pour un montant de 125 millions d’euros sur trois ans. Dans une logique vertueuse, il prend en compte à la fois la spécificité du modèle d’OCS, le contexte concurrentiel de la télévision payante, et l’évolution des secteurs de la production et de la distribution (...)

    • Lire la suite
    • Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé [13-12-2018]
    • Communiqué de presse – Paris, le 13 décembre 2018 Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993. Cette nouvelle directive facilite la retransmission linéaire des chaînes de télévision sur les différentes plateformes en (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Communiqué de Presse du Bureau de liaison SATEV, SEDPA, SPI sur le rapport TV connectée : « Chronique d’une exécution culturelle annoncée » [21-12-2011]

Comment ne pas être surpris par le rapport sur la Télévision connectée remis il y a quelques jours au ministre de la culture et de la communication et au ministre de l’économie, de l’énergie et de l’économie numérique ?

S’il est juste de s’interroger sur les évolutions à attendre du secteur avec l’arrivée des « écrans connectés » et d’émettre des propositions pour adapter l’audiovisuel à cette nouvelle étape de la révolution numérique, le rapport ressemble fort à un enterrement de première classe de l’exception culturelle.

Hormis la volonté de taxer les revenus réalisés en France par les opérateurs étrangers, ce qui, en effet, traduirait une juste équité, les propositions n’ont qu’un seul objectif : assouplir toute la réglementation actuelle sur laquelle repose l’économie de l’audiovisuel, pourtant pensé à l’origine pour défendre la création, avant tout indépendante dans le but d’assurer l’objectif primordial d’une diversité culturelle en Europe.

A en croire ce rapport, la télévision connectée rendrait donc toutes ces règles obsolètes, telles que les obligations de diffusion et les heures de grande écoute, au motif que le téléspectateur pourra choisir son programme. Et pour anticiper la concurrence internationale que les groupes audiovisuels français vont devoir affronter, les réponses du rapport sont toutes trouvées : alléger –encore - leurs obligations de contribution à la production d’oeuvres originales, assouplir – encore - la définition de la production indépendante en permettant aux diffuseurs de bénéficier de droits plus longs, revoir les critères anti-concentration afin de permettre une concentration verticale… Bref, c’est simple, il faut DEREGULER !

Les rapporteurs n’ont semble-t-il pas souhaité prendre en compte deux choses : si les tuyaux ont besoin de contenus, ils ont besoin d’un vivier créatif dynamique et professionnel pour faire la différence. La France bénéficie aujourd’hui d’une pépinière de talents et de toute une filière professionnelle qui n’a pu perdurer que grâce à la régulation dont bénéficie notre secteur. Le secteur de l’audiovisuel n’est pas un secteur marchand comme les autres. Il porte une responsabilité majeure à l’égard du citoyen. Les nouveaux acteurs de l’Internet aussi et nous demandons à ce qu’ils participent enfin à l’écosystème du préfinancement de la création.

En outre, les fournisseurs d’accès à Internet ont besoin d’avoir un meilleur accès aux programmes audiovisuels ce qui passe par l’organisation d’une plus grande circulation des droits. Or, en demandant pour les diffuseurs des droits d’exploitation plus étendus, le rapport encourage le gel des diffusions des oeuvres hors groupe privant ainsi la création, des ressources apportées par la circulation de leurs programmes.

Enfin, le CNC ne peut à lui seul assurer le rôle de financier du secteur, ce serait même dangereux. Le secteur privé doit lui aussi prendre sa part de responsabilité dans l’existence d’une filière dynamique et la préservation d’un tissu de PME qui fabrique et propose toute la diversité des contenus originaux. Les 13 propositions du rapport sont inexistantes sur cette question que nous estimons pourtant fondamentale dans un environnement aussi ouvert.

Si le comité de liaison est bien conscient des adaptations que le secteur audiovisuel va devoir mettre en place lors de cette mutation technologique, nous rappelons que ces évolutions ne doivent pas se faire au détriment de la création. Dans cette période de transition, le renouveau de la création devrait être plus que jamais au centre des réflexions car c’est au travers des talents et des oeuvres que se fera la conquête des nouveaux usages.

Contacts :
Florence Braka, SATEV, 24, rue du Fb Poissonnière, 75010 PARIS, 01 42 47 01 00
Diane de Saint Mathieu, SEDPA, 5, rue Cernuschi, 75017 PARIS, 06 50 81 32 81
Juliette Prissard-Eltejaye, SPI, 40, rue Louis Blanc, 75010 PARIS, 01 44 70 70 44


  • cp_tv_connecte (...)
    • 11-01-2019
    • Le SPI signe un nouvel accord avec France Télévisions
    • France Télévisions, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI, et l’USPA ont signé le 21 décembre 2018 un accord qui consolide leur partenariat historique. Signé par l’ensemble des syndicats de producteurs audiovisuels qui ont ainsi marqué leur volonté d’accompagner France Télévisions dans sa transformation numérique, cet accord permet à France Télévisions de relever le défi numérique, de s’adapter de manière dynamique à l’évolution des usages, aux attentes de ses publics et aux spécificités de chaque oeuvre, en (...)

    • Lire la suite
    • 8-01-2019
    • Nouvelle co-présidence du BLOC
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 15 organisations professionnelles du cinéma représentant scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens a désigné ses deux Coprésidents pour l’année 2019. Katell Quillévéré, cinéaste, membre du Conseil d’administration de la SRF, assurera la Co-Présidence au titre des réalisateurs. Son premier film, « Un poison violent », a reçu le prix Jean Vigo en 2010 après son (...)

    • Lire la suite
    • 17-12-2018
    • AFAA Tunnel des 50 - appel à signatures
    • Marina Tomé, au sein de AAFA ( Actrices Acteurs de France Associés) a créé et mène depuis trois ans la commission AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans en collaboration avec Catherine Piffaretti. Nous sommes aujourd’hui plus de quarante femmes et hommes à retrousser nos manches. En avril dernier nous avons lancé le Manifeste AAFA-Tunnel des 50. Signature en ligne : bit.ly/ManifesteAAFA-TunnelDes50 Nous avons à ce jour, plus de 10 400 signatures, beaucoup de relais dans les médias, presse radio, (...)

    • Lire la suite
    • 14-12-2018
    • Le BLOC salue le renforcement du partenariat entre OCS et le cinéma français
    • Le BLOC salue la signature d’un nouvel accord interprofessionnel entre OCS et les organisations professionnelles du cinéma. Cet accord, d’une durée de 3 ans, renforce les engagements d’OCS en faveur du cinéma européen et français, pour un montant de 125 millions d’euros sur trois ans. Dans une logique vertueuse, il prend en compte à la fois la spécificité du modèle d’OCS, le contexte concurrentiel de la télévision payante, et l’évolution des secteurs de la production et de la distribution (...)

    • Lire la suite
    • 13-12-2018
    • Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé
    • Communiqué de presse – Paris, le 13 décembre 2018 Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993. Cette nouvelle directive facilite la retransmission linéaire des chaînes de télévision sur les différentes plateformes en (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40