En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Le BLIC, le BLOC et L’ARP en soutien aux auteurs [18-07-2017]
    • Le BLIC, le BLOC et L’ARP souhaitent faire part de leur vive préoccupation quant au litige entre Canal + et les sociétés de perception et de répartition de droits d’auteur au sujet d’un non respect par la chaîne des accords qu’elle a conclus avec celles-ci. Le BLIC, le BLOC et L’ARP souhaitent rappeler à cet égard que le droit d’auteur est un pilier fondamental de la diversité de la création, qu’il est intimement lié à l’existence même des oeuvres et que sa défense a toujours été une priorité pour (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI salue le travail effectué par Kristina Zimmermann à la tête de Ciné+ [13-07-2017]
    • Le SPI salue le travail effectué par Kristina Zimmermann à la tête de Ciné + depuis 2012, personnalité appréciée tant pour ses compétences professionnelles que pour ses qualités humaines. Par une politique éditoriale ambitieuse et diversifiée, elle a su positionner ce service de façon complémentaire à celui de Canal +, et contribuer à la diversité de la création cinématographique par une politique de préachats spécifique, notamment en première fenêtre. Le SPI sera particulièrement attentif au maintien (...)

    • Lire la suite
    • Extension des accords pour la mise en œuvre de la transparence dans la filière audiovisuelle [13-07-2017]
    • Les syndicats de producteurs (SATEV, SPECT, SPFA, SPI et USPA) ont signé le 6 juillet dernier deux accords majeurs sur la transparence avec l’ensemble des acteurs de la filière audiovisuelle, les éditeurs de services de télévision et les distributeurs d’une part, les organisations d’auteurs et les organismes de gestion collective d’autre part. Ces accords s’inscrivent dans le cadre fixé par le législateur dans la loi relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine du 7 juillet (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI salue la mise en place du Festival international Séries Mania Lille Hauts-de-France en avril 2018 [12-07-2017]
    • Lancée en décembre 2015, la réflexion autour de la création d’un festival international des séries en France vient de se concrétiser par l’annonce de la tenue de la première édition de Séries Mania Lille Hauts-de-France en avril 2018, dirigée par Laurence Herszberg et accompagnée par l’équipe de Séries Mania Paris qui a su au fil des années acquérir une notoriété reconnue auprès des professionnels du monde entier. Nous les en félicitons très chaleureusement. Le Syndicat des producteurs indépendants est (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI et l’UPC saluent la signature d’accords sur la transparence des comptes de production et sur la transparence des comptes d’exploitation dans le secteur cinématographique [10-07-2017]
    • A la suite de la tenue du premier volet des Assises pour la diversité du cinéma, dont les conclusions ont été transposées dans la loi du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine, le législateur a souhaité que les organisations professionnelles du cinéma concluent, dans le délai d’un an suivant sa publication, des accords interprofessionnels sur la transparence des comptes de production et des comptes d’exploitation. Après de longues négociations, au cours (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

L’Urgence économique d’une fiction française originale, diversifiée et renouvelée [14-09-2012]

L’année 2011 a été marquée, selon les chiffres du CNC, par une baisse du volume de production de la fiction française.

Cette baisse des investissements s’est accompagnée d’un renforcement de la présence de la fiction américaine en prime time.

La politique du tout série autour de deux genres principaux (policier et comédie) a entraîné un appauvrissement créatif et économique du secteur sans pour autant engendrer une hausse de l’audience.

Le SPI ne peut que déplorer cette situation et demande urgemment des réformes à même de sauver un tissu créatif et de PME en passe de disparaître.

C’est pourquoi le SPI a formulé un certain nombre de propositions, articulées autour de 5 axes pour le renouveau de ce secteur, adressées à la Ministre de la Culture et de la Communication.

L’avenir de la fiction française ne saurait selon nous s’envisager sans :

  • Une vraie volonté d’investissement dans la fiction française absolument nécessaire pour faire la différence avec la fiction américaine et européenne à l’heure de l’arrivée de Netfilx, Google et Apple. Cette volonté doit se traduire par une réévaluation des engagements de production audiovisuelle des chaînes privées et un renforcement de l’obligation d’inédit en prime time. En outre, la définition de l’indépendance dans les décrets doit être renforcée, et la mutualisation des obligations reconsidérée. Enfin, pour que le numérique prenne le relais dans le pré-achat des oeuvres, un sous-quota d’obligation d’investissement dans les droits non-linéaires et numériques doit être prévu.
  • Une politique forte en faveur du développement de projets renouvelés et diversifiés doit être mise en place au travers des mesures incitatives dans le COM, le cahier des charges ou les conventions des chaînes de télévision et la création d’un réseau de diffusion des fictions européennes labellisées. Le service public doit être exemplaire en ce sens et travailler sur une plus grande transparence de ses processus de décision.
  • Des mesures en faveur des TPE et des PME indépendantes grâce notamment à la remise en cause du soutien automatique au bénéfice des filiales de production des chaînes de télévision et grâce à la signature du décret autorisant la mise en oeuvre d’un système d’avances sur le compte de soutien automatique des producteurs pour le développement ainsi que le développement de master class et de formation sur la production en Europe à l’instar de ce qui existe d’ores et déjà sur le documentaire.
  • Un soutien en faveur des développements de projets à l’échelle européenne via une clarification et une harmonisation des systèmes d’aides au travers d’un groupe de travail sous l’égide du CNC. En outre, la création d’un organisme de promotion des fictions en Europe nous paraît indispensable aujourd’hui.
  • Le renforcement du lien entre les auteurs, les producteurs et les diffuseurs tout en préservant la place de chacun d’entre eux dans le processus de développement des fictions. Cette clarification doit passer par la signature de chartes comme celle signée le 4 juillet 2011 avec France Télévisions, mais dont la mise en oeuvre se fait malheureusement aujourd’hui toujours attendre. En outre elle doit passer par la signature d’une charte des usages contractuels entre auteurs et producteurs que nous appelons de nos voeux depuis de nombreuses années maintenant.

Le renouveau d’une fiction française forte, innovante, créative et à forte valeur ajoutée artistique ne saurait se traduire par l’arrivée de la script reality sur le service public et ne pourra exister sans une volonté politique forte.

Nous n’attendons pas moins de la nouvelle Ministre de la Culture et de la Communication.

Nota Bene :
Le volume moyen de fictions produites chaque année est inférieur de 100 heures par rapport à la période 2005-2008. Plus précisément, le volume de fiction française initié par les chaînes historiques a diminué de 16,5% en 2011 par rapport à 2008. La plus forte baisse est intervenue sur France 2 (baisse d’investissement de prés de 10%) ainsi que sur TF1 s’agissant de son investissement dans la production inédite (baisse de 17% entre 2008 et 2011).

Contact S.P.I. :
Juliette Prissard-Eltejaye – Déléguée Générale – 01 44 70 70 44


  • communique_pre (...)
    • 18-07-2017
    • Le BLIC, le BLOC et L’ARP en soutien aux auteurs
    • Le BLIC, le BLOC et L’ARP souhaitent faire part de leur vive préoccupation quant au litige entre Canal + et les sociétés de perception et de répartition de droits d’auteur au sujet d’un non respect par la chaîne des accords qu’elle a conclus avec celles-ci. Le BLIC, le BLOC et L’ARP souhaitent rappeler à cet égard que le droit d’auteur est un pilier fondamental de la diversité de la création, qu’il est intimement lié à l’existence même des oeuvres et que sa défense a toujours été une priorité pour (...)

    • Lire la suite
    • 13-07-2017
    • Le SPI salue le travail effectué par Kristina Zimmermann à la tête de Ciné+
    • Le SPI salue le travail effectué par Kristina Zimmermann à la tête de Ciné + depuis 2012, personnalité appréciée tant pour ses compétences professionnelles que pour ses qualités humaines. Par une politique éditoriale ambitieuse et diversifiée, elle a su positionner ce service de façon complémentaire à celui de Canal +, et contribuer à la diversité de la création cinématographique par une politique de préachats spécifique, notamment en première fenêtre. Le SPI sera particulièrement attentif au maintien (...)

    • Lire la suite
    • 13-07-2017
    • Extension des accords pour la mise en œuvre de la transparence dans la filière audiovisuelle
    • Les syndicats de producteurs (SATEV, SPECT, SPFA, SPI et USPA) ont signé le 6 juillet dernier deux accords majeurs sur la transparence avec l’ensemble des acteurs de la filière audiovisuelle, les éditeurs de services de télévision et les distributeurs d’une part, les organisations d’auteurs et les organismes de gestion collective d’autre part. Ces accords s’inscrivent dans le cadre fixé par le législateur dans la loi relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine du 7 juillet (...)

    • Lire la suite
    • 12-07-2017
    • Le SPI salue la mise en place du Festival international Séries Mania Lille Hauts-de-France en avril 2018
    • Lancée en décembre 2015, la réflexion autour de la création d’un festival international des séries en France vient de se concrétiser par l’annonce de la tenue de la première édition de Séries Mania Lille Hauts-de-France en avril 2018, dirigée par Laurence Herszberg et accompagnée par l’équipe de Séries Mania Paris qui a su au fil des années acquérir une notoriété reconnue auprès des professionnels du monde entier. Nous les en félicitons très chaleureusement. Le Syndicat des producteurs indépendants est (...)

    • Lire la suite
    • 10-07-2017
    • Le SPI et l’UPC saluent la signature d’accords sur la transparence des comptes de production et sur la transparence des comptes d’exploitation dans le secteur cinématographique
    • A la suite de la tenue du premier volet des Assises pour la diversité du cinéma, dont les conclusions ont été transposées dans la loi du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine, le législateur a souhaité que les organisations professionnelles du cinéma concluent, dans le délai d’un an suivant sa publication, des accords interprofessionnels sur la transparence des comptes de production et des comptes d’exploitation. Après de longues négociations, au cours (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40