En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Le SPI signe un nouvel accord avec France Télévisions [11-01-2019]
    • France Télévisions, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI, et l’USPA ont signé le 21 décembre 2018 un accord qui consolide leur partenariat historique. Signé par l’ensemble des syndicats de producteurs audiovisuels qui ont ainsi marqué leur volonté d’accompagner France Télévisions dans sa transformation numérique, cet accord permet à France Télévisions de relever le défi numérique, de s’adapter de manière dynamique à l’évolution des usages, aux attentes de ses publics et aux spécificités de chaque oeuvre, en (...)

    • Lire la suite
    • Nouvelle co-présidence du BLOC [8-01-2019]
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 15 organisations professionnelles du cinéma représentant scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens a désigné ses deux Coprésidents pour l’année 2019. Katell Quillévéré, cinéaste, membre du Conseil d’administration de la SRF, assurera la Co-Présidence au titre des réalisateurs. Son premier film, « Un poison violent », a reçu le prix Jean Vigo en 2010 après son (...)

    • Lire la suite
    • AFAA Tunnel des 50 - appel à signatures [17-12-2018]
    • Marina Tomé, au sein de AAFA ( Actrices Acteurs de France Associés) a créé et mène depuis trois ans la commission AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans en collaboration avec Catherine Piffaretti. Nous sommes aujourd’hui plus de quarante femmes et hommes à retrousser nos manches. En avril dernier nous avons lancé le Manifeste AAFA-Tunnel des 50. Signature en ligne : bit.ly/ManifesteAAFA-TunnelDes50 Nous avons à ce jour, plus de 10 400 signatures, beaucoup de relais dans les médias, presse radio, (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC salue le renforcement du partenariat entre OCS et le cinéma français [14-12-2018]
    • Le BLOC salue la signature d’un nouvel accord interprofessionnel entre OCS et les organisations professionnelles du cinéma. Cet accord, d’une durée de 3 ans, renforce les engagements d’OCS en faveur du cinéma européen et français, pour un montant de 125 millions d’euros sur trois ans. Dans une logique vertueuse, il prend en compte à la fois la spécificité du modèle d’OCS, le contexte concurrentiel de la télévision payante, et l’évolution des secteurs de la production et de la distribution (...)

    • Lire la suite
    • Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé [13-12-2018]
    • Communiqué de presse – Paris, le 13 décembre 2018 Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993. Cette nouvelle directive facilite la retransmission linéaire des chaînes de télévision sur les différentes plateformes en (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

L’Urgence économique d’une fiction française originale, diversifiée et renouvelée [14-09-2012]

L’année 2011 a été marquée, selon les chiffres du CNC, par une baisse du volume de production de la fiction française.

Cette baisse des investissements s’est accompagnée d’un renforcement de la présence de la fiction américaine en prime time.

La politique du tout série autour de deux genres principaux (policier et comédie) a entraîné un appauvrissement créatif et économique du secteur sans pour autant engendrer une hausse de l’audience.

Le SPI ne peut que déplorer cette situation et demande urgemment des réformes à même de sauver un tissu créatif et de PME en passe de disparaître.

C’est pourquoi le SPI a formulé un certain nombre de propositions, articulées autour de 5 axes pour le renouveau de ce secteur, adressées à la Ministre de la Culture et de la Communication.

L’avenir de la fiction française ne saurait selon nous s’envisager sans :

  • Une vraie volonté d’investissement dans la fiction française absolument nécessaire pour faire la différence avec la fiction américaine et européenne à l’heure de l’arrivée de Netfilx, Google et Apple. Cette volonté doit se traduire par une réévaluation des engagements de production audiovisuelle des chaînes privées et un renforcement de l’obligation d’inédit en prime time. En outre, la définition de l’indépendance dans les décrets doit être renforcée, et la mutualisation des obligations reconsidérée. Enfin, pour que le numérique prenne le relais dans le pré-achat des oeuvres, un sous-quota d’obligation d’investissement dans les droits non-linéaires et numériques doit être prévu.
  • Une politique forte en faveur du développement de projets renouvelés et diversifiés doit être mise en place au travers des mesures incitatives dans le COM, le cahier des charges ou les conventions des chaînes de télévision et la création d’un réseau de diffusion des fictions européennes labellisées. Le service public doit être exemplaire en ce sens et travailler sur une plus grande transparence de ses processus de décision.
  • Des mesures en faveur des TPE et des PME indépendantes grâce notamment à la remise en cause du soutien automatique au bénéfice des filiales de production des chaînes de télévision et grâce à la signature du décret autorisant la mise en oeuvre d’un système d’avances sur le compte de soutien automatique des producteurs pour le développement ainsi que le développement de master class et de formation sur la production en Europe à l’instar de ce qui existe d’ores et déjà sur le documentaire.
  • Un soutien en faveur des développements de projets à l’échelle européenne via une clarification et une harmonisation des systèmes d’aides au travers d’un groupe de travail sous l’égide du CNC. En outre, la création d’un organisme de promotion des fictions en Europe nous paraît indispensable aujourd’hui.
  • Le renforcement du lien entre les auteurs, les producteurs et les diffuseurs tout en préservant la place de chacun d’entre eux dans le processus de développement des fictions. Cette clarification doit passer par la signature de chartes comme celle signée le 4 juillet 2011 avec France Télévisions, mais dont la mise en oeuvre se fait malheureusement aujourd’hui toujours attendre. En outre elle doit passer par la signature d’une charte des usages contractuels entre auteurs et producteurs que nous appelons de nos voeux depuis de nombreuses années maintenant.

Le renouveau d’une fiction française forte, innovante, créative et à forte valeur ajoutée artistique ne saurait se traduire par l’arrivée de la script reality sur le service public et ne pourra exister sans une volonté politique forte.

Nous n’attendons pas moins de la nouvelle Ministre de la Culture et de la Communication.

Nota Bene :
Le volume moyen de fictions produites chaque année est inférieur de 100 heures par rapport à la période 2005-2008. Plus précisément, le volume de fiction française initié par les chaînes historiques a diminué de 16,5% en 2011 par rapport à 2008. La plus forte baisse est intervenue sur France 2 (baisse d’investissement de prés de 10%) ainsi que sur TF1 s’agissant de son investissement dans la production inédite (baisse de 17% entre 2008 et 2011).

Contact S.P.I. :
Juliette Prissard-Eltejaye – Déléguée Générale – 01 44 70 70 44


  • communique_pre (...)
    • 11-01-2019
    • Le SPI signe un nouvel accord avec France Télévisions
    • France Télévisions, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI, et l’USPA ont signé le 21 décembre 2018 un accord qui consolide leur partenariat historique. Signé par l’ensemble des syndicats de producteurs audiovisuels qui ont ainsi marqué leur volonté d’accompagner France Télévisions dans sa transformation numérique, cet accord permet à France Télévisions de relever le défi numérique, de s’adapter de manière dynamique à l’évolution des usages, aux attentes de ses publics et aux spécificités de chaque oeuvre, en (...)

    • Lire la suite
    • 8-01-2019
    • Nouvelle co-présidence du BLOC
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 15 organisations professionnelles du cinéma représentant scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens a désigné ses deux Coprésidents pour l’année 2019. Katell Quillévéré, cinéaste, membre du Conseil d’administration de la SRF, assurera la Co-Présidence au titre des réalisateurs. Son premier film, « Un poison violent », a reçu le prix Jean Vigo en 2010 après son (...)

    • Lire la suite
    • 17-12-2018
    • AFAA Tunnel des 50 - appel à signatures
    • Marina Tomé, au sein de AAFA ( Actrices Acteurs de France Associés) a créé et mène depuis trois ans la commission AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans en collaboration avec Catherine Piffaretti. Nous sommes aujourd’hui plus de quarante femmes et hommes à retrousser nos manches. En avril dernier nous avons lancé le Manifeste AAFA-Tunnel des 50. Signature en ligne : bit.ly/ManifesteAAFA-TunnelDes50 Nous avons à ce jour, plus de 10 400 signatures, beaucoup de relais dans les médias, presse radio, (...)

    • Lire la suite
    • 14-12-2018
    • Le BLOC salue le renforcement du partenariat entre OCS et le cinéma français
    • Le BLOC salue la signature d’un nouvel accord interprofessionnel entre OCS et les organisations professionnelles du cinéma. Cet accord, d’une durée de 3 ans, renforce les engagements d’OCS en faveur du cinéma européen et français, pour un montant de 125 millions d’euros sur trois ans. Dans une logique vertueuse, il prend en compte à la fois la spécificité du modèle d’OCS, le contexte concurrentiel de la télévision payante, et l’évolution des secteurs de la production et de la distribution (...)

    • Lire la suite
    • 13-12-2018
    • Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé
    • Communiqué de presse – Paris, le 13 décembre 2018 Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993. Cette nouvelle directive facilite la retransmission linéaire des chaînes de télévision sur les différentes plateformes en (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40