En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé [13-12-2018]
    • Communiqué de presse – Paris, le 13 décembre 2018 Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993. Cette nouvelle directive facilite la retransmission linéaire des chaînes de télévision sur les différentes plateformes en (...)

    • Lire la suite
    • « Plan de décroissance au CNC » [6-12-2018]
    • Le SPI exprime sa plus vive inquiétude après l’adoption d’un plan d’économies du CNC par son Conseil d’Administration du 29 novembre 2018. Ce plan est prévu sur deux exercices, 2019 et 2020, et il est inédit par son ampleur puisque ce n’est pas moins de 30 millions d’économies qui sont demandés à la seule production audiovisuelle. Au total, cela représente près de 12% du soutien que le Centre apporte aux œuvres audiovisuelles, tous les genres aidés seront par conséquent très fortement impactés. Le SPI (...)

    • Lire la suite
    • L’Europe doit résister au chantage de Google et YouTube [4-12-2018]
    • Depuis plusieurs semaines, Google et YouTube mènent une campagne de désinformation massive et sans précédent contre la directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique qui est aujourd’hui en discussion au niveau européen. Les puissants moyens utilisés par ces entreprises pour défendre leurs seuls intérêts sont basés sur la manipulation des utilisateurs, des vidéastes influents et des jeunes. C’est inacceptable. Google et YouTube franchissent de nouveau une ligne rouge en abusant de leur (...)

    • Lire la suite
    • La production cinématographique des films de la diversité en danger : les syndicats de producteurs appellent à la responsabilité de chacun [23-11-2018]
    • Les négociations sur la reconduction du dispositif de la convention collective en faveur des films de la diversité engagées depuis plus d’un an n’aboutissent pas. Les organisations de producteurs appellent à la signature d’un accord de méthode pour favoriser les négociations et préserver les films en écriture. La convention collective de la production cinématographique est le pacte social du secteur. Elle définit les conditions dans lesquelles les producteurs, réalisateurs, techniciens et artistes (...)

    • Lire la suite
    • Eurocinéma : Directive Services de médias audiovisuels (SMA) [9-11-2018]
    • Eurocinéma exprime sa vive satisfaction du fait de l’adoption ce 6 novembre 2018 par le Conseil des Ministres de l’Union européenne de la directive sur les services de médias audiovisuels. Pierre d’angle de la régulation des services audiovisuels en Europe, la révision confirme certains grands principes tels que l’assujettissement des services traditionnels à des quotas d’oeuvres et à des obligations d’investissement, mais elle étend son champs d’application aux nouveaux médias (les plates-formes) (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Communiqué de presse BLIC-BLOC-ARP-UPF, relatif à l’amélioration du crédit d’impôt [17-12-2014]

Les organisations professionnelles du cinéma saluent les évolutions apportées aux crédits d’impôt nationaux et interna- tionaux et remercient les Parlementaires, le Gouvernement et le CNC pour leur soutien.

Les organisations professionnelles du cinéma saluent les évolutions apportées aux crédits d’impôt nationaux et internationaux à l’occasion de l’examen par le Parlement du projet de Loi de finances rectificative pour 2014.

Ces améliorations permettent, à partir du 1er janvier 2016, de renforcer la compétitivité des crédits d’impôt pour les films dont le budget de production est inférieur à 7 millions d’euros, pour les œuvres d’’animation et pour le crédit d’impôt international, dans un contexte fortement concurrentiel, comme l’atteste l’étude comparative des crédits d’impôt en Europe et au Canada du cabinet Hamac Conseil d’octobre 2014.

Par ces mesures, les parlementaires accompagnent un secteur stratégique de l’économie française, et marqué par une période de grande fragilité économique. Rappelons, d’une part, que les investissements dans la production cinématographique ont baissé de près de 24 % depuis le début d’année, et d’autre part, que, selon l’étude du BIPE, l’impact économique global de la filière cinéma, stricto sensu, est évalué à 7,5 milliards d’euros. En renforçant l’attractivité du territoire français, ces mesures auront un impact positif sur l’emploi et la compétitivité des entreprises dans notre pays.

Comme le montre l’étude du CNC d’octobre 2014 sur l’« Evaluation des dispositions de crédit d’impôt », les différents crédits d’impôt versés ont une incidence positive sur les recettes de l’Etat : « Pour un euro de crédit d’impôt versé depuis 2004, 12,2 € de dépenses sont réalisées dans la filière et 3,3 € de recettes fiscales et sociales sont perçues par l’Etat. »

En outre, l’amélioration du crédit d’impôt vise à soutenir les films particulièrement ambitieux en termes de création et performants s’agissant du rayonnement du cinéma français à l’international, que ce soit dans les festivals ou dans les différents marchés.

Ainsi, les organisations professionnelles du cinéma remercient Madame la Ministre de la Culture et de la communication, Fleur Pellerin, Madame la Présidente du CNC, Frédérique Bredin et l’ensemble des parlementaires pour ces dispositions, qui s’inscrivent dans le cadre global d’une amélio- ration des outils de régulation de la filière cinématographique.

Contact presse :

BLIC : Julie Lorimy – 01 56 90 33 00

BLOC : Juliette Prissard-Eltejaye – SPI – 01 44 70 70 44 / Julie Lethiphu – SRF – 01 44 89 62 58

ARP : Florence Gastaud – 01 53 42 40 00

UPF : Marie-Paule Biosse-Duplan – 01 44 90 07 10


  • bbau_cp_cre_di (...)
    • 13-12-2018
    • Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé
    • Communiqué de presse – Paris, le 13 décembre 2018 Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993. Cette nouvelle directive facilite la retransmission linéaire des chaînes de télévision sur les différentes plateformes en (...)

    • Lire la suite
    • 6-12-2018
    • « Plan de décroissance au CNC »
    • Le SPI exprime sa plus vive inquiétude après l’adoption d’un plan d’économies du CNC par son Conseil d’Administration du 29 novembre 2018. Ce plan est prévu sur deux exercices, 2019 et 2020, et il est inédit par son ampleur puisque ce n’est pas moins de 30 millions d’économies qui sont demandés à la seule production audiovisuelle. Au total, cela représente près de 12% du soutien que le Centre apporte aux œuvres audiovisuelles, tous les genres aidés seront par conséquent très fortement impactés. Le SPI (...)

    • Lire la suite
    • 4-12-2018
    • L’Europe doit résister au chantage de Google et YouTube
    • Depuis plusieurs semaines, Google et YouTube mènent une campagne de désinformation massive et sans précédent contre la directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique qui est aujourd’hui en discussion au niveau européen. Les puissants moyens utilisés par ces entreprises pour défendre leurs seuls intérêts sont basés sur la manipulation des utilisateurs, des vidéastes influents et des jeunes. C’est inacceptable. Google et YouTube franchissent de nouveau une ligne rouge en abusant de leur (...)

    • Lire la suite
    • 23-11-2018
    • La production cinématographique des films de la diversité en danger : les syndicats de producteurs appellent à la responsabilité de chacun
    • Les négociations sur la reconduction du dispositif de la convention collective en faveur des films de la diversité engagées depuis plus d’un an n’aboutissent pas. Les organisations de producteurs appellent à la signature d’un accord de méthode pour favoriser les négociations et préserver les films en écriture. La convention collective de la production cinématographique est le pacte social du secteur. Elle définit les conditions dans lesquelles les producteurs, réalisateurs, techniciens et artistes (...)

    • Lire la suite
    • 9-11-2018
    • Eurocinéma : Directive Services de médias audiovisuels (SMA)
    • Eurocinéma exprime sa vive satisfaction du fait de l’adoption ce 6 novembre 2018 par le Conseil des Ministres de l’Union européenne de la directive sur les services de médias audiovisuels. Pierre d’angle de la régulation des services audiovisuels en Europe, la révision confirme certains grands principes tels que l’assujettissement des services traditionnels à des quotas d’oeuvres et à des obligations d’investissement, mais elle étend son champs d’application aux nouveaux médias (les plates-formes) (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40