En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Journée professionnelle du ROC : De la création à la diffusion, de nouvelles opportunités pour le court métrage dans l'écosystème numérique [15-03-2019]
    • Le ROC (Regroupement des Organisations du Court) a organisé la 5ème édition de sa journée professionnelle, ce jeudi 14 mars 2019 au Ciné 104 de Pantin, à l’occasion de la « Fête du court métrage ». Le ROC tient tout d’abord à remercier Côte Court et le Ciné 104 de Pantin pour leur accueil, Xavier Leherpeur pour la modération des tables rondes, les chercheurs ayant accepté de les introduire, l’ensemble des intervenants et le public, mobilisé comme chaque année. * * * * * La première table ronde de cette (...)

    • Lire la suite
    • API-SPI-UPC : Annexe III du Titre II de la Convention collective nationale de la production cinématographique (CCNPC) : les syndicats de producteurs se réjouissent de la signature d’un accord d’étape [13-03-2019]
    • Après plusieurs mois de discussions, les partenaires sociaux de la branche de la production cinématographique ont signé un accord qui sécurise les films en développement pendant la durée des négociations relatives au renouvellement de l’Annexe III. La signature de cet accord permet de maintenir un ensemble conventionnel indissociable et un dialogue social efficient dans le secteur. Le 20 février 2019, les partenaires sociaux de la production cinématographique ont signé un accord, entré en vigueur (...)

    • Lire la suite
    • BLOC : Alors que le succès actuel des grands opérateurs internationaux tient à leurs investissements massifs dans les œuvres, l’Autorité de la Concurrence recommande d’affaiblir la création française et européenne [27-02-2019]
    • Le BLOC tient à exprimer son profond désaccord avec l’Avis rendu par l’Autorité de la Concurrence dans la perspective de la réforme de l’audiovisuel, à la suite de sa saisine par la Commission des affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale pour analyser le secteur de la communication audiovisuelle, notamment les relations entre les différents acteurs, et évaluer l’efficacité et la pertinence des possibles évolutions législatives et réglementaires. La remise en cause de l’indépendance (...)

    • Lire la suite
    • Face à l’attaque sans précédent contre la diversité culturelle exprimée par l’Autorité de la concurrence, le SPI demande au Gouvernement de réaffirmer les fondamentaux de sa politique culturelle. [26-02-2019]
    • Le SPI a pris connaissance avec inquiétude et consternation de l’avis de l’Autorité de la concurrence sur l’avenir du secteur audiovisuel. Cet avis réitère les vieilles recettes telles que la levée de toutes les interdictions de la publicité à la télévision, ou à nouveau la réduction de la notion d’indépendance des sociétés, et même la remise en cause des obligations de production des chaînes, toutes mesures qui seraient censées « libérer » les diffuseurs de leurs contraintes. Sa philosophie générale peut (...)

    • Lire la suite
    • Directive droit d'auteur dans le marché unique numérique (Issue du trilogue du 13.02.2019) [16-02-2019]
    • Les organisations professionnelles représentant les producteurs d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles se félicitent qu’un accord soit intervenu en Trilogue relatif à la directive droit d’auteur dans le marché unique numérique. Aujourd’hui, l’accord obtenu sur la directive droit d’auteur constitue un acte fondateur visant à mettre fin à l’hégémonie des plateformes et la culture du pillage qu’elles ont générée. L’adoption de cette directive qui vise à mieux protéger les droits de propriété (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Communiqué de presse SATEV-SEDPA-SPI : - 116 M€ pour la création française dès 2009, une tendance à la baisse confirmée en 2010. [18-04-2011]

Le premier bilan de la réforme des décrets dits « production » de 2008-2009 est sans appel : dès 2009, première année d’application des nouveaux décrets, 116 millions d’euros en moins ont été investis dans la création française. [1]

C’est une chute globale et brutale de 15 % des investissements de l’ensemble des chaînes numériques, sans précédent depuis 20 ans !

L’impact de cette réforme est flagrant et conduit à une double peine : baisse des obligations en valeur relative des diffuseurs, calculées sur une assiette qui, elle même diminue, conséquence de la crise du marché publicitaire. Dès l’automne 2009, le SATEV et le SPI avaient alerté et ont attaqué ces décrets qui prévoient notamment :

  • une baisse de l’obligation globale d’investissement en production des chaînes privées,
  • une remise en cause de la notion d’oeuvre inédite,
  • un assouplissement de la notion d’indépendance.

Ainsi que nous l’avions anticipé, à titre d’exemple, tout en respectant ses nouvelles obligations, TF1 a réduit ses investissements dans la production audiovisuelle de manière drastique [2]. :

  • moins 71 M€ dans la production d’oeuvres audiovisuelles ;
  • moins 77 M€ dans les oeuvres inédites alors même que cette notion a été redéfinie en faveur des diffuseurs ;
  • moins 39 M€ dans la production indépendante alors même que les critères ont été assouplis en faveur des diffuseurs.

M6 pour ce qui la concerne, conserve, elle, un niveau d’engagement en production audiovisuelle supérieur à son obligation (15 % de son chiffre d’affaires) de plus de 10 M€. Néanmoins, elle n’a pas rempli ses obligations d’investissement dans les oeuvres indépendantes patrimoniales, soit un manque à gagner pour le secteur de 21 M€.

Canal Plus n’est pas en reste avec – 19,5 M€ investis en production audiovisuelle en 2009 et – 29,5 M€ investis en production inédite tout en respectant ses obligations.

Malgré la reprise du marché publicitaire en 2010 et les bons résultats financiers des chaines privées (chiffre d’affaires en hausse pour TF1 de 10,9%, pour M6 de 6,2% et Canal Plus de 3,2%), la tendance à la baisse du financement de la création par les chaînes privées perdure. Selon le Bilan de la production audiovisuelle aidée que vient de rendre public le CNC, les investissements des chaînes privées historiques dans les oeuvres audiovisuelles aidées sont en régression de 7 % en 2010 par rapport à 2009 [3]. Au Total, c’est une nouvelle baisse d’au moins 21,3 M€ pour la création audiovisuelle en 2010 !

Par ailleurs, les nouvelles chaînes privées gratuites de la TNT qui représentent désormais 20 % de l’audience de la télévision et un quart du marché publicitaire, ne représentent que 1 % des investissements totaux et sont loin de suppléer aux baisses d’investissements des chaînes privées historiques. Tout en captant une partie des recettes publicitaires globales, elles n’en demeurent pas moins incapables financièrement, de pallier la baisse d’investissement des chaines historiques.

Nous demandons d’urgence une refonte de ces décrets qui n’assurent plus l’équilibre du secteur et ne permettent plus le renouveau de la création et des talents, pourtant essentiels à la vitalité de nos exportations et à la compétitivité des programmes français sur les marchés internationaux.

Contact :
Florence Braka SATEV 24 rue du faubourg Poissonnière 75010 Paris 01 42 47 01 00
Diane de Saint Mathieu SEDPA 5 rue Cernuschi 75017 Paris 06 50 81 32 81
Juliette Prissard-Eltejaye SPI 40 rue louis Blanc 75010 Paris 01 44 70 70 44


  • cp_1er_bilan_r (...)
    • 15-03-2019
    • Journée professionnelle du ROC : De la création à la diffusion, de nouvelles opportunités pour le court métrage dans l’écosystème numérique
    • Le ROC (Regroupement des Organisations du Court) a organisé la 5ème édition de sa journée professionnelle, ce jeudi 14 mars 2019 au Ciné 104 de Pantin, à l’occasion de la « Fête du court métrage ». Le ROC tient tout d’abord à remercier Côte Court et le Ciné 104 de Pantin pour leur accueil, Xavier Leherpeur pour la modération des tables rondes, les chercheurs ayant accepté de les introduire, l’ensemble des intervenants et le public, mobilisé comme chaque année. * * * * * La première table ronde de cette (...)

    • Lire la suite
    • 13-03-2019
    • API-SPI-UPC : Annexe III du Titre II de la Convention collective nationale de la production cinématographique (CCNPC) : les syndicats de producteurs se réjouissent de la signature d’un accord d’étape
    • Après plusieurs mois de discussions, les partenaires sociaux de la branche de la production cinématographique ont signé un accord qui sécurise les films en développement pendant la durée des négociations relatives au renouvellement de l’Annexe III. La signature de cet accord permet de maintenir un ensemble conventionnel indissociable et un dialogue social efficient dans le secteur. Le 20 février 2019, les partenaires sociaux de la production cinématographique ont signé un accord, entré en vigueur (...)

    • Lire la suite
    • 27-02-2019
    • BLOC : Alors que le succès actuel des grands opérateurs internationaux tient à leurs investissements massifs dans les œuvres, l’Autorité de la Concurrence recommande d’affaiblir la création française et européenne
    • Le BLOC tient à exprimer son profond désaccord avec l’Avis rendu par l’Autorité de la Concurrence dans la perspective de la réforme de l’audiovisuel, à la suite de sa saisine par la Commission des affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale pour analyser le secteur de la communication audiovisuelle, notamment les relations entre les différents acteurs, et évaluer l’efficacité et la pertinence des possibles évolutions législatives et réglementaires. La remise en cause de l’indépendance (...)

    • Lire la suite
    • 26-02-2019
    • Face à l’attaque sans précédent contre la diversité culturelle exprimée par l’Autorité de la concurrence, le SPI demande au Gouvernement de réaffirmer les fondamentaux de sa politique culturelle.
    • Le SPI a pris connaissance avec inquiétude et consternation de l’avis de l’Autorité de la concurrence sur l’avenir du secteur audiovisuel. Cet avis réitère les vieilles recettes telles que la levée de toutes les interdictions de la publicité à la télévision, ou à nouveau la réduction de la notion d’indépendance des sociétés, et même la remise en cause des obligations de production des chaînes, toutes mesures qui seraient censées « libérer » les diffuseurs de leurs contraintes. Sa philosophie générale peut (...)

    • Lire la suite
    • 16-02-2019
    • Directive droit d’auteur dans le marché unique numérique (Issue du trilogue du 13.02.2019)
    • Les organisations professionnelles représentant les producteurs d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles se félicitent qu’un accord soit intervenu en Trilogue relatif à la directive droit d’auteur dans le marché unique numérique. Aujourd’hui, l’accord obtenu sur la directive droit d’auteur constitue un acte fondateur visant à mettre fin à l’hégémonie des plateformes et la culture du pillage qu’elles ont générée. L’adoption de cette directive qui vise à mieux protéger les droits de propriété (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40