En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen [5-07-2018]
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public [5-06-2018]
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [16-05-2018]
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [7-05-2018]
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
    • Directive sur les services de médias audiovisuels : une avancée décisive pour la création européenne [27-04-2018]
    • Les producteurs de cinéma et de télévision se félicitent de l’aboutissement hier des discussions entre le Conseil, la Commission et le Parlement relatives à la révision de la Directive sur les services de médias audiovisuels. Après plusieurs années de négociations, les bases d’une nouvelle régulation européenne ont été posées garantissant le financement et l’exposition de la création européenne. Toutes les plateformes de vidéo à la demande en Europe devront proposer à minima 30% d’œuvres audiovisuelles et (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Communiqué de presse SATEV-SEDPA-SPI : - 116 M€ pour la création française dès 2009, une tendance à la baisse confirmée en 2010. [18-04-2011]

Le premier bilan de la réforme des décrets dits « production » de 2008-2009 est sans appel : dès 2009, première année d’application des nouveaux décrets, 116 millions d’euros en moins ont été investis dans la création française. [1]

C’est une chute globale et brutale de 15 % des investissements de l’ensemble des chaînes numériques, sans précédent depuis 20 ans !

L’impact de cette réforme est flagrant et conduit à une double peine : baisse des obligations en valeur relative des diffuseurs, calculées sur une assiette qui, elle même diminue, conséquence de la crise du marché publicitaire. Dès l’automne 2009, le SATEV et le SPI avaient alerté et ont attaqué ces décrets qui prévoient notamment :

  • une baisse de l’obligation globale d’investissement en production des chaînes privées,
  • une remise en cause de la notion d’oeuvre inédite,
  • un assouplissement de la notion d’indépendance.

Ainsi que nous l’avions anticipé, à titre d’exemple, tout en respectant ses nouvelles obligations, TF1 a réduit ses investissements dans la production audiovisuelle de manière drastique [2]. :

  • moins 71 M€ dans la production d’oeuvres audiovisuelles ;
  • moins 77 M€ dans les oeuvres inédites alors même que cette notion a été redéfinie en faveur des diffuseurs ;
  • moins 39 M€ dans la production indépendante alors même que les critères ont été assouplis en faveur des diffuseurs.

M6 pour ce qui la concerne, conserve, elle, un niveau d’engagement en production audiovisuelle supérieur à son obligation (15 % de son chiffre d’affaires) de plus de 10 M€. Néanmoins, elle n’a pas rempli ses obligations d’investissement dans les oeuvres indépendantes patrimoniales, soit un manque à gagner pour le secteur de 21 M€.

Canal Plus n’est pas en reste avec – 19,5 M€ investis en production audiovisuelle en 2009 et – 29,5 M€ investis en production inédite tout en respectant ses obligations.

Malgré la reprise du marché publicitaire en 2010 et les bons résultats financiers des chaines privées (chiffre d’affaires en hausse pour TF1 de 10,9%, pour M6 de 6,2% et Canal Plus de 3,2%), la tendance à la baisse du financement de la création par les chaînes privées perdure. Selon le Bilan de la production audiovisuelle aidée que vient de rendre public le CNC, les investissements des chaînes privées historiques dans les oeuvres audiovisuelles aidées sont en régression de 7 % en 2010 par rapport à 2009 [3]. Au Total, c’est une nouvelle baisse d’au moins 21,3 M€ pour la création audiovisuelle en 2010 !

Par ailleurs, les nouvelles chaînes privées gratuites de la TNT qui représentent désormais 20 % de l’audience de la télévision et un quart du marché publicitaire, ne représentent que 1 % des investissements totaux et sont loin de suppléer aux baisses d’investissements des chaînes privées historiques. Tout en captant une partie des recettes publicitaires globales, elles n’en demeurent pas moins incapables financièrement, de pallier la baisse d’investissement des chaines historiques.

Nous demandons d’urgence une refonte de ces décrets qui n’assurent plus l’équilibre du secteur et ne permettent plus le renouveau de la création et des talents, pourtant essentiels à la vitalité de nos exportations et à la compétitivité des programmes français sur les marchés internationaux.

Contact :
Florence Braka SATEV 24 rue du faubourg Poissonnière 75010 Paris 01 42 47 01 00
Diane de Saint Mathieu SEDPA 5 rue Cernuschi 75017 Paris 06 50 81 32 81
Juliette Prissard-Eltejaye SPI 40 rue louis Blanc 75010 Paris 01 44 70 70 44


  • cp_1er_bilan_r (...)
    • 5-07-2018
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • 5-06-2018
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • 16-05-2018
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • 7-05-2018
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
    • 27-04-2018
    • Directive sur les services de médias audiovisuels : une avancée décisive pour la création européenne
    • Les producteurs de cinéma et de télévision se félicitent de l’aboutissement hier des discussions entre le Conseil, la Commission et le Parlement relatives à la révision de la Directive sur les services de médias audiovisuels. Après plusieurs années de négociations, les bases d’une nouvelle régulation européenne ont été posées garantissant le financement et l’exposition de la création européenne. Toutes les plateformes de vidéo à la demande en Europe devront proposer à minima 30% d’œuvres audiovisuelles et (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40