En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen [5-07-2018]
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public [5-06-2018]
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [16-05-2018]
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [7-05-2018]
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
    • Directive sur les services de médias audiovisuels : une avancée décisive pour la création européenne [27-04-2018]
    • Les producteurs de cinéma et de télévision se félicitent de l’aboutissement hier des discussions entre le Conseil, la Commission et le Parlement relatives à la révision de la Directive sur les services de médias audiovisuels. Après plusieurs années de négociations, les bases d’une nouvelle régulation européenne ont été posées garantissant le financement et l’exposition de la création européenne. Toutes les plateformes de vidéo à la demande en Europe devront proposer à minima 30% d’œuvres audiovisuelles et (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Communiqué de presse du ROC : court métrage : comment ça va avec le numérique ? [15-02-2011]

Nous, réalisateurs, producteurs, diffuseurs, organisateurs de festivals, artistes-interprètes, enseignants et formateurs dans les métiers du cinéma, réunis au sein du ROC, souhaitons rappeler que le court métrage, particulièrement mis à l’honneur à l’occasion du festival de Clermont-Ferrand, est porteur de nombreux enjeux pour la filière toute entière du cinéma et qu’il doit trouver sa place dans le monde numérique, tant en termes de production, de diffusion et de démocratisation des pratiques culturelles.

Rappelons que le court métrage, espace vivant de la création cinématographique :

  • est un lieu de transmission de savoirs, indispensables à l’insertion des jeunes professionnels du secteur et qui permet le renouvellement des talents ;
  • est un lieu de recherche et développement pour la filière inématographique et audiovisuelle ;
  • est un maillage dense et unique au monde de festivals, de salles de cinéma Art et Essai, d’associations engagées à travers toute la France dans des pratiques de diffusion singulières en faveur des oeuvres et des publics, réunissant chaque année des millions de spectateurs.

Alors que le passage au numérique est une réalité pour les salles de cinémas, nous avons de nombreuses interrogations sur la capacité de notre secteur à effectuer cette transition dans de bonnes conditions :

  • De multiples acteurs de la diffusion du court métrage (festivals, cinémas itinérants…) utilisent des lieux de diffusion alternatifs (théâtres, scènes nationales, plein air) : quelle transition numérique pour ces lieux qui ne sont pas des salles de cinéma ?
  • Comment gérer le passage de l’intégralité du patrimoine de films de court métrage au numérique ?
  • Comment permettre aux nouveaux films d’accéder à une filière de production en 2K ?
  • Comment assurer la conservation de ces supports de diffusion à long terme, au vu de l’extrême fragilité du secteur ?
Aussi, afin que le passage au numérique soit réellement une opportunité pour le court métrage, nous appelons au renforcement de la politique en faveur du film court et nous faisons les propositions suivantes :
  • Accompagner le secteur grâce à un cadre économique et juridique adapté, notamment en renforçant la place du court métrage sur les chaînes de télévisions, et prévoir des passerelles entre le court métrage et les secteurs du long métrage et de l’audiovisuel,
  • Renforcer les mécanismes dédiés à l’Art et Essai pour mieux accompagner les salles diffusant les oeuvres courtes,
  • Développer le soutien aux acteurs investis dans la défense de la diversité culturelle (éducation, création, diffusion) sur l’ensemble du territoire national, par le biais de l’intervention du Ministère de la culture et de la communication,
  • Permettre aux collectivités territoriales de conserver une capacité d’initiative pour développer des politiques de soutien à la création et à la diffusion des oeuvres de court métrage,
  • Créer un mécanisme pour accompagner le passage des oeuvres du patrimoine au numérique pour ne pas laisser des pans entiers de l’histoire du cinéma sur le bord du chemin.

Créé en 2006, le ROC s’attache à garantir la pérennité et la diversité de la création et de la production des oeuvres de format court, notamment en termes de financement et de diffusion.
Contact : ROC : c/o SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants - 40 rue Louis Blanc - 75010 Paris - Tel : 01 44 70 70 44


  • communique_roc (...)
    • 5-07-2018
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • 5-06-2018
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • 16-05-2018
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • 7-05-2018
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
    • 27-04-2018
    • Directive sur les services de médias audiovisuels : une avancée décisive pour la création européenne
    • Les producteurs de cinéma et de télévision se félicitent de l’aboutissement hier des discussions entre le Conseil, la Commission et le Parlement relatives à la révision de la Directive sur les services de médias audiovisuels. Après plusieurs années de négociations, les bases d’une nouvelle régulation européenne ont été posées garantissant le financement et l’exposition de la création européenne. Toutes les plateformes de vidéo à la demande en Europe devront proposer à minima 30% d’œuvres audiovisuelles et (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40