En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Table Ronde sur le Métier de Producteur [20-11-2017]
    • Table Ronde : Le METIER DE PRODUCTEUR (ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métier de Producteur sans jamais oser le demander) Mercredi 29 novembre 2017 à 15h30 à l’Amphithéâtre de la Verrière (Cité du livre Aix-en-Provence) Ouverte à un large public, cette table ronde représente une occasion rare d’apporter un éclairage sur un métier finalement peu connu en questionnant quatre producteurs venus d’horizons différents : produire, ça veut dire quoi ? Comment devient-on producteur ? (...)

    • Lire la suite
    • Financement de l’Audiovisuel public : la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale montre la voie de la réforme [16-11-2017]
    • La Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale a adopté la semaine dernière le rapport pour avis de la mission médias, livres et industries culturelles et avances à l’audiovisuel public des députées Frédérique Dumas et Béatrice Piron (LREM). L’ARP, le BLOC, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 images, la SACD, le SATEV, la SCAM, le SPECT, le SPFA, le SPI, l’USPA souhaitent apporter leur soutien aux principales conclusions de ce rapport sérieux et approfondi qui (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC appelle les pouvoirs publics à agir à la suite de la décision du Conseil constitutionnel sur la TST-E (taxe sur les éditeurs de services de télévision) [6-11-2017]
    • Les organisations membres du Bureau de liaison des organisations du cinéma (BLOC) ont pris acte de la décision rendue vendredi dernier par le Conseil constitutionnel de déclarer inconstitutionnelle une partie du texte instituant la taxe perçue par le CNC et acquittée par les chaînes de télévision sur leurs recettes publicitaires (TST-E). Elles saluent la sagesse du Conseil d’avoir reporté les effets de sa décision au 1er juillet 2018, afin de permettre aux pouvoirs publics de sécuriser la taxe pour (...)

    • Lire la suite
    • Décision du Conseil constitutionnel sur la taxe sur les services de télévision affectée au CNC : éviter le pire [30-10-2017]
    • Le SPI prend connaissance ce jour de la décision du Conseil constitutionnel, censurant la taxe sur les services de télévision (TST-E) affectée au CNC et du sage aménagement reportant l’effet de cette décision à juillet 2018 afin de permettre au législateur de régulariser les dispositions contestées. Une application immédiate aurait mis gravement en péril le CNC, reconnu dans le monde entier comme le modèle français du soutien au cinéma et à l’audiovisuel. Ses aides, ses interventions stratégiques (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC appelle Canal Plus à ne pas se tromper d'adversaire et à renforcer son partenariat avec le cinéma français dans sa diversité [27-10-2017]
    • Les organisations membres du Bureau de liaison des organisations du cinéma (BLOC) expriment leur étonnement et leur désaccord à la lecture de l’interview de Maxime Saada, Directeur général du groupe Canal Plus, dans le Figaro d’aujourd’hui. Il y est indiqué que face à une situation financière tendue et surtout à l’émergence de Netflix, d’Amazon et d’Altice Studio, qui n’ont signé aucune obligation d’investissement dans le cinéma, « coup Canal + a décidé de remettre à plat ses relations avec le cinéma », en (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Communiqué de presse du ROC : court métrage : comment ça va avec le numérique ? [15-02-2011]

Nous, réalisateurs, producteurs, diffuseurs, organisateurs de festivals, artistes-interprètes, enseignants et formateurs dans les métiers du cinéma, réunis au sein du ROC, souhaitons rappeler que le court métrage, particulièrement mis à l’honneur à l’occasion du festival de Clermont-Ferrand, est porteur de nombreux enjeux pour la filière toute entière du cinéma et qu’il doit trouver sa place dans le monde numérique, tant en termes de production, de diffusion et de démocratisation des pratiques culturelles.

Rappelons que le court métrage, espace vivant de la création cinématographique :

  • est un lieu de transmission de savoirs, indispensables à l’insertion des jeunes professionnels du secteur et qui permet le renouvellement des talents ;
  • est un lieu de recherche et développement pour la filière inématographique et audiovisuelle ;
  • est un maillage dense et unique au monde de festivals, de salles de cinéma Art et Essai, d’associations engagées à travers toute la France dans des pratiques de diffusion singulières en faveur des oeuvres et des publics, réunissant chaque année des millions de spectateurs.

Alors que le passage au numérique est une réalité pour les salles de cinémas, nous avons de nombreuses interrogations sur la capacité de notre secteur à effectuer cette transition dans de bonnes conditions :

  • De multiples acteurs de la diffusion du court métrage (festivals, cinémas itinérants…) utilisent des lieux de diffusion alternatifs (théâtres, scènes nationales, plein air) : quelle transition numérique pour ces lieux qui ne sont pas des salles de cinéma ?
  • Comment gérer le passage de l’intégralité du patrimoine de films de court métrage au numérique ?
  • Comment permettre aux nouveaux films d’accéder à une filière de production en 2K ?
  • Comment assurer la conservation de ces supports de diffusion à long terme, au vu de l’extrême fragilité du secteur ?
Aussi, afin que le passage au numérique soit réellement une opportunité pour le court métrage, nous appelons au renforcement de la politique en faveur du film court et nous faisons les propositions suivantes :
  • Accompagner le secteur grâce à un cadre économique et juridique adapté, notamment en renforçant la place du court métrage sur les chaînes de télévisions, et prévoir des passerelles entre le court métrage et les secteurs du long métrage et de l’audiovisuel,
  • Renforcer les mécanismes dédiés à l’Art et Essai pour mieux accompagner les salles diffusant les oeuvres courtes,
  • Développer le soutien aux acteurs investis dans la défense de la diversité culturelle (éducation, création, diffusion) sur l’ensemble du territoire national, par le biais de l’intervention du Ministère de la culture et de la communication,
  • Permettre aux collectivités territoriales de conserver une capacité d’initiative pour développer des politiques de soutien à la création et à la diffusion des oeuvres de court métrage,
  • Créer un mécanisme pour accompagner le passage des oeuvres du patrimoine au numérique pour ne pas laisser des pans entiers de l’histoire du cinéma sur le bord du chemin.

Créé en 2006, le ROC s’attache à garantir la pérennité et la diversité de la création et de la production des oeuvres de format court, notamment en termes de financement et de diffusion.
Contact : ROC : c/o SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants - 40 rue Louis Blanc - 75010 Paris - Tel : 01 44 70 70 44


  • communique_roc (...)
    • 20-11-2017
    • Table Ronde sur le Métier de Producteur
    • Table Ronde : Le METIER DE PRODUCTEUR (ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métier de Producteur sans jamais oser le demander) Mercredi 29 novembre 2017 à 15h30 à l’Amphithéâtre de la Verrière (Cité du livre Aix-en-Provence) Ouverte à un large public, cette table ronde représente une occasion rare d’apporter un éclairage sur un métier finalement peu connu en questionnant quatre producteurs venus d’horizons différents : produire, ça veut dire quoi ? Comment devient-on producteur ? (...)

    • Lire la suite
    • 16-11-2017
    • Financement de l’Audiovisuel public : la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale montre la voie de la réforme
    • La Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale a adopté la semaine dernière le rapport pour avis de la mission médias, livres et industries culturelles et avances à l’audiovisuel public des députées Frédérique Dumas et Béatrice Piron (LREM). L’ARP, le BLOC, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 images, la SACD, le SATEV, la SCAM, le SPECT, le SPFA, le SPI, l’USPA souhaitent apporter leur soutien aux principales conclusions de ce rapport sérieux et approfondi qui (...)

    • Lire la suite
    • 6-11-2017
    • Le BLOC appelle les pouvoirs publics à agir à la suite de la décision du Conseil constitutionnel sur la TST-E (taxe sur les éditeurs de services de télévision)
    • Les organisations membres du Bureau de liaison des organisations du cinéma (BLOC) ont pris acte de la décision rendue vendredi dernier par le Conseil constitutionnel de déclarer inconstitutionnelle une partie du texte instituant la taxe perçue par le CNC et acquittée par les chaînes de télévision sur leurs recettes publicitaires (TST-E). Elles saluent la sagesse du Conseil d’avoir reporté les effets de sa décision au 1er juillet 2018, afin de permettre aux pouvoirs publics de sécuriser la taxe pour (...)

    • Lire la suite
    • 30-10-2017
    • Décision du Conseil constitutionnel sur la taxe sur les services de télévision affectée au CNC : éviter le pire
    • Le SPI prend connaissance ce jour de la décision du Conseil constitutionnel, censurant la taxe sur les services de télévision (TST-E) affectée au CNC et du sage aménagement reportant l’effet de cette décision à juillet 2018 afin de permettre au législateur de régulariser les dispositions contestées. Une application immédiate aurait mis gravement en péril le CNC, reconnu dans le monde entier comme le modèle français du soutien au cinéma et à l’audiovisuel. Ses aides, ses interventions stratégiques (...)

    • Lire la suite
    • 27-10-2017
    • Le BLOC appelle Canal Plus à ne pas se tromper d’adversaire et à renforcer son partenariat avec le cinéma français dans sa diversité
    • Les organisations membres du Bureau de liaison des organisations du cinéma (BLOC) expriment leur étonnement et leur désaccord à la lecture de l’interview de Maxime Saada, Directeur général du groupe Canal Plus, dans le Figaro d’aujourd’hui. Il y est indiqué que face à une situation financière tendue et surtout à l’émergence de Netflix, d’Amazon et d’Altice Studio, qui n’ont signé aucune obligation d’investissement dans le cinéma, « coup Canal + a décidé de remettre à plat ses relations avec le cinéma », en (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40