En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Une réforme de l’audiovisuel public à l’économie ? [23-07-2018]
    • Le SPI a pris connaissance le 19 juillet 2018 des arbitrages communiqués par le Premier ministre concernant la réforme de l’audiovisuel public, alors que les conclusions de la mission confiée à Catherine Smadja par la ministre de la culture, devant faire état de la « concertation » avec le secteur, venaient juste d’être rendues. Ces arbitrages sont marqués par la suppression annoncée de deux chaînes hertziennes d’ici 2020 et par une mesure d’économie à échéance 2022. Les efforts demandés à FTV seront (...)

    • Lire la suite
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen [5-07-2018]
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public [5-06-2018]
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [16-05-2018]
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [7-05-2018]
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Communiqué suite à la conférence de Presse du SPI Sunny Side of the Doc 2014 [25-06-2014]

LE SPI PRÉSENT AU SUNNY SIDE 2014 A RÉAFFIRMÉ UNE DE SES CONVICTIONS ESSENTIELLES À SA CREATION : LA DIVERSITE DES ACTEURS ET DES ECRITURES, GARANTE DE LA VITALITE ET DU DYNAMISME DU SECTEUR

À l’occasion de sa conférence de presse organisée dans le cadre du Sunny Side 2014, le SPI a souhaité affronter sans tabou une des questions qui est dans toutes les têtes : il y a-t-il trop de producteurs ?

En effet, le volume de production d’œuvres allant croissant, la réponse peut sembler aller de soi.

Avec conviction nous avons voulu démontrer combien ce raisonnement intuitif pour beaucoup était vain, voire tout à fait nocif.

Car si beaucoup pensent qu’il y a trop de producteurs, personne ne saurait définir lesquels sont en trop (les jeunes, les petits, les groupes, les trop « magazines », les trop « documentaires d’auteurs », les « auteurs-producteurs » etc.) ni pourquoi ils sont en trop, si ce n’est pour se rassurer face à une pénurie croissante des financements dans le secteur.

Or, nous pensons que la multiplicité des entreprises de production est le fruit de l’accroissement de la demande des chaînes, le signe de la vitalité du secteur et de sa capacité de renouvellement.

Les entreprises que nous représentons relèvent au quotidien ce pari de la création et de l’économie, elles assument le risque de la bonne fin des œuvres, elles travaillent à l’émergence du génie créatif des auteurs, elles respectent les normes sociales du secteur : en somme ce sont des chefs d’entreprise dynamiques et inventifs. Quel secteur oserait s’en plaindre ?

Le SPI salue l’orientation politique du CNC à l’égard du documentaire de création, nous nous interrogeons sur les mesures qui seront prises en faveur des documentaires les plus mal financés, ceux qui participent notamment au renouvellement artistique du genre. Ces documentaires, pour beaucoup diffusés par des télévisions locales, France 3 Région ou les chaînes du câble, sont les grands oubliés de cette réforme qui va précariser encore un peu davantage les auteurs et les producteurs qui les créent et les produisent.

Enfin, concernant l’intermittence, le SPI a exprimé son inquiétude quant aux conséquences de l’accord du 22 mars signé entre le MEDEF et certaines organisations de salariés. Les annonces faites par le Premier Ministre de mise en place d’une concertation sur six mois vont dans le bon sens, et rappellent la place que la culture doit jouer dans notre société. Il n’y aura pas de caisse autonome pour les intermittents : c’était essentiel de rester dans une logique de solidarité interprofessionnelle et de paritarisme.

La question qui demeure sera le financement de cette période de concertation : le gouvernement a garanti la financer mais avec quel argent ? L’audiovisuel traverse également une crise financière sans précédent… Nous refusons de déshabiller notre secteur pour financer une mesure transitoire fut-elle parfaitement légitime.

Contact : Juliette PRISSARD-ELTEJAYE Syndicat des Producteurs Indépendants 40 rue Louis Blanc - 75010 Paris Tel : 01 44 70 70 44 / Fax : 01 44 70 70 40


  • cp_suny_side_2 (...)

  • spi_ss_2014_3_ (...)

  • discours_eprio (...)

  • photo_cp_spi_1 (...)

  • photo_cp_spi_2 (...)

  • photo_cp_spi_3 (...)

  • photo_cp_spi_4 (...)

  • photo_cp_spi_5 (...)

  • photo_cp_spi_6 (...)

  • photo_cp_spi_7 (...)

  • photo_stand_sp (...)

  • photo_stand_sp (...)

  • photo_stand_sp (...)
    • 23-07-2018
    • Une réforme de l’audiovisuel public à l’économie ?
    • Le SPI a pris connaissance le 19 juillet 2018 des arbitrages communiqués par le Premier ministre concernant la réforme de l’audiovisuel public, alors que les conclusions de la mission confiée à Catherine Smadja par la ministre de la culture, devant faire état de la « concertation » avec le secteur, venaient juste d’être rendues. Ces arbitrages sont marqués par la suppression annoncée de deux chaînes hertziennes d’ici 2020 et par une mesure d’économie à échéance 2022. Les efforts demandés à FTV seront (...)

    • Lire la suite
    • 5-07-2018
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • 5-06-2018
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • 16-05-2018
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • 7-05-2018
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40