En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Modernisation de la contribution audiovisuelle publique : un rendez-vous à nouveau manqué ? [21-09-2018]
    • La ministre de la culture, Madame Nyssen, annonçait le 14 septembre, dans le cadre du festival de la fiction audiovisuelle, le lancement d’une réflexion devant aboutir dans un an à la modernisation de la contribution à l’audiovisuel public (CAP), pour la déconnecter de la détention d’un téléviseur. Dans les heures qui suivirent, les services du Premier ministre indiquaient que ce sujet n’était pas à l’étude. Puis le ministre des comptes publics, Monsieur Darmanin, annonçait le 17 septembre qu’il (...)

    • Lire la suite
    • Le groupe TF1, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA renouvellent leur partenariat en faveur de la création [14-09-2018]
    • Le groupe TF1 et le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA annoncent la signature d’un nouvel accord, symbole de la volonté des acteurs de la filière audiovisuelle de la création française d’accompagner les transformations du secteur et l’évolution des usages dans le cadre d’une relation constructive. Cet accord vient modifier celui signé le 24 mai 2016. Les organisations professionnelles représentatives des producteurs audiovisuels et le groupe TF1 sont ainsi convenus des éléments suivants : (...)

    • Lire la suite
    • Présentation de la Conférence de presse du SPI du 13 09 18 au Festival de la fiction de La Rochelle [14-09-2018]
    • Lire la suite
    • Les producteurs français se félicitent de l’adoption du projet de directive sur le droit d’auteur par le Parlement européen [13-09-2018]
    • Les producteurs français de cinéma et de télévision saluent le vote par le Parlement européen du projet de directive sur le droit d’auteur. Malgré les campagnes de désinformation sur une soi-disant censure de l’Internet, la mobilisation de tous les défenseurs de la création européenne aura finalement permis de convaincre une large majorité de parlementaires de la nécessité absolue de disposer d’un texte ambitieux et équilibré qui embrasse tous les secteurs culturels, de la presse aux œuvres (...)

    • Lire la suite
    • Une réforme de l’audiovisuel public à l’économie ? [23-07-2018]
    • Le SPI a pris connaissance le 19 juillet 2018 des arbitrages communiqués par le Premier ministre concernant la réforme de l’audiovisuel public, alors que les conclusions de la mission confiée à Catherine Smadja par la ministre de la culture, devant faire état de la « concertation » avec le secteur, venaient juste d’être rendues. Ces arbitrages sont marqués par la suppression annoncée de deux chaînes hertziennes d’ici 2020 et par une mesure d’économie à échéance 2022. Les efforts demandés à FTV seront (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Convention collective de la production cinématographique et de films publicitaires : Pour une dynamique en faveur de l’emploi et de la diversité des films (AFPF-APC-APFP-SPI-UPF) [19-09-2013]

Dans son ordonnance du 6 septembre 2013, le Conseil d’Etat a considéré que la question de la représentativité de l’API faisait naître un doute sérieux sur la légalité de l’arrêté d’extension de la « convention collective de la production cinématographique » du 19 janvier 2012. Ayant, en parallèle, constaté un risque grave et immédiat du fait de l’entrée en vigueur de ce texte, il en a suspendu l’application pour les films les plus fragiles dont le budget est inférieur à 2,5 millions d’euros.

Dans le fil de cette décision, nos organisations ont réitéré leur demande d’ouvrir en urgence des négociations sur le texte du 19 janvier 2012, dont une partie entre en application le 1er octobre prochain alors même que la légalité de l’arrêté d’extension est en question. Notre souhait était de répondre à la nécessité de disposer à cette date d’un texte stable, global et effectivement applicable par les entreprises du secteur, représentées par nos organisations.

Après avoir listé les points sur lesquels nous demandions l’ouverture de discussions, nous avons constaté, lors de la réunion de la commission mixte paritaire du 16 septembre dernier, que les syndicats signataires de ce texte ont demandé, une fois de plus, à remettre à plus tard l’ouverture de discussions sur le fond, pour n’aborder que le fonctionnement du dispositif dérogatoire prévu à l’annexe 3 du titre II (équipes techniques).

Concernant ce dispositif, nous avons exprimé notre opposition à ce que la dérogation ne soit accordée qu’à un quota de films par an, ce qui est inéquitable dans le principe et inapplicable dans les faits. Les syndicats signataires de cette annexe ont ignoré ce refus et, de même, ont rejeté définitivement la proposition du CNC de confier à la commission d’agrément le rôle de mettre en œuvre le dispositif dérogatoire de façon automatique et sans quota.

Force est de constater d’ores et déjà que l’entrée en vigueur au 1er octobre prochain d’un avenant modificatif du texte du 19 janvier 2012 ne sera pas possible et que le dispositif de l’annexe III du titre II de ce texte ne pourra pas être mis en œuvre à cette date.

Nous constatons et déplorons, une fois encore, la dangereuse radicalité des syndicats signataires du texte du 19 janvier 2012 qui refusent de tirer aucun enseignement, ni de la situation de crise dans laquelle se situent la production cinématographique et la production de films publicitaires, ni de l’ordonnance du 6 septembre dernier.

A cet égard, nous avons fait opposition à l’extension du titre III de la convention collective du 19 janvier 2012, concernant les artistes, qui a été négocié et signé toujours par la seule API, en dehors de la médiation pourtant initiée par le ministre du travail notamment sur le sujet. Ce texte aboutit en effet à de nouvelles hausses de coûts considérables pour la production cinématographique pour nombre de productions dans le contexte de hausses déjà insupportables pour de nombreuses entreprises des salaires figurant dans le titre II de ce texte.

Nous réitérons notre objectif de signer une convention collective adaptée à nos secteurs, protectrice de l’emploi et de la diversité des films.

Contacts :
APC – Frédéric Goldsmith – 06 14 10 13 66
AFPF – Bruno Daniault – 06 59 00 98 98
APFP – Julien Pasquier – 01 42 21 93 13
SPI - Juliette Prissard – 01 44 70 70 44
UPF – Marie-Paule Biosse Duplan – 01 44 90 07 10


  • cp_19_sept_201 (...)
    • 21-09-2018
    • Modernisation de la contribution audiovisuelle publique : un rendez-vous à nouveau manqué ?
    • La ministre de la culture, Madame Nyssen, annonçait le 14 septembre, dans le cadre du festival de la fiction audiovisuelle, le lancement d’une réflexion devant aboutir dans un an à la modernisation de la contribution à l’audiovisuel public (CAP), pour la déconnecter de la détention d’un téléviseur. Dans les heures qui suivirent, les services du Premier ministre indiquaient que ce sujet n’était pas à l’étude. Puis le ministre des comptes publics, Monsieur Darmanin, annonçait le 17 septembre qu’il (...)

    • Lire la suite
    • 14-09-2018
    • Le groupe TF1, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA renouvellent leur partenariat en faveur de la création
    • Le groupe TF1 et le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA annoncent la signature d’un nouvel accord, symbole de la volonté des acteurs de la filière audiovisuelle de la création française d’accompagner les transformations du secteur et l’évolution des usages dans le cadre d’une relation constructive. Cet accord vient modifier celui signé le 24 mai 2016. Les organisations professionnelles représentatives des producteurs audiovisuels et le groupe TF1 sont ainsi convenus des éléments suivants : (...)

    • Lire la suite
    • 14-09-2018
    • Présentation de la Conférence de presse du SPI du 13 09 18 au Festival de la fiction de La Rochelle
    • Lire la suite
    • 13-09-2018
    • Les producteurs français se félicitent de l’adoption du projet de directive sur le droit d’auteur par le Parlement européen
    • Les producteurs français de cinéma et de télévision saluent le vote par le Parlement européen du projet de directive sur le droit d’auteur. Malgré les campagnes de désinformation sur une soi-disant censure de l’Internet, la mobilisation de tous les défenseurs de la création européenne aura finalement permis de convaincre une large majorité de parlementaires de la nécessité absolue de disposer d’un texte ambitieux et équilibré qui embrasse tous les secteurs culturels, de la presse aux œuvres (...)

    • Lire la suite
    • 23-07-2018
    • Une réforme de l’audiovisuel public à l’économie ?
    • Le SPI a pris connaissance le 19 juillet 2018 des arbitrages communiqués par le Premier ministre concernant la réforme de l’audiovisuel public, alors que les conclusions de la mission confiée à Catherine Smadja par la ministre de la culture, devant faire état de la « concertation » avec le secteur, venaient juste d’être rendues. Ces arbitrages sont marqués par la suppression annoncée de deux chaînes hertziennes d’ici 2020 et par une mesure d’économie à échéance 2022. Les efforts demandés à FTV seront (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40