En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Faire taire de dangereuses rumeurs [8-12-2017]
    • Depuis trois jours, une mauvaise polémique sur le service public de l’audiovisuel crée un malaise profond dans tout le secteur. Des propos étonnamment tranchés sont prêtés au Président de la République à l’encontre des opérateurs nationaux de radios et de télévision. Le SPI s’inquiète de ces rumeurs et plus largement de la stigmatisation du secteur de l’audiovisuel autant que du service public. Au moment où les nouveaux acteurs du numérique, dont les plateformes, mettent en difficulté le secteur de (...)

    • Lire la suite
    • Communiqué du SPI relatif à la réforme de l’agrément [8-12-2017]
    • Le SPI accueille avec satisfaction la modification des règles de l’agrément applicables à partir du 1er janvier 2018, qui modernise ce dispositif principalement afin de tenir compte d’un certain nombre d’évolutions technologiques. Au cours de ce long travail de concertation, le SPI a eu à cœur de maintenir les objectifs politiques du dispositif, pivot de la politique culturelle du CNC. Ainsi, le SPI a défendu le maintien de l’ouverture du dispositif français aux cinématographies du monde, qui (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC demande une véritable régulation de la programmation en salles [22-11-2017]
    • A la suite des courriers que le Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma (BLOC) a adressés au CNC sur les Assises pour la diversité du cinéma et sur l’encadrement des cartes illimitées d’accès aux salles, et préalablement à la réunion de bilan sur la mise en oeuvre de l’accord du 13 mai 2016 sur les engagements de programmation et de diffusion, le BLOC vient d’envoyer un courrier à la Présidente du CNC pour revenir auprès d’elle sur les sujets touchant à la régulation de l’exploitation des films en (...)

    • Lire la suite
    • Communiqué : Faisons le pari de la jeune création cinématographique ! [22-11-2017]
    • Party Girl de Marie Amachoukeli, Samuel Theis et Claire Burger en 2014, Divines de Houda Benyamina en 2016, et cette année, Jeune femme de Léonor Serraille. En quatre ans, Cannes, le plus grand festival de cinéma du monde, a attribué trois fois la Caméra d’or (prix du meilleur premier film) au jeune cinéma français. Ces distinctions mettent en lumière le talent de ces jeunes auteurs et font rayonner la culture française au-delà de nos frontières. Pourtant, ce sont justement les premières œuvres et (...)

    • Lire la suite
    • Table Ronde sur le Métier de Producteur [20-11-2017]
    • Table Ronde : Le METIER DE PRODUCTEUR (ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métier de Producteur sans jamais oser le demander) Mercredi 29 novembre 2017 à 15h30 à l’Amphithéâtre de la Verrière (Cité du livre Aix-en-Provence) Ouverte à un large public, cette table ronde représente une occasion rare d’apporter un éclairage sur un métier finalement peu connu en questionnant quatre producteurs venus d’horizons différents : produire, ça veut dire quoi ? Comment devient-on producteur ? (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Convention collective de la production cinématographique et de films publicitaires : Pour une dynamique en faveur de l’emploi et de la diversité des films (AFPF-APC-APFP-SPI-UPF) [19-09-2013]

Dans son ordonnance du 6 septembre 2013, le Conseil d’Etat a considéré que la question de la représentativité de l’API faisait naître un doute sérieux sur la légalité de l’arrêté d’extension de la « convention collective de la production cinématographique » du 19 janvier 2012. Ayant, en parallèle, constaté un risque grave et immédiat du fait de l’entrée en vigueur de ce texte, il en a suspendu l’application pour les films les plus fragiles dont le budget est inférieur à 2,5 millions d’euros.

Dans le fil de cette décision, nos organisations ont réitéré leur demande d’ouvrir en urgence des négociations sur le texte du 19 janvier 2012, dont une partie entre en application le 1er octobre prochain alors même que la légalité de l’arrêté d’extension est en question. Notre souhait était de répondre à la nécessité de disposer à cette date d’un texte stable, global et effectivement applicable par les entreprises du secteur, représentées par nos organisations.

Après avoir listé les points sur lesquels nous demandions l’ouverture de discussions, nous avons constaté, lors de la réunion de la commission mixte paritaire du 16 septembre dernier, que les syndicats signataires de ce texte ont demandé, une fois de plus, à remettre à plus tard l’ouverture de discussions sur le fond, pour n’aborder que le fonctionnement du dispositif dérogatoire prévu à l’annexe 3 du titre II (équipes techniques).

Concernant ce dispositif, nous avons exprimé notre opposition à ce que la dérogation ne soit accordée qu’à un quota de films par an, ce qui est inéquitable dans le principe et inapplicable dans les faits. Les syndicats signataires de cette annexe ont ignoré ce refus et, de même, ont rejeté définitivement la proposition du CNC de confier à la commission d’agrément le rôle de mettre en œuvre le dispositif dérogatoire de façon automatique et sans quota.

Force est de constater d’ores et déjà que l’entrée en vigueur au 1er octobre prochain d’un avenant modificatif du texte du 19 janvier 2012 ne sera pas possible et que le dispositif de l’annexe III du titre II de ce texte ne pourra pas être mis en œuvre à cette date.

Nous constatons et déplorons, une fois encore, la dangereuse radicalité des syndicats signataires du texte du 19 janvier 2012 qui refusent de tirer aucun enseignement, ni de la situation de crise dans laquelle se situent la production cinématographique et la production de films publicitaires, ni de l’ordonnance du 6 septembre dernier.

A cet égard, nous avons fait opposition à l’extension du titre III de la convention collective du 19 janvier 2012, concernant les artistes, qui a été négocié et signé toujours par la seule API, en dehors de la médiation pourtant initiée par le ministre du travail notamment sur le sujet. Ce texte aboutit en effet à de nouvelles hausses de coûts considérables pour la production cinématographique pour nombre de productions dans le contexte de hausses déjà insupportables pour de nombreuses entreprises des salaires figurant dans le titre II de ce texte.

Nous réitérons notre objectif de signer une convention collective adaptée à nos secteurs, protectrice de l’emploi et de la diversité des films.

Contacts :
APC – Frédéric Goldsmith – 06 14 10 13 66
AFPF – Bruno Daniault – 06 59 00 98 98
APFP – Julien Pasquier – 01 42 21 93 13
SPI - Juliette Prissard – 01 44 70 70 44
UPF – Marie-Paule Biosse Duplan – 01 44 90 07 10


  • cp_19_sept_201 (...)
    • 8-12-2017
    • Faire taire de dangereuses rumeurs
    • Depuis trois jours, une mauvaise polémique sur le service public de l’audiovisuel crée un malaise profond dans tout le secteur. Des propos étonnamment tranchés sont prêtés au Président de la République à l’encontre des opérateurs nationaux de radios et de télévision. Le SPI s’inquiète de ces rumeurs et plus largement de la stigmatisation du secteur de l’audiovisuel autant que du service public. Au moment où les nouveaux acteurs du numérique, dont les plateformes, mettent en difficulté le secteur de (...)

    • Lire la suite
    • 8-12-2017
    • Communiqué du SPI relatif à la réforme de l’agrément
    • Le SPI accueille avec satisfaction la modification des règles de l’agrément applicables à partir du 1er janvier 2018, qui modernise ce dispositif principalement afin de tenir compte d’un certain nombre d’évolutions technologiques. Au cours de ce long travail de concertation, le SPI a eu à cœur de maintenir les objectifs politiques du dispositif, pivot de la politique culturelle du CNC. Ainsi, le SPI a défendu le maintien de l’ouverture du dispositif français aux cinématographies du monde, qui (...)

    • Lire la suite
    • 22-11-2017
    • Le BLOC demande une véritable régulation de la programmation en salles
    • A la suite des courriers que le Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma (BLOC) a adressés au CNC sur les Assises pour la diversité du cinéma et sur l’encadrement des cartes illimitées d’accès aux salles, et préalablement à la réunion de bilan sur la mise en oeuvre de l’accord du 13 mai 2016 sur les engagements de programmation et de diffusion, le BLOC vient d’envoyer un courrier à la Présidente du CNC pour revenir auprès d’elle sur les sujets touchant à la régulation de l’exploitation des films en (...)

    • Lire la suite
    • 22-11-2017
    • Communiqué : Faisons le pari de la jeune création cinématographique !
    • Party Girl de Marie Amachoukeli, Samuel Theis et Claire Burger en 2014, Divines de Houda Benyamina en 2016, et cette année, Jeune femme de Léonor Serraille. En quatre ans, Cannes, le plus grand festival de cinéma du monde, a attribué trois fois la Caméra d’or (prix du meilleur premier film) au jeune cinéma français. Ces distinctions mettent en lumière le talent de ces jeunes auteurs et font rayonner la culture française au-delà de nos frontières. Pourtant, ce sont justement les premières œuvres et (...)

    • Lire la suite
    • 20-11-2017
    • Table Ronde sur le Métier de Producteur
    • Table Ronde : Le METIER DE PRODUCTEUR (ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métier de Producteur sans jamais oser le demander) Mercredi 29 novembre 2017 à 15h30 à l’Amphithéâtre de la Verrière (Cité du livre Aix-en-Provence) Ouverte à un large public, cette table ronde représente une occasion rare d’apporter un éclairage sur un métier finalement peu connu en questionnant quatre producteurs venus d’horizons différents : produire, ça veut dire quoi ? Comment devient-on producteur ? (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40