En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen [5-07-2018]
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public [5-06-2018]
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [16-05-2018]
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [7-05-2018]
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
    • Directive sur les services de médias audiovisuels : une avancée décisive pour la création européenne [27-04-2018]
    • Les producteurs de cinéma et de télévision se félicitent de l’aboutissement hier des discussions entre le Conseil, la Commission et le Parlement relatives à la révision de la Directive sur les services de médias audiovisuels. Après plusieurs années de négociations, les bases d’une nouvelle régulation européenne ont été posées garantissant le financement et l’exposition de la création européenne. Toutes les plateformes de vidéo à la demande en Europe devront proposer à minima 30% d’œuvres audiovisuelles et (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Convention collective de la production cinématographique et de films publicitaires : Pour une dynamique en faveur de l’emploi et de la diversité des films (AFPF-APC-APFP-SPI-UPF) [19-09-2013]

Dans son ordonnance du 6 septembre 2013, le Conseil d’Etat a considéré que la question de la représentativité de l’API faisait naître un doute sérieux sur la légalité de l’arrêté d’extension de la « convention collective de la production cinématographique » du 19 janvier 2012. Ayant, en parallèle, constaté un risque grave et immédiat du fait de l’entrée en vigueur de ce texte, il en a suspendu l’application pour les films les plus fragiles dont le budget est inférieur à 2,5 millions d’euros.

Dans le fil de cette décision, nos organisations ont réitéré leur demande d’ouvrir en urgence des négociations sur le texte du 19 janvier 2012, dont une partie entre en application le 1er octobre prochain alors même que la légalité de l’arrêté d’extension est en question. Notre souhait était de répondre à la nécessité de disposer à cette date d’un texte stable, global et effectivement applicable par les entreprises du secteur, représentées par nos organisations.

Après avoir listé les points sur lesquels nous demandions l’ouverture de discussions, nous avons constaté, lors de la réunion de la commission mixte paritaire du 16 septembre dernier, que les syndicats signataires de ce texte ont demandé, une fois de plus, à remettre à plus tard l’ouverture de discussions sur le fond, pour n’aborder que le fonctionnement du dispositif dérogatoire prévu à l’annexe 3 du titre II (équipes techniques).

Concernant ce dispositif, nous avons exprimé notre opposition à ce que la dérogation ne soit accordée qu’à un quota de films par an, ce qui est inéquitable dans le principe et inapplicable dans les faits. Les syndicats signataires de cette annexe ont ignoré ce refus et, de même, ont rejeté définitivement la proposition du CNC de confier à la commission d’agrément le rôle de mettre en œuvre le dispositif dérogatoire de façon automatique et sans quota.

Force est de constater d’ores et déjà que l’entrée en vigueur au 1er octobre prochain d’un avenant modificatif du texte du 19 janvier 2012 ne sera pas possible et que le dispositif de l’annexe III du titre II de ce texte ne pourra pas être mis en œuvre à cette date.

Nous constatons et déplorons, une fois encore, la dangereuse radicalité des syndicats signataires du texte du 19 janvier 2012 qui refusent de tirer aucun enseignement, ni de la situation de crise dans laquelle se situent la production cinématographique et la production de films publicitaires, ni de l’ordonnance du 6 septembre dernier.

A cet égard, nous avons fait opposition à l’extension du titre III de la convention collective du 19 janvier 2012, concernant les artistes, qui a été négocié et signé toujours par la seule API, en dehors de la médiation pourtant initiée par le ministre du travail notamment sur le sujet. Ce texte aboutit en effet à de nouvelles hausses de coûts considérables pour la production cinématographique pour nombre de productions dans le contexte de hausses déjà insupportables pour de nombreuses entreprises des salaires figurant dans le titre II de ce texte.

Nous réitérons notre objectif de signer une convention collective adaptée à nos secteurs, protectrice de l’emploi et de la diversité des films.

Contacts :
APC – Frédéric Goldsmith – 06 14 10 13 66
AFPF – Bruno Daniault – 06 59 00 98 98
APFP – Julien Pasquier – 01 42 21 93 13
SPI - Juliette Prissard – 01 44 70 70 44
UPF – Marie-Paule Biosse Duplan – 01 44 90 07 10


  • cp_19_sept_201 (...)
    • 5-07-2018
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • 5-06-2018
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • 16-05-2018
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • 7-05-2018
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
    • 27-04-2018
    • Directive sur les services de médias audiovisuels : une avancée décisive pour la création européenne
    • Les producteurs de cinéma et de télévision se félicitent de l’aboutissement hier des discussions entre le Conseil, la Commission et le Parlement relatives à la révision de la Directive sur les services de médias audiovisuels. Après plusieurs années de négociations, les bases d’une nouvelle régulation européenne ont été posées garantissant le financement et l’exposition de la création européenne. Toutes les plateformes de vidéo à la demande en Europe devront proposer à minima 30% d’œuvres audiovisuelles et (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40