En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Redevance : stupeur et incrédulité [24-09-2019]
    • Le SPI accueille avec stupeur et incrédulité le projet annoncé par le Ministre du Budget d’une baisse de un euro de la contribution à l’audiovisuel public. A contre-courant de tous les pays européens, qui ont fait le choix de consolider leurs médias publics en modernisant et en rendant plus équitable la perception de la redevance, le gouvernement français fait le choix d’affaiblir nos capacités d’investissement dans la création. Cette baisse correspond en effet exactement à la diminution annoncée de (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI félicite chaleureusement ses adhérents pour leur prix obtenus au Festival de la Fiction de La Rochelle [16-09-2019]
    • * Meilleure série 26’ "Mental" de Slimane-Baptiste Berhoun BLACK SHEEP FILMS (France.tv Slash) * Meilleure réalisation Simon Bouisson pour "Stalk" SILEX FILMS (France.tv Slash) * Meilleur scénario "L’agent immobilier" de Etgar Keret et Shira Geffen LES FILMS DU POISSON (Arte France) * Jeune espoir masculin Théo Fernandez dans "Stalk" de Simon Bouisson SILEX FILMS (France.tv Slash) * Prix Nouvelle Aquitaine "Si tu vois ma mère" de Nathanaël Guedj ALLIANCE DE PRODUCTION (...)

    • Lire la suite
    • Tribune Le Figaro "Préservons les producteurs français indépendants !" [13-09-2019]
    • Veuillez trouver ci-joint le lien de notre Tribune dans Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/vox/economie...

    • Lire la suite
    • Nomination Déléguée à l'animation et Déléguée aux affaires sociales [11-09-2019]
    • Céline HAUTIER est nommée Déléguée à l’Animation, et chargée de missions transverses Cinéma et Audiovisuel auprès de la Déléguée générale adjointe et de la Déléguée Cinéma. Juriste de formation (master de droit de la communication, Paris II), titulaire du Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat et diplômée du master Médias, Art et Création d’HEC Paris, elle a été juriste en droit de l’audiovisuel avant d’intégrer le SPI en octobre 2018 en tant que chargée de mission. Elle coordonnera l’action et les (...)

    • Lire la suite
    • BLIC-BLOC-ARP : Réforme audiovisuelle // Les organisations du cinéma se mobilisent face à une réforme sans concertation ni ambition culturelle [9-09-2019]
    • Le Ministre de la Culture a présenté cette semaine les grandes lignes de la prochaine loi audiovisuelle à l’ensemble des acteurs du cinéma français. Adapter notre modèle de financement au nouvel environnement concurrentiel mondial et aux nouveaux usages est un objectif que nous partageons tous. Cette loi est l’occasion pour le gouvernement de donner la mesure d’une politique culturelle qui soit à la hauteur des enjeux que traverse le secteur et tenant compte du rôle fondamental du cinéma. Au-delà (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Direction transverse de la fiction de France Télévisions : vives inquiétudes des auteurs et des producteurs [2-02-2018]

France Télévisions a annoncé mardi 30 janvier par voie de communiqué de presse la prochaine création d’une direction transverse de la fiction.

Le Groupe 25 Images, la Guilde des Scénaristes, la SACD, le SPI et l’USPA prennent acte de cette annonce mais s’étonnent que cette organisation, déjà mise en œuvre au sein du service public en 2008-2009 et qui s’était conclue par un échec cuisant, retrouve grâce aujourd’hui aux yeux des dirigeants de France Télévisions. Lors de sa mise en place, celle-ci s’était traduite par un allongement démesuré des prises de décision, une déresponsabilisation dangereuse de tous les interlocuteurs des producteurs et des auteurs et au final, une contraction de la diversité néfaste pour les créateurs comme pour le public.

Les organisations d’auteurs et de producteurs sont convaincues que, dans le cadre de ses missions de service public et de la réforme annoncée par le gouvernement, France Télévisions doit renforcer son rôle et sa responsabilité dans le financement, la diffusion et la promotion d’une création française diversifiée pour assurer une réelle différenciation vis-à-vis de la télévision commerciale et pour la faire rayonner dans un marché international en pleine effervescence.

C’est d’ailleurs dans cet objectif que le Groupe 25 Images, la Guilde des Scénaristes, la SACD, le SPI et l’USPA appellent depuis plusieurs années à une nouvelle politique de la fiction pour : " augmenter de façon importante le volume de production de la fiction française, afin de se rapprocher des standards des grands pays européens ; " renforcer l’investissement dans l’écriture ; " lutter contre l’uniformité en accroissant fortement la diversité des genres, des cases et des formats et en développant des fictions pour tous les publics et pour tous les écrans.

France Télévisions a, par sa nature et par ses missions, un rôle moteur à jouer dans cette ambition collective. En revanche, il est à craindre que la réforme structurelle envisagée, extrêmement centralisatrice, ne soit absolument pas la réponse adéquate aux défis qui se posent à la fiction. Si elle a retrouvé le chemin du succès depuis quelques années, elle doit encore poursuivre dans la voie du renouvellement, de la créativité, de la diversité et s’affranchir d’une logique éditoriale qui subit les impératifs d’audience auprès des publics les plus âgés.

Vouloir assurer, comme le souligne France Télévisions " une plus grande complémentarité des offres et une accélération du renouveau du genre " ne trouvera pas non plus de réponse dans une simple réforme de structure.

Au contraire, les réformes organisationnelles qui se sont succédé dans le service public ont toujours produit les mêmes conséquences négatives pour la création audiovisuelle : un arrêt complet de l’activité pendant plusieurs mois, des abandons de projets en cascade, des appels d’offres pour de nouvelles cases qui finissent par être abandonnés en rase campagne.

Aussi, dans un contexte déjà marqué par des annonces négatives pour le financement de la création audiovisuelle, dont le budget a été amputé de 10 millions d’euros par France Télévisions en 2018, malgré l’engagement du gouvernement en faveur du maintien des ressources affectées à la création, le Groupe 25 Images, la Guilde des Scénaristes, la SACD, le SPI et l’USPA interpellent France Télévisions et les pouvoirs publics.

Il est en effet essentiel que le groupe public puisse apporter des réponses urgentes et précises afin de garantir le maintien et le renforcement d’une politique de la fiction qui doit être un outil en faveur de la diversité, de l’innovation et de l’audace, tant pour les antennes hertziennes que pour le numérique où tout est à faire.

Au-delà, les organisations d’auteurs et de producteurs, qui attendent un plan d’envergure pour la fiction et la création patrimoniale française, s’interrogent sur la cohérence et la rapidité de cette réorganisation aussi stratégique pour France Télévisions et pour la création.

Alors qu’une réforme de grande ampleur de l’audiovisuel public, et notamment de son organisation et de sa gouvernance, fera l’objet de décisions prochaines de la part du gouvernement et du Parlement, il y a nécessité à ce que toutes les questions relevant de l’organisation du service public soient traitées en même temps.

Contacts presse :

La Guilde des scénaristes : Marie Barraco- 06 52 81 60 37 - marie@kandimari.com

Le Groupe 25 images : Michaël Morlon - 06 60 45 65 69- morlon.michael@gmail.com

SACD : Agnès Mazet - 01 40 23 45 11 - agnes.mazet@sacd.fr

SPI : Catherine Bertin - 01 44 70 70 44 - cbertin@lespi.org

USPA : Stéphane Le Bars - 06 60 23 53 96 - s.lebars@uspa.fr


  • 2018_02_02_dir (...)
    • 19-03-2019
    • Prix Procirep du Producteur français de documentaire de l’année
    • A l’occasion de la cérémonie de remise des 25ème Prix du producteur français de télévision organisée par la Procirep le 18 mars 2019, le Syndicat des Producteurs Indépendants est fier et félicite très chaleureusement LES FILMS DU BALIBARI POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS DE DOCUMENTAIRE DE L’ANNÉE Ce prix récompense les choix éditoriaux, la diversité, la qualité des productions, la prise de risque du producteur délégué au travers de projets de proximité mais également à dimension (...)

    • Lire la suite
    • 15-03-2019
    • Journée professionnelle du ROC : De la création à la diffusion, de nouvelles opportunités pour le court métrage dans l’écosystème numérique
    • Le ROC (Regroupement des Organisations du Court) a organisé la 5ème édition de sa journée professionnelle, ce jeudi 14 mars 2019 au Ciné 104 de Pantin, à l’occasion de la « Fête du court métrage ». Le ROC tient tout d’abord à remercier Côte Court et le Ciné 104 de Pantin pour leur accueil, Xavier Leherpeur pour la modération des tables rondes, les chercheurs ayant accepté de les introduire, l’ensemble des intervenants et le public, mobilisé comme chaque année. * * * * * La première table ronde de cette (...)

    • Lire la suite
    • 13-03-2019
    • API-SPI-UPC : Annexe III du Titre II de la Convention collective nationale de la production cinématographique (CCNPC) : les syndicats de producteurs se réjouissent de la signature d’un accord d’étape
    • Après plusieurs mois de discussions, les partenaires sociaux de la branche de la production cinématographique ont signé un accord qui sécurise les films en développement pendant la durée des négociations relatives au renouvellement de l’Annexe III. La signature de cet accord permet de maintenir un ensemble conventionnel indissociable et un dialogue social efficient dans le secteur. Le 20 février 2019, les partenaires sociaux de la production cinématographique ont signé un accord, entré en vigueur (...)

    • Lire la suite
    • 27-02-2019
    • BLOC : Alors que le succès actuel des grands opérateurs internationaux tient à leurs investissements massifs dans les œuvres, l’Autorité de la Concurrence recommande d’affaiblir la création française et européenne
    • Le BLOC tient à exprimer son profond désaccord avec l’Avis rendu par l’Autorité de la Concurrence dans la perspective de la réforme de l’audiovisuel, à la suite de sa saisine par la Commission des affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale pour analyser le secteur de la communication audiovisuelle, notamment les relations entre les différents acteurs, et évaluer l’efficacité et la pertinence des possibles évolutions législatives et réglementaires. La remise en cause de l’indépendance (...)

    • Lire la suite
    • 26-02-2019
    • Face à l’attaque sans précédent contre la diversité culturelle exprimée par l’Autorité de la concurrence, le SPI demande au Gouvernement de réaffirmer les fondamentaux de sa politique culturelle.
    • Le SPI a pris connaissance avec inquiétude et consternation de l’avis de l’Autorité de la concurrence sur l’avenir du secteur audiovisuel. Cet avis réitère les vieilles recettes telles que la levée de toutes les interdictions de la publicité à la télévision, ou à nouveau la réduction de la notion d’indépendance des sociétés, et même la remise en cause des obligations de production des chaînes, toutes mesures qui seraient censées « libérer » les diffuseurs de leurs contraintes. Sa philosophie générale peut (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40