En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Le groupe TF1, le SATEV, le SEDPA, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA, signent un nouveau partenariat en faveur de la création audiovisuelle française [26-05-2016]
    • Le groupe TF1 et le SATEV, le SEDPA, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA sont très heureux d’annoncer la signature, ce jour à 12h30 au Ministère de la Culture et de la Communication, et en présence de Madame le Ministre, d’accords constituant une avancée significative entre les différents acteurs de la filière audiovisuelle de création française. Pour la première fois, l’ensemble des organisations professionnelles représentatives des producteurs et distributeurs audiovisuels et le groupe TF1 sont (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC, l’ARP et l’UPF remercient la Ministre de son engagement en faveur de la diversité dans les salles [8-04-2016]
    • Les organisations du BLOC, de l’ARP et de l’UPF ont pris connaissance du courrier adressé par la Ministre de la Culture à Frédérique Bredin, Présidente du CNC, au sujet de l’ordre du jour et du calendrier du second volet des Assises pour la diversité du cinéma, en réponse aux vives inquiétudes exprimées par la filière de la création cinématographique indépendante. La filière indépendante remercie la Ministre et salue les objectifs qui sont énoncés dans ce courrier, de « rétablir une relation équilibrée et (...)

    • Lire la suite
    • Déclaration commune BLOC - ARP - UPF : Où est la volonté de réguler la diffusion des films en salles ? [22-03-2016]
    • En fin de semaine dernière, nous avons appris que toutes les mesures de régulation de l’exploitation des films en salles, dont il était prévu depuis des mois qu’elles devaient être présentées par le Gouvernement dans le cadre du projet de loi « liberté de création, architecture et patrimoine », avaient été retirées au dernier moment. Pourtant, le constat est sans appel. Ainsi, en 2014 : les 10 films bénéficiant de la plus large exposition en termes d’écrans mobilisent 81,7% des écrans en moyenne chaque (...)

    • Lire la suite
    • BLOC - ARP - UPF : La filière indépendante en colère : A quand la diversité dans les salles de cinéma ? [18-03-2016]
    • Mercredi 16 mars matin, l’amendement n°216 au projet de Loi relatif à la Liberté de Création, à l’Architecture et au Patrimoine, déposé en vue de son examen en Commission des affaires culturelles, prévoyait les bases d’une régulation des conditions d’exposition des films en salles. Le texte finalement adopté, modifié par le Gouvernement, s’est vu amputer de toutes les mesures concernant la diffusion des œuvres. La loi s’interdit ainsi d’être la garante de la diversité et de la régulation dans le domaine (...)

    • Lire la suite
    • Artistes, auteurs, réalisateurs, techniciens, industries techniques, distributeurs et producteurs se mobilisent pour sauver la production indépendante [16-03-2016]
    • L’Assemblée nationale démarre cette semaine l’examen en seconde lecture du projet de loi relatif à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine. Parmi les dispositions adoptées au Sénat, plusieurs d’entre elles visent la production indépendante et se proposent d’organiser son démantèlement au profit de l’intégration verticale de l’activité de production au sein des groupes de diffusion. L’investissement des diffuseurs en faveur de la production indépendante serait réduit drastiquement obligeant (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

L’APC ET LE SPI S’ETONNENT ET CONTESTENT LA POSITION DU CSA SUR LE PROJET DE DECRET RELATIF AUX SERVICES DE MEDIAS AUDIOVISUELS A LA DEMANDE [8-10-2010]

Il est urgent et fondamental d’encadrer ce nouveau mode d’exploitation des oeuvres cinématographiques qui se développe de manière très importante – et c’est heureux. Il doit contribuer au financement de la création cinématographique et audiovisuelle, à l’instar des autres services audiovisuels, sous peine d’en déstabiliser profondément l’économie. Contrairement au CSA, les producteurs membres de l’APC et du SPI jugent les obligations de contribution à la création cinématographique prévue par le projet de décret particulièrement mesurées pour les SMAD. En effet, ces obligations sont exprimées en pourcentage de leur chiffre d’affaires, donc parfaitement proportionnées à la réalité économique de chacun des services concernés, et ceux-ci ont en outre la faculté de les remplir via les achats de droits qu’ils effectuent et non uniquement par voie de préfinancement comme c’est le cas pour les services de télévision. L’APC et le SPI réaffirment leur demande de suppression de l’exonération de contribution à la création prévue dans le projet de décret pour les SMAD n’atteignant pas 10 millions d’euros de chiffre d’affaires – chiffre considérable - qui va à l’encontre de la crédibilité de la régulation, en France et à l’étranger. Seule une telle suppression pourrait justifier la montée en charge préconisée par le CSA dans la mise en oeuvre des obligations des SMAD. De plus, l’APC et le SPI insistent sur l’importance des obligations prévues par le texte de mise en avant sur les pages d’accueil des SMAD d’une proportion majoritaire d’oeuvres françaises et européennes, indispensables à la préservation de la diversité de la production. Par ailleurs, le CSA n’a pas repris une série de demandes de modifications demandées par les représentants des producteurs, distributeurs et éditeurs vidéo indépendants. L’APC et le SPI appellent le Ministre de la culture à agir au plus vite pour garantir la régulation des SMAD et, par ailleurs, à publier rapidement le décret destiné à lutter contre les contournements de la régulation par les SMAD situés à l’étranger qui visent le public Français. Enfin, l’APC et le SPI rappellent la demande formulée auprès du Ministre de la Culture que soient prévues ! : • des obligations de contribution au développement de la création cinématographique et audiovisuelle pour les fabricants de téléviseurs connectés et autres terminaux interactifs dédiés - dont le modèle économique repose sur l’accès aux SMAD et donc aux oeuvres que ces derniers mettent à disposition, • la publication d’un décret prévoyant un minimum garanti ayant droits pour chaque consommation des oeuvres en vidéo à la demande. Contacts : Frédéric Goldsmith


  • cpresseapc-spi (...)
    • 26-05-2016
    • Le groupe TF1, le SATEV, le SEDPA, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA, signent un nouveau partenariat en faveur de la création audiovisuelle française
    • Le groupe TF1 et le SATEV, le SEDPA, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA sont très heureux d’annoncer la signature, ce jour à 12h30 au Ministère de la Culture et de la Communication, et en présence de Madame le Ministre, d’accords constituant une avancée significative entre les différents acteurs de la filière audiovisuelle de création française. Pour la première fois, l’ensemble des organisations professionnelles représentatives des producteurs et distributeurs audiovisuels et le groupe TF1 sont (...)

    • Lire la suite
    • 8-04-2016
    • Le BLOC, l’ARP et l’UPF remercient la Ministre de son engagement en faveur de la diversité dans les salles
    • Les organisations du BLOC, de l’ARP et de l’UPF ont pris connaissance du courrier adressé par la Ministre de la Culture à Frédérique Bredin, Présidente du CNC, au sujet de l’ordre du jour et du calendrier du second volet des Assises pour la diversité du cinéma, en réponse aux vives inquiétudes exprimées par la filière de la création cinématographique indépendante. La filière indépendante remercie la Ministre et salue les objectifs qui sont énoncés dans ce courrier, de « rétablir une relation équilibrée et (...)

    • Lire la suite
    • 22-03-2016
    • Déclaration commune BLOC - ARP - UPF : Où est la volonté de réguler la diffusion des films en salles ?
    • En fin de semaine dernière, nous avons appris que toutes les mesures de régulation de l’exploitation des films en salles, dont il était prévu depuis des mois qu’elles devaient être présentées par le Gouvernement dans le cadre du projet de loi « liberté de création, architecture et patrimoine », avaient été retirées au dernier moment. Pourtant, le constat est sans appel. Ainsi, en 2014 : les 10 films bénéficiant de la plus large exposition en termes d’écrans mobilisent 81,7% des écrans en moyenne chaque (...)

    • Lire la suite
    • 18-03-2016
    • BLOC - ARP - UPF : La filière indépendante en colère : A quand la diversité dans les salles de cinéma ?
    • Mercredi 16 mars matin, l’amendement n°216 au projet de Loi relatif à la Liberté de Création, à l’Architecture et au Patrimoine, déposé en vue de son examen en Commission des affaires culturelles, prévoyait les bases d’une régulation des conditions d’exposition des films en salles. Le texte finalement adopté, modifié par le Gouvernement, s’est vu amputer de toutes les mesures concernant la diffusion des œuvres. La loi s’interdit ainsi d’être la garante de la diversité et de la régulation dans le domaine (...)

    • Lire la suite
    • 16-03-2016
    • Artistes, auteurs, réalisateurs, techniciens, industries techniques, distributeurs et producteurs se mobilisent pour sauver la production indépendante
    • L’Assemblée nationale démarre cette semaine l’examen en seconde lecture du projet de loi relatif à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine. Parmi les dispositions adoptées au Sénat, plusieurs d’entre elles visent la production indépendante et se proposent d’organiser son démantèlement au profit de l’intégration verticale de l’activité de production au sein des groupes de diffusion. L’investissement des diffuseurs en faveur de la production indépendante serait réduit drastiquement obligeant (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 40, rue Louis Blanc - 75010 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40