En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Le ROC exprime sa profonde inquiétude sur la crise actuelle des festivals [26-03-2015]
    • Structures culturelles fermées, saisons théâtrales menacées, festivals annulés : une crise sans précédent traverse la diffusion de la création. C’est ainsi que nous avons récemment appris la fin du Festival de Vendôme, premier rendez-vous européen consacré aux œuvres cinématographiques soutenues par les collectivités territoriales, et rendez-vous incontournable pour la jeune création et le court métrage. Ce festival, qui existait depuis plus de 20 ans, fait partie d’une longue liste de manifestations (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI intègre les nouveaux producteurs d'œuvres destinées au net [24-03-2015]
    • Lors de son Assemblée générale extraordinaire, le Syndicat des producteurs indépendants (SPI) a voté la modification de ses statuts afin de pouvoir accepter l’adhésion de nouveaux producteurs indépendants : les producteurs d’œuvres destinées uniquement à être mises en ligne sur le web et éligibles au soutien du CNC. Ainsi le « collège télévision » du SPI est nouvellement baptisé « collège audiovisuel » Le SPI, représente environ 400 sociétés de production d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques répartis (...)

    • Lire la suite
    • La pression des diffuseurs et des groupes audiovisuels contre la production indépendante s'accentue par le biais de think tanks et rapports dits indépendants [2-03-2015]
    • Les rapports commandés par des diffuseurs ou des groupes audiovisuels auprès d’universitaires ou de think tanks remettant en cause l’indépendance et la diversité du secteur de la production française se multiplient. Les chaires universitaires financées par ces derniers également. Ce lobbying intense contre la production indépendante, avance incessamment les mêmes idées, les mêmes thèses. La production indépendante ne saurait rivaliser avec les géants du net et la mondialisation de la diffusion et de la (...)

    • Lire la suite
    • Annulation de l’arrêté d’extension de la Convention collective de la production cinématographique [26-02-2015]
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants prend acte de la décision du Conseil d’Etat, d’annuler l’arrêté d’extension du 1er juillet 2013, de la convention collective de la production cinématographique. Le Conseil d’État a considéré que la signature de la convention collective par une organisation non représentative invalidait cet arrêté. Il n’a pas tenu compte de la circonstance que d’autres organisations d’employeurs ont ultérieurement adhéré à la convention. En revanche, le Conseil d’Etat ne s’est pas (...)

    • Lire la suite
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses membres sélectionnés pour les CÉSAR 2015. Leur indépendance et leur créativité demeurent les garants d’une création française originale, forte et diversifiée. Ces sélections nous honorent. [17-02-2015]
    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

L’APC ET LE SPI S’ETONNENT ET CONTESTENT LA POSITION DU CSA SUR LE PROJET DE DECRET RELATIF AUX SERVICES DE MEDIAS AUDIOVISUELS A LA DEMANDE [8-10-2010]

Il est urgent et fondamental d’encadrer ce nouveau mode d’exploitation des oeuvres cinématographiques qui se développe de manière très importante – et c’est heureux. Il doit contribuer au financement de la création cinématographique et audiovisuelle, à l’instar des autres services audiovisuels, sous peine d’en déstabiliser profondément l’économie. Contrairement au CSA, les producteurs membres de l’APC et du SPI jugent les obligations de contribution à la création cinématographique prévue par le projet de décret particulièrement mesurées pour les SMAD. En effet, ces obligations sont exprimées en pourcentage de leur chiffre d’affaires, donc parfaitement proportionnées à la réalité économique de chacun des services concernés, et ceux-ci ont en outre la faculté de les remplir via les achats de droits qu’ils effectuent et non uniquement par voie de préfinancement comme c’est le cas pour les services de télévision. L’APC et le SPI réaffirment leur demande de suppression de l’exonération de contribution à la création prévue dans le projet de décret pour les SMAD n’atteignant pas 10 millions d’euros de chiffre d’affaires – chiffre considérable - qui va à l’encontre de la crédibilité de la régulation, en France et à l’étranger. Seule une telle suppression pourrait justifier la montée en charge préconisée par le CSA dans la mise en oeuvre des obligations des SMAD. De plus, l’APC et le SPI insistent sur l’importance des obligations prévues par le texte de mise en avant sur les pages d’accueil des SMAD d’une proportion majoritaire d’oeuvres françaises et européennes, indispensables à la préservation de la diversité de la production. Par ailleurs, le CSA n’a pas repris une série de demandes de modifications demandées par les représentants des producteurs, distributeurs et éditeurs vidéo indépendants. L’APC et le SPI appellent le Ministre de la culture à agir au plus vite pour garantir la régulation des SMAD et, par ailleurs, à publier rapidement le décret destiné à lutter contre les contournements de la régulation par les SMAD situés à l’étranger qui visent le public Français. Enfin, l’APC et le SPI rappellent la demande formulée auprès du Ministre de la Culture que soient prévues ! : • des obligations de contribution au développement de la création cinématographique et audiovisuelle pour les fabricants de téléviseurs connectés et autres terminaux interactifs dédiés - dont le modèle économique repose sur l’accès aux SMAD et donc aux oeuvres que ces derniers mettent à disposition, • la publication d’un décret prévoyant un minimum garanti ayant droits pour chaque consommation des oeuvres en vidéo à la demande. Contacts : Frédéric Goldsmith


  • cpresseapc-spi (...)
    • 26-03-2015
    • Le ROC exprime sa profonde inquiétude sur la crise actuelle des festivals
    • Structures culturelles fermées, saisons théâtrales menacées, festivals annulés : une crise sans précédent traverse la diffusion de la création. C’est ainsi que nous avons récemment appris la fin du Festival de Vendôme, premier rendez-vous européen consacré aux œuvres cinématographiques soutenues par les collectivités territoriales, et rendez-vous incontournable pour la jeune création et le court métrage. Ce festival, qui existait depuis plus de 20 ans, fait partie d’une longue liste de manifestations (...)

    • Lire la suite
    • 24-03-2015
    • Le SPI intègre les nouveaux producteurs d’œuvres destinées au net
    • Lors de son Assemblée générale extraordinaire, le Syndicat des producteurs indépendants (SPI) a voté la modification de ses statuts afin de pouvoir accepter l’adhésion de nouveaux producteurs indépendants : les producteurs d’œuvres destinées uniquement à être mises en ligne sur le web et éligibles au soutien du CNC. Ainsi le « collège télévision » du SPI est nouvellement baptisé « collège audiovisuel » Le SPI, représente environ 400 sociétés de production d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques répartis (...)

    • Lire la suite
    • 2-03-2015
    • La pression des diffuseurs et des groupes audiovisuels contre la production indépendante s’accentue par le biais de think tanks et rapports dits indépendants
    • Les rapports commandés par des diffuseurs ou des groupes audiovisuels auprès d’universitaires ou de think tanks remettant en cause l’indépendance et la diversité du secteur de la production française se multiplient. Les chaires universitaires financées par ces derniers également. Ce lobbying intense contre la production indépendante, avance incessamment les mêmes idées, les mêmes thèses. La production indépendante ne saurait rivaliser avec les géants du net et la mondialisation de la diffusion et de la (...)

    • Lire la suite
    • 26-02-2015
    • Annulation de l’arrêté d’extension de la Convention collective de la production cinématographique
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants prend acte de la décision du Conseil d’Etat, d’annuler l’arrêté d’extension du 1er juillet 2013, de la convention collective de la production cinématographique. Le Conseil d’État a considéré que la signature de la convention collective par une organisation non représentative invalidait cet arrêté. Il n’a pas tenu compte de la circonstance que d’autres organisations d’employeurs ont ultérieurement adhéré à la convention. En revanche, le Conseil d’Etat ne s’est pas (...)

    • Lire la suite
    • 17-02-2015
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses membres sélectionnés pour les CÉSAR 2015. Leur indépendance et leur créativité demeurent les garants d’une création française originale, forte et diversifiée. Ces sélections nous honorent.
    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 40, rue Louis Blanc - 75010 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40