En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Une réforme de l’audiovisuel public à l’économie ? [23-07-2018]
    • Le SPI a pris connaissance le 19 juillet 2018 des arbitrages communiqués par le Premier ministre concernant la réforme de l’audiovisuel public, alors que les conclusions de la mission confiée à Catherine Smadja par la ministre de la culture, devant faire état de la « concertation » avec le secteur, venaient juste d’être rendues. Ces arbitrages sont marqués par la suppression annoncée de deux chaînes hertziennes d’ici 2020 et par une mesure d’économie à échéance 2022. Les efforts demandés à FTV seront (...)

    • Lire la suite
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen [5-07-2018]
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public [5-06-2018]
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [16-05-2018]
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique [7-05-2018]
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

La fiction française renouvelée ? [21-04-2015]

La fiction française, genre historiquement fédérateur, a remporté depuis 2014 de beaux succès d’audience dépassant les fictions américaines, nous nous en réjouissons. Les conditions du renouveau seraient-elles enfin arrivées ? Qu’observe-t-on à la lecture du dernier bilan publié par le CNC pour l’année 2014 ? Des diffuseurs historiques français qui se désengagent financièrement tout particulièrement en volume de production commandé et diffusé :
-  - 8,3% de financements des chaines privées, pour un volume en baisse de 11%.
-  Sur France 2, une baisse continue et inquiétante de l’investissement depuis cinq ans (tendance confirmée en 2014 avec un volume de fiction initié en 2014 encore en baisse de 7% par rapport à 2013),
-  Sur France 3, si on exclut « Plus belle la vie » qui représente pas moins de 53% du volume de production initié par France 3, un volume de commande en baisse également (83 heures en 2014 contre 109 heures en 2013). Quant aux chaînes de la TNT qui existent maintenant depuis 10 ans ? :
-  Augmentation du volume de commandes de 23% mais baisse de leur niveau de financements de 22% ! Elles couvrent 1,3% des investissements totaux dans ce genre (tout en captant 24 % de l’audience et 36 % de recettes brut publicitaires). En 2014, le volume de production de fictions initié approche le niveau historiquement bas de 2010, année de la crise financière. En 2015 les prévisions ne sont pas meilleures pour les professionnels. Pas de doutes, la fiction française doit trouver des sources de financements alternatifs. Le défi n’est pas de former nos auteurs à la langue anglaise mais de conquérir les publics, au travers une démarche artistique propre à notre culture encore regardée et appréciée dans le monde. Il faut convaincre par notre forte singularité et non en tentant, forcément en vain, de copier les anglo-saxons et de les concurrencer sur leur propre culture. A la veille de l’acte II de la réforme des décrets de production, nous considérons qu’il est indispensable d’oeuvrer :
-  Pour le renforcement de la production indépendante seule à même d’assurer la recherche et développement du secteur de manière déconnectée des contraintes d’audience immédiate tout en étant dans un esprit de partenariat avec les diffuseurs.
-  Pour diversifier les volumes de productions inédites, y compris sur les (nouvelles) chaînes de la TNT ;
-  Pour que les prochains contrats d’objectifs et de moyens des sociétés de l’audiovisuel public prévoient des espaces en seconde partie de soirée, des thématiques diversifiées, des fictions jeunesse ;
-  Pour que la fiction française ne soit pas réduite au polar, ou à la comédie contemporaine déconnectée de la réalité de notre société.
-  Pour que le CNC réforme son système de soutien en accordant des avances pour le développement afin de favoriser la structuration des entreprises indépendantes qui investissent dans le développement au lieu de les regarder se faire absorber par les groupes.
-  Pour que l’on s’attèle d’urgence à l’encadrement des investissements dans la création des nouveaux acteurs de l’internet. Sans impulsion ou encadrement, ces nouveaux acteurs ont déjà démontré qu’ils n’entendent pas participer au financement de la création qu’ils diffusent.

Le renouveau de la fiction française est à ce prix. Il est de notre responsabilité commune à tout le secteur d’y travailler dès maintenant activement.

Contact SPI : Juliette PRISSARD ELTEJAYE - 01 44 70 70 44


  • cp_spi_fiction (...)
    • 23-07-2018
    • Une réforme de l’audiovisuel public à l’économie ?
    • Le SPI a pris connaissance le 19 juillet 2018 des arbitrages communiqués par le Premier ministre concernant la réforme de l’audiovisuel public, alors que les conclusions de la mission confiée à Catherine Smadja par la ministre de la culture, devant faire état de la « concertation » avec le secteur, venaient juste d’être rendues. Ces arbitrages sont marqués par la suppression annoncée de deux chaînes hertziennes d’ici 2020 et par une mesure d’économie à échéance 2022. Les efforts demandés à FTV seront (...)

    • Lire la suite
    • 5-07-2018
    • Directive droit d’auteur : les producteurs français regrettent profondément le vote négatif du Parlement européen
    • Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre (...)

    • Lire la suite
    • 5-06-2018
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • 16-05-2018
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • 7-05-2018
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40