En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs films en compétition au 20ème anniversaire du Festival des Créations Télévisuelles de Luchon 2018 [12-01-2018]
    • Dans la catégorie « Fiction » Pour les unitaires « Le temps des égarés » de Virginie SAUVEUR Caroline ADRIAN - DELANTE PRODUCTIONS et « Parole contre parole » de Didier BIVEL Sophie DELOCHE - ASTHARTÉ & COMPAGNIE Pour les séries et miniséries « Fiertés » de Philippe FAUCON Cyrille PEREZ, Gilles PEREZ et Chantal FISCHER - 13 PRODUCTIONS en coproduction avec Joëy FARE - SCARLETT PRODUCTION Dans la catégorie « documentaire » « 39-45 La guerre des enfants » de Julien JOHAN Jean LABIB et (...)

    • Lire la suite
    • Nouvelle coprésidence du BLOC [10-01-2018]
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 15 organisations professionnelles du cinéma représentant scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens a désigné ses deux coprésidents pour l’année 2018. Catherine Corsini, membre du Conseil d’administration de la SRF, assurera la coprésidence au titre des réalisateurs. Elle a réalisé 11 longs métrages, dont notamment « La belle saison », sorti en 2015 et « Un (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI, la SRF, l’ACID, la SACD, la SCAM, DIRE, le SDI, la Guilde des Scénaristes et le SCA remercient l’ensemble des sénateurs pour le vote de l’amendement déposé par la Sénatrice Catherine Dumas visant à assurer un accès effectif des films de réalisateurs émergents au crédit d’impôt [12-12-2017]
    • Le SPI, la SRF, l’ACID, la SACD, la SCAM, DIRE, le SDI, la Guilde des Scénaristes et le SCA remercient l’ensemble des sénateurs pour le vote de l’amendement déposé par la Sénatrice Catherine Dumas visant à assurer un accès effectif des films de réalisateurs émergents au crédit d’impôt Pour un petit nombre de films souvent emblématiques en termes de création, l’application des règles d’intensité des aides publiques est devenue insoutenable, alors même qu’ils ont été choisis par des dispositifs particulièrement (...)

    • Lire la suite
    • Faire taire de dangereuses rumeurs [8-12-2017]
    • Depuis trois jours, une mauvaise polémique sur le service public de l’audiovisuel crée un malaise profond dans tout le secteur. Des propos étonnamment tranchés sont prêtés au Président de la République à l’encontre des opérateurs nationaux de radios et de télévision. Le SPI s’inquiète de ces rumeurs et plus largement de la stigmatisation du secteur de l’audiovisuel autant que du service public. Au moment où les nouveaux acteurs du numérique, dont les plateformes, mettent en difficulté le secteur de (...)

    • Lire la suite
    • Communiqué du SPI relatif à la réforme de l’agrément [8-12-2017]
    • Le SPI accueille avec satisfaction la modification des règles de l’agrément applicables à partir du 1er janvier 2018, qui modernise ce dispositif principalement afin de tenir compte d’un certain nombre d’évolutions technologiques. Au cours de ce long travail de concertation, le SPI a eu à cœur de maintenir les objectifs politiques du dispositif, pivot de la politique culturelle du CNC. Ainsi, le SPI a défendu le maintien de l’ouverture du dispositif français aux cinématographies du monde, qui (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

La pression des diffuseurs et des groupes audiovisuels contre la production indépendante s’accentue par le biais de think tanks et rapports dits indépendants [2-03-2015]

Les rapports commandés par des diffuseurs ou des groupes audiovisuels auprès d’universitaires ou de think tanks remettant en cause l’indépendance et la diversité du secteur de la production française se multiplient. Les chaires universitaires financées par ces derniers également.

Ce lobbying intense contre la production indépendante, avance incessamment les mêmes idées, les mêmes thèses. La production indépendante ne saurait rivaliser avec les géants du net et la mondialisation de la diffusion et de la distribution. Il faudrait donc déréguler.

Pourtant, ces mêmes groupes et diffuseurs ne se sont que très récemment intéressés au marché international, en particulier s’agissant de la création de fiction originale. Ils en avaient pourtant bien la possibilité via leurs filiales. De surcroît, les programmes qu’ils ne financent pas majoritairement, sont ceux qui s’exportent le mieux : l’animation, le documentaire, la captation de spectacles. Enfin, pourquoi sont-ils totalement absents du secteur du transmédia qui représente une économie en devenir et dans lequel les coproductions internationales sont de plus en plus la règle ?

Nous n’entendons pas laisser se généraliser cette nouvelle doxa sans réagir fortement. Elle n’a qu’un seul objectif avec lequel nous sommes en profond désaccord : servir les intérêts de quelques uns au détriment de tout un secteur qui crée des oeuvres à haute valeur ajoutée reconnues sur le marché international et qui, contrairement aux groupes intégrés, crée de l’emploi.

Or :
-  l’indépendance est consubstantielle à la diversité et au renouveau des talents car elle seule a la distance nécessaire à l’émergence de la création avec les auteurs ; les diffuseurs, trop centrés sur leurs audiences, voire sur une seule « cible » des annonceurs, ne le peuvent pas.

-  Les PME que nous représentons sont vecteurs d’emplois et elles prennent leurs responsabilités en matière sociale au travers la signature de conventions collectives, d’accords sur la transparence, de soutien à des formations continues structurantes et professionnalisantes pour leurs salariés, de soutien aux initiatives de mutualisation d’entreprises.

-  Les groupes ne jouent pas le rôle d’ombrelles de producteurs indépendants qu’on leur prête. Globalement, ils préfèrent absorber les structures indépendantes et leurs catalogues en se séparant de leurs dirigeants, plutôt que de coproduire avec elles.

La concertation autour du second volet de la réforme des décrets dits « production » devrait commencer rapidement. Nous ne commanderons pas de rapport à des think tanks ou à des chaires universitaires que nous finançons. Nous serons force de propositions et avancerons nos idées et nos convictions en toute transparence et indépendance.

Contact SPI : Juliette PRISSARD ELTEJAYE - 01 44 70 70 44


  • cp_spi_2_3_15_ (...)
    • 12-01-2018
    • Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs films en compétition au 20ème anniversaire du Festival des Créations Télévisuelles de Luchon 2018
    • Dans la catégorie « Fiction » Pour les unitaires « Le temps des égarés » de Virginie SAUVEUR Caroline ADRIAN - DELANTE PRODUCTIONS et « Parole contre parole » de Didier BIVEL Sophie DELOCHE - ASTHARTÉ & COMPAGNIE Pour les séries et miniséries « Fiertés » de Philippe FAUCON Cyrille PEREZ, Gilles PEREZ et Chantal FISCHER - 13 PRODUCTIONS en coproduction avec Joëy FARE - SCARLETT PRODUCTION Dans la catégorie « documentaire » « 39-45 La guerre des enfants » de Julien JOHAN Jean LABIB et (...)

    • Lire la suite
    • 10-01-2018
    • Nouvelle coprésidence du BLOC
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 15 organisations professionnelles du cinéma représentant scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens a désigné ses deux coprésidents pour l’année 2018. Catherine Corsini, membre du Conseil d’administration de la SRF, assurera la coprésidence au titre des réalisateurs. Elle a réalisé 11 longs métrages, dont notamment « La belle saison », sorti en 2015 et « Un (...)

    • Lire la suite
    • 12-12-2017
    • Le SPI, la SRF, l’ACID, la SACD, la SCAM, DIRE, le SDI, la Guilde des Scénaristes et le SCA remercient l’ensemble des sénateurs pour le vote de l’amendement déposé par la Sénatrice Catherine Dumas visant à assurer un accès effectif des films de réalisateurs émergents au crédit d’impôt
    • Le SPI, la SRF, l’ACID, la SACD, la SCAM, DIRE, le SDI, la Guilde des Scénaristes et le SCA remercient l’ensemble des sénateurs pour le vote de l’amendement déposé par la Sénatrice Catherine Dumas visant à assurer un accès effectif des films de réalisateurs émergents au crédit d’impôt Pour un petit nombre de films souvent emblématiques en termes de création, l’application des règles d’intensité des aides publiques est devenue insoutenable, alors même qu’ils ont été choisis par des dispositifs particulièrement (...)

    • Lire la suite
    • 8-12-2017
    • Faire taire de dangereuses rumeurs
    • Depuis trois jours, une mauvaise polémique sur le service public de l’audiovisuel crée un malaise profond dans tout le secteur. Des propos étonnamment tranchés sont prêtés au Président de la République à l’encontre des opérateurs nationaux de radios et de télévision. Le SPI s’inquiète de ces rumeurs et plus largement de la stigmatisation du secteur de l’audiovisuel autant que du service public. Au moment où les nouveaux acteurs du numérique, dont les plateformes, mettent en difficulté le secteur de (...)

    • Lire la suite
    • 8-12-2017
    • Communiqué du SPI relatif à la réforme de l’agrément
    • Le SPI accueille avec satisfaction la modification des règles de l’agrément applicables à partir du 1er janvier 2018, qui modernise ce dispositif principalement afin de tenir compte d’un certain nombre d’évolutions technologiques. Au cours de ce long travail de concertation, le SPI a eu à cœur de maintenir les objectifs politiques du dispositif, pivot de la politique culturelle du CNC. Ainsi, le SPI a défendu le maintien de l’ouverture du dispositif français aux cinématographies du monde, qui (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40