En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • BLOC : Agrément de l’offre promotionnelle d’UGC Illimité : En renonçant à sa fonction de régulation, le CNC approuve la perte de valeur des ayants droit [16-04-2018]
    • Le BLOC s’insurge de la modification de l’agrément de l’offre UGC illimité, qui autorise la diminution du prix de référence sur lequel est basée la rémunération des ayants droit, alors que selon les éléments à notre disposition, le prix des abonnements est, lui, maintenu (sauf pour les 12 premiers mois des nouveaux abonnements) ! La suppression, en mai 2017 - sans aucune concertation ni information - de la commission d’agrément des formules d’accès illimité au cinéma qui permettait d’associer les ayants (...)

    • Lire la suite
    • Chronologie des médias : De nombreux professionnels demandent en urgence un rendez-vous à Françoise NYSSEN pour obtenir des mesures contre le piratage [10-04-2018]
    • Les organisations professionnelles ACID, API, DIRE, FNCF, FNDF, FICAM, LA GUILDE FRANÇAISE DES SCENARISTES, SDI, SEVN, SPFA, SPI, SRF, UNEVI et les diffuseurs historiques CANAL +, M6 et TF1, rappellent qu’ils ne pourront, sans préjudice d’autres réserves, trouver un accord réformant la chronologie tant que les Pouvoirs Publics ne s’engageront pas à adopter des mesures fortes et concrètes pour mettre fin à la destruction considérable de valeur tenant au piratage massif des oeuvres cinématographiques et (...)

    • Lire la suite
    • Assemblée générale du SPI le 27 mars 2018 [28-03-2018]
    • Le Syndicat des producteurs indépendants, SPI, tenait son Assemblée générale le 27 mars 2018 à la FEMIS. A cette occasion, le SPI a adopté de nouveaux statuts, renforçant l’unité et la cohésion syndicales. Le syndicat crée un nouveau collège dédié à l’animation. Ainsi le SPI, fort de ses 420 adhérents, répartis sur tout le territoire français, seul syndicat représentant le cinéma court et long métrage, ainsi que tous les genres audiovisuels, ajoute une nouvelle dimension à sa représentativité syndicale. Cette (...)

    • Lire la suite
    • L’indispensable préservation de la diversité culturelle en Europe [23-03-2018]
    • La transformation des moyens de production et de diffusion rebat complètement les cartes du financement et de la circulation des oeuvres européennes. Elle remet au premier plan la préservation de la diversité culturelle en Europe, enjeu fondamental du projet de directive en cours d’adoption. La préservation de la diversité culturelle repose sur un principe vertueux : quiconque tire profit d’un marché audiovisuel doit contribuer au financement d’oeuvres produites dans ce pays. C’est ce qui prévaut (...)

    • Lire la suite
    • ROC : le court métrage est l'avenir du cinéma et de l'audiovisuel. Protégeons sa production et les acteurs de sa diffusion ! [16-03-2018]
    • Le ROC (Regroupement des Organisations du Court) a organisé la 4ème édition de sa journée professionnelle, ce jeudi 15 mars 2018 à la Fémis, à l’occasion de la « Fête du court métrage ». Le ROC tient tout d’abord à remercier la Fémis pour son accueil, Xavier Leherpeur et Pierre Gras pour la modération des tables rondes, l’ensemble des intervenants et le public, mobilisé nombreux chaque année. * * * * * La première table ronde de cette journée a permis de rappeler l’importance du court métrage comme « (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Le SPI, la SRF, l’ACID, L’ARP, DIRE, la Guilde des Scénaristes et le SDI, saluent l’amendement n°368 au Projet de Loi de Finances rectificative pour 2016, visant à assurer un accès effectif des films de réalisateurs émergents au crédit d’impôt, et appellent les sénateurs à soutenir cette mesure [16-12-2016]

Pour un petit nombre de films souvent emblématiques en termes de création, l’application des règles d’intensité d’aides publiques est devenue insoutenable, alors même qu’ils ont été choisis par des dispositifs particulièrement sélectifs, comme l’avance sur recettes et/ou les aides régionales.

En effet, l’absence d’une chaîne de télévision en pré-financement génère presque automatiquement une majorité de financements publics sur ces films, et donc la nécessité de devoir renoncer au crédit d’impôt, pour respecter le seuil de 60 % destiné aux premiers et seconds films ainsi qu’aux films à petits budgets.

Alors que le déplafonnement du crédit d’impôt a permis de relocaliser les films économiquement ambitieux, il est désormais indispensable d’en garantir l’accès aux films issus de la jeune création.

L’amendement n° 368 déposé par les Sénateurs David Assouline, Maurice Antiste, Dominique Bailly, Maryvonne Blondin, Jean-Louis Carrère, Françoise Cartron, Samia Ghali, Dominique Gillot, Claudine Lepage, Jean-Jacques Lozach, Jacques-Bernard Magner, Christian Manable, Danielle Michel, Marie-Pierre Monier, Daniel Percheron et Sylvie Robert permet ainsi de progresser vers une égalité des films face au crédit d’impôt. Comme toute industrie, le cinéma a besoin de se renouveler, d’inventer de nouvelles formes, de faire émerger des auteurs, de jeunes acteurs, de jeunes techniciens. Ces cinéastes ont besoin de faire leurs preuves dès leurs premières œuvres. Elever le seuil d’intensité des aides publiques de 60 à 70 % permettrait aux films concernés de se faire dans de meilleures conditions économiques et donc artistiques, et de mieux valoriser l’efficience de l’avance sur recettes ainsi que des aides régionales.

Ce qui est en jeu ici, c’est la diversité. Cette diversité est l’essence même du cinéma français et sa force, elle assure son rayonnement à l’étranger et dans les plus grands festivals internationaux

Nos organisations, représentant un grand nombre d’auteurs, réalisateurs, producteurs et distributeurs, remercient chaleureusement David Assouline, Maurice Antiste, Dominique Bailly, Maryvonne Blondin, Jean-Louis Carrère, Françoise Cartron, Samia Ghali, Dominique Gillot, Claudine Lepage, Jean-Jacques Lozach, Jacques-Bernard Magner, Christian Manable, Danielle Michel, Marie-Pierre Monier, Daniel Percheron et Sylvie Robert de cette proposition de modification de la législation fiscale dans le cadre du projet de loi de finances rectificative et appellent les sénateurs à soutenir cette mesure.

Paris, le 16 décembre 2016.

Organisations signataires :

SPI- Marie Masmonteil, présidente, Gilles Sacuto, président long-métrage
SRF- Céline Sciamma, Catherine Corsini, Katell Quillévéré, coprésidentes
ACID- Frédéric Ramade, président, Régis Sauder, vice-président
ARP- Julie Bertuccelli, Michel Hazanavicius, coprésidents
DIRE- Carole Scotta, Eric Lagesse, coprésidents
Guilde des Scénaristes- Anne Rambach, présidente, Cécile Vargaftig, vice-présidente
SDI- Etienne Ollagnier, président

    • 16-04-2018
    • BLOC : Agrément de l’offre promotionnelle d’UGC Illimité : En renonçant à sa fonction de régulation, le CNC approuve la perte de valeur des ayants droit
    • Le BLOC s’insurge de la modification de l’agrément de l’offre UGC illimité, qui autorise la diminution du prix de référence sur lequel est basée la rémunération des ayants droit, alors que selon les éléments à notre disposition, le prix des abonnements est, lui, maintenu (sauf pour les 12 premiers mois des nouveaux abonnements) ! La suppression, en mai 2017 - sans aucune concertation ni information - de la commission d’agrément des formules d’accès illimité au cinéma qui permettait d’associer les ayants (...)

    • Lire la suite
    • 10-04-2018
    • Chronologie des médias : De nombreux professionnels demandent en urgence un rendez-vous à Françoise NYSSEN pour obtenir des mesures contre le piratage
    • Les organisations professionnelles ACID, API, DIRE, FNCF, FNDF, FICAM, LA GUILDE FRANÇAISE DES SCENARISTES, SDI, SEVN, SPFA, SPI, SRF, UNEVI et les diffuseurs historiques CANAL +, M6 et TF1, rappellent qu’ils ne pourront, sans préjudice d’autres réserves, trouver un accord réformant la chronologie tant que les Pouvoirs Publics ne s’engageront pas à adopter des mesures fortes et concrètes pour mettre fin à la destruction considérable de valeur tenant au piratage massif des oeuvres cinématographiques et (...)

    • Lire la suite
    • 28-03-2018
    • Assemblée générale du SPI le 27 mars 2018
    • Le Syndicat des producteurs indépendants, SPI, tenait son Assemblée générale le 27 mars 2018 à la FEMIS. A cette occasion, le SPI a adopté de nouveaux statuts, renforçant l’unité et la cohésion syndicales. Le syndicat crée un nouveau collège dédié à l’animation. Ainsi le SPI, fort de ses 420 adhérents, répartis sur tout le territoire français, seul syndicat représentant le cinéma court et long métrage, ainsi que tous les genres audiovisuels, ajoute une nouvelle dimension à sa représentativité syndicale. Cette (...)

    • Lire la suite
    • 23-03-2018
    • L’indispensable préservation de la diversité culturelle en Europe
    • La transformation des moyens de production et de diffusion rebat complètement les cartes du financement et de la circulation des oeuvres européennes. Elle remet au premier plan la préservation de la diversité culturelle en Europe, enjeu fondamental du projet de directive en cours d’adoption. La préservation de la diversité culturelle repose sur un principe vertueux : quiconque tire profit d’un marché audiovisuel doit contribuer au financement d’oeuvres produites dans ce pays. C’est ce qui prévaut (...)

    • Lire la suite
    • 16-03-2018
    • ROC : le court métrage est l’avenir du cinéma et de l’audiovisuel. Protégeons sa production et les acteurs de sa diffusion !
    • Le ROC (Regroupement des Organisations du Court) a organisé la 4ème édition de sa journée professionnelle, ce jeudi 15 mars 2018 à la Fémis, à l’occasion de la « Fête du court métrage ». Le ROC tient tout d’abord à remercier la Fémis pour son accueil, Xavier Leherpeur et Pierre Gras pour la modération des tables rondes, l’ensemble des intervenants et le public, mobilisé nombreux chaque année. * * * * * La première table ronde de cette journée a permis de rappeler l’importance du court métrage comme « (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40