En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • ROC : le court métrage est l'avenir du cinéma et de l'audiovisuel. Protégeons sa production et les acteurs de sa diffusion ! [16-03-2018]
    • Le ROC (Regroupement des Organisations du Court) a organisé la 4ème édition de sa journée professionnelle, ce jeudi 15 mars 2018 à la Fémis, à l’occasion de la « Fête du court métrage ». Le ROC tient tout d’abord à remercier la Fémis pour son accueil, Xavier Leherpeur et Pierre Gras pour la modération des tables rondes, l’ensemble des intervenants et le public, mobilisé nombreux chaque année. * * * * * La première table ronde de cette journée a permis de rappeler l’importance du court métrage comme « (...)

    • Lire la suite
    • ARP-SACD-SRF-SPI-UPC : Les créateurs et les producteurs soutiennent une vraie modernisation de la chronologie des médias [14-03-2018]
    • Nous, créateurs et producteurs de cinéma, avons pris connaissance des propositions des Médiateurs, mandatés en octobre dernier par la Ministre de la culture pour parvenir à un accord sur la chronologie des médias. Nous avons tous participé à cette réflexion collective de façon constructive et en ayant pour objectif une amélioration du financement de la création, avec une réelle exposition du cinéma dans toute sa diversité, un accès aux œuvres sur tout le territoire, pour l’ensemble des spectateurs et (...)

    • Lire la suite
    • SPI/SRF : Lancement du " Guide de recommandations sur les relations entre réalisateur-trice et producteur-trice de courts métrages ". [8-02-2018]
    • La production d’un court métrage est une expérience au long cours pendant laquelle le réalisateur et le producteur s’engagent mutuellement pour plusieurs années afin de voir aboutir le film. Cependant, les professionnels du court métrage ne disposent pas toujours de l’expérience nécessaire pour appréhender les enjeux de ce moment décisif dans leur carrière, et notamment la construction d’une relation de long terme entre un réalisateur et un producteur. C’est pourquoi, le SPI (Syndicat des Producteurs (...)

    • Lire la suite
    • ROC : Lettre ouverte au Président de la République : Faire du court métrage un acteur du renouvellement de l’audiovisuel public ! [5-02-2018]
    • Monsieur le Président de la République, Au moment où les réflexions sur l’avenir de l’audiovisuel public occupent tous les esprits, une question ne nous semble pas suffisamment abordée : quelle place sera donnée à la création dans cette réforme ambitieuse ? Il est, selon nous, primordial qu’une véritable stratégie en faveur d’une création de qualité soit développée et que le service public de l’audiovisuel soit le lieu central de la rencontre des créateurs et des publics. L’audiovisuel public doit parier (...)

    • Lire la suite
    • Direction transverse de la fiction de France Télévisions : vives inquiétudes des auteurs et des producteurs [2-02-2018]
    • France Télévisions a annoncé mardi 30 janvier par voie de communiqué de presse la prochaine création d’une direction transverse de la fiction. Le Groupe 25 Images, la Guilde des Scénaristes, la SACD, le SPI et l’USPA prennent acte de cette annonce mais s’étonnent que cette organisation, déjà mise en œuvre au sein du service public en 2008-2009 et qui s’était conclue par un échec cuisant, retrouve grâce aujourd’hui aux yeux des dirigeants de France Télévisions. Lors de sa mise en place, celle-ci s’était (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Le spectacle vivant à la télévision ? [24-07-2012]

Le volume d’œuvres audiovisuelles, captations et recréations, de spectacle vivant produites pour les chaînes de télévision augmente (près de 620 heures aidées par le CNC en 2011) mais demeure peu visible. Parallèlement, le coût horaire moyen des captations diffusées par les chaînes de télévision est en nette diminution (de près de 7%).

Les trois chaînes Web, Arte live web, Museec et Classicall.tv ont considérablement augmenté le volume de captations de spectacles commandé puisqu’elles initient 9,5% du volume total de captations de spectacles (contre 2,3% en 2010) mais ne fournissent que 2,2% des financements des diffuseurs (contre 2,8% en 2010). Les chaînes nationales privées gratuites ont augmenté leur participation à la production de ces œuvres (mais celle-ci ne représente que 42 heures sur les 620 heures produites). Dans l’ensemble des financements apportés par les chaînes de télévision, la part des treize chaînes thématiques payantes (dont Mezzo, MCM, Paris Première, Canal plus…) est en diminution (elle représente 25% du volume de commande en 2011 contre 40% en 2010).

Les chaînes publiques nationales demeurent celles qui concentrent près de deux tiers de l’apport de l’ensemble des diffuseurs en 2011 et occupent donc une place primordiale pour assurer la présence des spectacles sur les écrans de télévision.

France Télévisions a accepté, à la demande du Syndicat des producteurs indépendants qui représente la grande majorité des producteurs de captations de spectacles vivants, de reprendre les discussions qui avaient été interrompues depuis le 1er février dernier.

Le SPI estime que France Télévisions doit garantir le financement de ces œuvres à vocation éminemment culturelle, au minimum au niveau moyen pratiqué à périmètre constant, au cours des trois dernières années (14,4 M€). Nous rappelons que ce financement s’inscrit dans une enveloppe de 420 M€ d’ores et déjà prévue au Contrat d’objectifs et de moyens de France Télévisions pour les œuvres audiovisuelles en 2015.

Surtout, le SPI demande à France Télévisions de concevoir un rendez-vous régulier et clairement identifié portant à la connaissance du spectateur la diversité des univers du spectacle, à un horaire accessible. Depuis de nombreuses années en effet, le spectacle vivant pourtant porteur de toutes nos richesses artistiques et culturelles, essentielles dans un modèle de société démocratique, demeure, sur le service public, cantonné à de rares diffusions évènementielles, ou estivales ou nocturnes.

Le SPI souhaite également que la programmation du spectacle sur France Télévisions s’opère de manière plus équilibrée entre les différents genres comme cela est prévu à son cahier des charges.

Par ailleurs, le SPI entend poursuivre un dialogue constructif avec France Télévisions pour clarifier les modalités de collaboration entre les producteurs et la filière technique de l’entreprise publique. Enfin, les producteurs audiovisuels sont prêts à accompagner le développement de la stratégie numérique de France Télévisions dans des conditions qui devront permettre néanmoins le maintien d’une production de qualité dans le respect des ayants droits et de la convention collective applicable aux techniciens de la production audiovisuelle.

Contact presse : Juliette Prissard-Eltejaye – SPI – 01 44 70 70 44


  • cp_23_7_12_le_ (...)
    • 5-06-2018
    • Une forte volonté de réforme de l’audiovisuel public
    • La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, vient de présenter les premières esquisses de réforme de l‘audiovisuel public, afin de créer « un média global à vocation universelle ». Le SPI salue une ambition, placée dans cette intervention sous le signe de l’avenir, du renouveau du service public, de la proximité et de la promotion de la création, et de l’accès à la connaissance et à l’éducation quand d’autres reléguaient depuis plusieurs semaines cette réforme aux seules contraintes d’économies budgétaires. (...)

    • Lire la suite
    • 16-05-2018
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • 7-05-2018
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
    • 27-04-2018
    • Directive sur les services de médias audiovisuels : une avancée décisive pour la création européenne
    • Les producteurs de cinéma et de télévision se félicitent de l’aboutissement hier des discussions entre le Conseil, la Commission et le Parlement relatives à la révision de la Directive sur les services de médias audiovisuels. Après plusieurs années de négociations, les bases d’une nouvelle régulation européenne ont été posées garantissant le financement et l’exposition de la création européenne. Toutes les plateformes de vidéo à la demande en Europe devront proposer à minima 30% d’œuvres audiovisuelles et (...)

    • Lire la suite
    • 24-04-2018
    • Table Ronde ROC : "Court métrage et festivals, vecteurs essentiels de l’aménagement culturel des territoires
    • Les festivals et les associations culturelles ont un rôle déterminant dans la découverte par le plus large public des œuvres de court métrage. Aménagement culturel du territoire, transmission de la culture, rencontre entre le public et les artistes, ce n’est pas sans raison que les festivals constituent le « marché directeur » du court métrage. Dans un contexte de fragilisation et d’inquiétude pour ces acteurs de terrain, comment penser l’efficacité et la complémentarité des politiques publiques en (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40