En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Les organisations du BLOC se mobilisent pour l'audiovisuel public [21-09-2017]
    • Les organisations du BLOC expriment leurs plus vives inquiétudes au sujet des baisses des crédits annoncées dans l’audiovisuel public et s’insurgent contre une communication qui ne reflète pas la réalité des coupes envisagées. En effet, si la Ministre de la Culture a évoqué une baisse de 36 M€, calculée par rapport au budget 2017 des entreprises de l’audiovisuel public, il ne s’agit là que de la partie émergée de l’iceberg. Les baisses envisagées représentent en réalité 80 M € (dont 50 M€ pour France (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC exprime toutes ses réserves sur l’accord-cadre conclu entre OCS et UGC Images [18-09-2017]
    • Le BLOC a pris connaissance par la presse courant juillet de l’annonce par le Président d’Orange de la conclusion d’un accord-cadre entre OCS et UGC Images, dans le cadre de l’extension du partenariat déjà existant entre Orange et UGC concernant la distribution des films coproduits par Orange Studio. Le BLOC a constamment défendu le rôle d’OCS, afin que ce service exerce sa liberté d’investissement dans les œuvres cinématographiques les plus diverses, ce qui a été le cas ces dernières années et ce dont (...)

    • Lire la suite
    • France Télévisions, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 Images, la SACD, le SPI et l’USPA ont signé la Charte relative au développement de la fiction [18-09-2017]
    • A l’occasion du Festival de fiction TV de La Rochelle, France Télévisions, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 Images, la SACD, le SPI et l’USPA ont signé la Charte relative au développement de la fiction, avec pour objectif de développer davantage de projets de séries pour accompagner l’ambition du « Plan création » de France Télévisions. Ce nouvel accord, qui prolonge et renouvelle la précédente Charte signée le 4 juillet 2011, témoigne de la volonté commune des auteurs (scénaristes et réalisateurs), (...)

    • Lire la suite
    • Budgets de l’audiovisuel public : une décision contre la croissance [13-09-2017]
    • Le gouvernement s’apprêterait à valider dans le cadre du projet de loi de finances 2018 une forte baisse des crédits affectés aux entreprises de l’audiovisuel public à hauteur de 80 M€ selon les informations parues hier dans la presse. Les producteurs audiovisuels rassemblés au sein du SATEV, du SPECT, du SPFA, du SPI et de l’USPA tiennent à faire part de leur profonde inquiétude et consternation si jamais une telle décision devait être prise. Cette annonce est une sombre nouvelle pour le service (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI obstinément pour la réforme de la contribution à l’audiovisuel public (CAP) [1-09-2017]
    • Le cabinet du ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, vient d’annoncer que la refonte de la contribution à l’audiovisuel public, la CAP, restera inchangée dans le projet de loi de finances pour 2018. Cette déclaration nous donne deux informations importantes. La première est que le taux de l’actuelle redevance restera inchangé, la seconde que la réforme en profondeur de ce vieil objet fiscal n’est encore pas pour aujourd’hui. Le SPI milite depuis maintenant près de 10 ans pour la (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Les oeuvres audiovisuelles prisonnières de grands groupes de médias [22-09-2010]

Très attendues, ces deux études constatent à nouveau la trop faible circulation des oeuvres d’un groupe de médias à un autre et vers les chaînes indépendantes. Le Comité de liaison prend note que le CSA et le ministère de la Culture et de la Communication constatent l’un et l’autre, en France comme en Europe, une bonne circulation des oeuvres … mais seulement à l’intérieur d’un même groupe !

A contrario, les deux études font état de la mauvaise fluidité des droits d’un groupe à l’autre et des grandes difficultés d’accès aux oeuvres pour les chaînes indépendantes, avec pour conséquences d’une part, un appauvrissement de la création et du pluralisme pour le spectateur et d’autre part une plus grande précarité dans le financement des oeuvres.

En effet, contrairement à ce qui est supposé dans l’étude du ministère de la culture, les prix pratiques par les grands groupes n’ont pas été réévalués à la hausse. Cette tendance est encore plus forte dans les pays européens voisins où les professionnels de l’audiovisuel ne bénéficient pas de dispositifs d’encadrement des relations entre diffuseurs et producteurs.

Il est à craindre que la réforme du dispositif réglementaire initiée fin 2007 et qui a abouti à la publication récente de trois décrets, ne conduise la France sur le même chemin... D’ailleurs, les premiers effets pervers n’ont-ils pas été pointés du doigt dans ces deux études, comme, par exemple, les clauses de premier et dernier refus qui entravent la circulation des oeuvres ?

Ainsi, se confirment une fois de plus, les inquiétudes soulevées à de nombreuses reprises par les producteurs indépendants et les distributeurs auprès des pouvoirs publics, sur les difficultés d’accès pour les chaînes de la TNT, du câble et du satellite aux productions nationales et européennes. Cet accès qui est pourtant la condition vitale de leur développement, et est de plus profitable à l’ensemble de la filière de l’audiovisuel.

Le Comité de liaison considère que les pouvoirs publics ne peuvent plus faire l’économie d’une adaptation de la réglementation aux nécessités du paysage audiovisuel. Il faut redonner la possibilité aux oeuvres de circuler à l’extérieur des groupes pour permettre un financement serein des oeuvres, créer les conditions du maintien de l’emploi dans la filière audiovisuelle et offrir au téléspectateur une télévision de qualité.

Il devient donc urgent :
- d’encourager l’accès des chaînes dites « secondaires » indépendantes au plan de financement des oeuvres et de sanctuariser du même coup l’exigence d’investir dans des oeuvres inédites permettant d’assurer le renouveau, la diversité des talents et le dynamisme de l’offre proposée aux téléspectateurs ;
- de retenir le principe d’une proportionnalité des droits cédés à ces chaînes au niveau de leur investissement ;
- de prévoir, en tout état de cause, une valorisation spécifique des des mandats d’exploitation des oeuvres audiovisuelles en VàD ;
- d’instituer la caducité automatique des droits détenus sur les oeuvres à l’issue de la dernière exploitation contractuelle ;
- d’encadrer et de limiter les droits de préemption ;
- et enfin, pour éviter la destruction de la valeur du marché des programmes audiovisuels, d’inciter les nouveaux médias à participer réellement au financement des oeuvres.

Au-delà, le comité de liaison alerte les pouvoirs publics sur le risque de remise en cause du principe de pluralisme et de diversité de l’offre de programmes audiovisuels en France et de paupérisation de toute la filière.


  • cp_cl_22_9_10_ (...)
    • 21-09-2017
    • Les organisations du BLOC se mobilisent pour l’audiovisuel public
    • Les organisations du BLOC expriment leurs plus vives inquiétudes au sujet des baisses des crédits annoncées dans l’audiovisuel public et s’insurgent contre une communication qui ne reflète pas la réalité des coupes envisagées. En effet, si la Ministre de la Culture a évoqué une baisse de 36 M€, calculée par rapport au budget 2017 des entreprises de l’audiovisuel public, il ne s’agit là que de la partie émergée de l’iceberg. Les baisses envisagées représentent en réalité 80 M € (dont 50 M€ pour France (...)

    • Lire la suite
    • 18-09-2017
    • Le BLOC exprime toutes ses réserves sur l’accord-cadre conclu entre OCS et UGC Images
    • Le BLOC a pris connaissance par la presse courant juillet de l’annonce par le Président d’Orange de la conclusion d’un accord-cadre entre OCS et UGC Images, dans le cadre de l’extension du partenariat déjà existant entre Orange et UGC concernant la distribution des films coproduits par Orange Studio. Le BLOC a constamment défendu le rôle d’OCS, afin que ce service exerce sa liberté d’investissement dans les œuvres cinématographiques les plus diverses, ce qui a été le cas ces dernières années et ce dont (...)

    • Lire la suite
    • 18-09-2017
    • France Télévisions, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 Images, la SACD, le SPI et l’USPA ont signé la Charte relative au développement de la fiction
    • A l’occasion du Festival de fiction TV de La Rochelle, France Télévisions, la Guilde des scénaristes, le Groupe 25 Images, la SACD, le SPI et l’USPA ont signé la Charte relative au développement de la fiction, avec pour objectif de développer davantage de projets de séries pour accompagner l’ambition du « Plan création » de France Télévisions. Ce nouvel accord, qui prolonge et renouvelle la précédente Charte signée le 4 juillet 2011, témoigne de la volonté commune des auteurs (scénaristes et réalisateurs), (...)

    • Lire la suite
    • 13-09-2017
    • Budgets de l’audiovisuel public : une décision contre la croissance
    • Le gouvernement s’apprêterait à valider dans le cadre du projet de loi de finances 2018 une forte baisse des crédits affectés aux entreprises de l’audiovisuel public à hauteur de 80 M€ selon les informations parues hier dans la presse. Les producteurs audiovisuels rassemblés au sein du SATEV, du SPECT, du SPFA, du SPI et de l’USPA tiennent à faire part de leur profonde inquiétude et consternation si jamais une telle décision devait être prise. Cette annonce est une sombre nouvelle pour le service (...)

    • Lire la suite
    • 1-09-2017
    • Le SPI obstinément pour la réforme de la contribution à l’audiovisuel public (CAP)
    • Le cabinet du ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, vient d’annoncer que la refonte de la contribution à l’audiovisuel public, la CAP, restera inchangée dans le projet de loi de finances pour 2018. Cette déclaration nous donne deux informations importantes. La première est que le taux de l’actuelle redevance restera inchangé, la seconde que la réforme en profondeur de ce vieil objet fiscal n’est encore pas pour aujourd’hui. Le SPI milite depuis maintenant près de 10 ans pour la (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40