Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

SPI Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Rapport de la Cour des Comptes intitulé « La Politique de soutien à la Production cinématographique et audiovisuelle" Certains constats partagés, des recommandations globalement inadaptées [14-04-2014]
    • La lecture de l’épais rapport remis par la Cour des Comptes au Gouvernement et aux parlementaires laisse la profession perplexe. Si, par une approche naturellement comptable, certains constats sur l’état du secteur peuvent en effet être corroborés par les chiffres issus du CSA ou du CNC, les recommandations formulées ne manquent pas de nous alarmer et ne peuvent à elles seules, constituer les axes de développement d’une politique culturelle publique ambitieuse, essentielle au fonctionnement (...)

    • Lire la suite
    • Comité Directeur du SPI 2014 [11-04-2014]
    • Lors de l’Assemblée Générale du 31 mars dernier, les membres du SPI ont procédé aux élections de renouvellement de son Comité Directeur (Présidents et membres des bureaux des trois collèges de producteurs). Le nouveau Comité Directeur s’est tenu hier, jeudi 9 avril, pour élire son Président et son Trésorier. Nous vous annonçons donc que, Marie Masmonteil (Elzévir Films) a été réélue Présidente du SPI Richard Magnien (Mat Films) a été réélu Trésorier du SPI Les présidences des collèges Cinéma Long métrage, (...)

    • Lire la suite
    • Festival de Clermont-Ferrand 2014 : le SPI salue la vitalité de la création cinématographique de court métrage [11-02-2014]
    • À l’occasion de la clôture du 36e festival de court métrage de Clermont-Ferrand, le SPI tient à féliciter l’ensemble des ses adhérents sélectionnés, et tout particulièrement pour leurs prix : Envie de Tempête Productions pour « Inupiluk » de Sébastien Betbeder · Prix du Public · Prix Procirep du Producteur Les Films de la Croisade pour « La Fugue » de Jean-Bernard Marlin · Prix ADAMI d’Interprétation à Adel Bencherif · Prix de la Presse Télérama Les Films Velvet pour « (...)

    • Lire la suite
    • Communiqué ROC: "Quelle volonté politique autour du court métrage en 2014 ?" [5-02-2014]
    • Le Festival de Clermont-Ferrand représente une date essentielle pour le secteur du court métrage, tant au niveau de la fréquentation du public que de la présence des professionnels du monde entier. Le ROC déplore donc que, pour la première fois depuis de nombreuses années, la Ministre de la Culture et de la Communication et la Présidente du CNC soient absentes de cet événement. En outre, depuis leurs prises de fonction, les professionnels du court métrage ne sont pas parvenus à les rencontrer, en (...)

    • Lire la suite
    • Netflix doit s’engager à respecter la réglementation française concernant le cinéma et l’audiovisuel (API, SPI, UPF) [3-02-2014]
    • L’Association des Producteurs Indépendants (API), le Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI), et l’Union des Producteurs de Films (UPF) ont pris connaissance avec la plus grande attention des déclarations d’intention de Netflix visant le territoire français. Ils rappellent avec la plus ferme conviction leur soutien déterminé à la position affirmée par la Ministre de la Culture et de la Communication : tout opérateur, où que soit son siège social, doit être soumis au respect des lois françaises si (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Les producteurs et distributeurs audiovisuels indépendants s’engagent pour un paysage audiovisuel sur la TNT davantage structuré [8-03-2012]

Les producteurs et distributeurs audiovisuels indépendants s’engagent pour un paysage audiovisuel sur la TNT davantage structuré autour d’une offre mieux disante pour les citoyens, singularisée et exigeante

Dès l’automne 2011, le comité de liaison regroupant le SATEV, le SPI et le SEDPA, soit près de 400 sociétés de production et de distribution indépendantes, a clairement exprimé sa volonté de voir les chaînes de la TNT s’engager significativement en direction de la création audiovisuelle alors qu’elles captent plus de 25 % de parts d’audience, mais investissent moins dans la création audiovisuelle patrimoniale que les télévisions locales.

Il estime que les nouvelles chaînes qui bénéficieront d’une fréquence en Haute définition sur la TNT se doivent donc de positionner leur offre dans une logique véritablement mieux disante.

Le comité de liaison a donc décidé de prendre le temps de discuter avec les différents candidats de leur projet éditorial et des engagements qu’ils comptaient prendre à l’égard de toute la filière de la création française et ce dans un respect mutuel et une logique de partenariat.

A ce jour, le comité de liaison a donc décidé de signer des accords avec deux acteurs, le groupe Next Radio TV tout d’abord pour son projet de chaîne RMC découverte et les groupes Fleurus presse, Le Nouvel Observateur, Detroit Media, Les éditions du mouvement et Media participations pour leur projet 360 TV.

Ces deux projets dynamiques en termes de création nous semblent en mesure de donner un coup de fouet à la création française et d’amener davantage de sens aux téléspectateurs en portant une exigence d’intelligence collective vis-à-vis des familles et des citoyens.

En s’engageant bien au-delà de ce qui a été signé en 2009 par les chaînes de la TNT, ces projets misent sur l’attractivité de la création française, par une démarche volontariste de participation à la recherche et au développement de celle-ci. Ces porteurs de projets s’engagent notamment à diffuser en soirée des documentaires de création d’expression originale française.

De plus, ils intègrent des problématiques liées à la distribution et au renforcement nécessaire de la circulation des oeuvres pour mieux les promouvoir en prévoyant une durée des droits maximale raccourcies pour les achats, des clauses de libération anticipée des droits et la possibilité d’ouverture de fenêtres dans la durée des droits pour un diffuseur tiers.

Le Comité de liaison prouve par ces deux accords exigeants à l’égard des citoyens que producteurs, distributeurs et diffuseurs ont bien des intérêts convergents autour de la création et de la circulation d’œuvres.

C’est pourquoi, le Comité de liaison souhaite la généralisation de ces accords particulièrement structurants pour l’ensemble du secteur audiovisuel et appelle le CSA à défendre pour les chaînes à vocation patrimoniale, le principe d’obligations renforcées.

Contacts :

Florence Braka
SATEV
24 rue du faubourg Poissonnière
75010 Paris
01 42 47 01 00

Diane de Saint Mathieu
SEDPA
5 rue Cernuschi
75017 Paris
06 50 81 32 81

Juliette Prissard-Eltejaye
SPI
40 rue louis Blanc
75010 Paris
01 44 70 70 44


  • cp_satev_sedpa (...)
    • 14-04-2014
    • Rapport de la Cour des Comptes intitulé « La Politique de soutien à la Production cinématographique et audiovisuelle" Certains constats partagés, des recommandations globalement inadaptées
    • La lecture de l’épais rapport remis par la Cour des Comptes au Gouvernement et aux parlementaires laisse la profession perplexe. Si, par une approche naturellement comptable, certains constats sur l’état du secteur peuvent en effet être corroborés par les chiffres issus du CSA ou du CNC, les recommandations formulées ne manquent pas de nous alarmer et ne peuvent à elles seules, constituer les axes de développement d’une politique culturelle publique ambitieuse, essentielle au fonctionnement (...)

    • Lire la suite
    • 11-04-2014
    • Comité Directeur du SPI 2014
    • Lors de l’Assemblée Générale du 31 mars dernier, les membres du SPI ont procédé aux élections de renouvellement de son Comité Directeur (Présidents et membres des bureaux des trois collèges de producteurs). Le nouveau Comité Directeur s’est tenu hier, jeudi 9 avril, pour élire son Président et son Trésorier. Nous vous annonçons donc que, Marie Masmonteil (Elzévir Films) a été réélue Présidente du SPI Richard Magnien (Mat Films) a été réélu Trésorier du SPI Les présidences des collèges Cinéma Long métrage, (...)

    • Lire la suite
    • 11-02-2014
    • Festival de Clermont-Ferrand 2014 : le SPI salue la vitalité de la création cinématographique de court métrage
    • À l’occasion de la clôture du 36e festival de court métrage de Clermont-Ferrand, le SPI tient à féliciter l’ensemble des ses adhérents sélectionnés, et tout particulièrement pour leurs prix : Envie de Tempête Productions pour « Inupiluk » de Sébastien Betbeder · Prix du Public · Prix Procirep du Producteur Les Films de la Croisade pour « La Fugue » de Jean-Bernard Marlin · Prix ADAMI d’Interprétation à Adel Bencherif · Prix de la Presse Télérama Les Films Velvet pour « (...)

    • Lire la suite
    • 5-02-2014
    • Communiqué ROC : "Quelle volonté politique autour du court métrage en 2014 ?"
    • Le Festival de Clermont-Ferrand représente une date essentielle pour le secteur du court métrage, tant au niveau de la fréquentation du public que de la présence des professionnels du monde entier. Le ROC déplore donc que, pour la première fois depuis de nombreuses années, la Ministre de la Culture et de la Communication et la Présidente du CNC soient absentes de cet événement. En outre, depuis leurs prises de fonction, les professionnels du court métrage ne sont pas parvenus à les rencontrer, en (...)

    • Lire la suite
    • 3-02-2014
    • Netflix doit s’engager à respecter la réglementation française concernant le cinéma et l’audiovisuel (API, SPI, UPF)
    • L’Association des Producteurs Indépendants (API), le Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI), et l’Union des Producteurs de Films (UPF) ont pris connaissance avec la plus grande attention des déclarations d’intention de Netflix visant le territoire français. Ils rappellent avec la plus ferme conviction leur soutien déterminé à la position affirmée par la Ministre de la Culture et de la Communication : tout opérateur, où que soit son siège social, doit être soumis au respect des lois françaises si (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 40, rue Louis Blanc - 75010 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40