Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

SPI Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Audiovisuel public et CNC : le SPI demande que la politique budgétaire pour l'audiovisuel et le cinéma allie clarté et ambition [10-07-2014]
    • Le document d’orientation budgétaire remis au Parlement par le Gouvernement prévoit que les dotations du budget de l’Etat pour l’audiovisuel public vont passer de 292 millions d’euros en 2014 à 29 millions en 2017, soit une chute de plus de 90 %, fragilisant encore davantage les ressources des entreprises de l’audiovisuel public. Parallèlement, les ponctions successives effectuées ainsi que celles envisagées pour 2015 sur le budget du CNC remettent en cause la politique menée en faveur du cinéma et (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC prend acte de l'importance avérée du piratage des œuvres cinématographiques sur Internet en France et demande au gouvernement d'agir immédiatement pour accroître la lutte contre ce phénomène [10-07-2014]
    • Le BLOC prend acte de l’importance avérée du piratage des œuvres cinématographiques sur Internet en France et demande au gouvernement d’agir immédiatement pour accroître la lutte contre ce phénomène Les dernières statistiques de l’ALPA, de MEDIAMETRIE, de TMG et du CNC récemment publiées montrent l’importance du piratage de œuvres cinématographiques sur les réseaux électroniques dans notre pays, malgré l’action menée par la HADOPI concernant le P2P. Ce phénomène massif met en cause notre système de (...)

    • Lire la suite
    • Communiqué suite à la conférence de Presse du SPI Sunny Side of the Doc 2014 [25-06-2014]
    • LE SPI PRÉSENT AU SUNNY SIDE 2014 A RÉAFFIRMÉ UNE DE SES CONVICTIONS ESSENTIELLES À SA CREATION : LA DIVERSITE DES ACTEURS ET DES ECRITURES, GARANTE DE LA VITALITE ET DU DYNAMISME DU SECTEUR À l’occasion de sa conférence de presse organisée dans le cadre du Sunny Side 2014, le SPI a souhaité affronter sans tabou une des questions qui est dans toutes les têtes : il y a-t-il trop de producteurs ? En effet, le volume de production d’œuvres allant croissant, la réponse peut sembler aller de soi. Avec (...)

    • Lire la suite
    • B L O C - A R P - U P F : La filière indépendante unie pour repenser la diffusion des films : 50 mesures pour la diversité du cinéma [11-06-2014]
    • Le BLOC, l’ARP et l’UPF proposent à la concertation une plateforme de propositions destinée à faire évoluer les outils de régulation de la diffusion des films en salles et garantir une véritable diversité du cinéma. Alors que les travaux des Assises pour la diversité du cinéma, engagés par le CNC et basés sur les rapports de René Bonnell et du groupe Réalisateurs Techniciens Producteurs, doivent se conclure d’ici l’été, la question de l’exploitation des œuvres est au cœur des préoccupations. Il est (...)

    • Lire la suite
    • Alors que le Gouvernement a nommé un médiateur mais ne déclare pas surseoir à l’agrément de l’accord conclu entre certaines organisations de salariés et le MEDEF, le SPI exprime son inquiétude de voir une grande partie des bénéficiaires des annexes 8 et 10 grandement précarisée [11-06-2014]
    • Le 18 juin, le Conseil national de l’emploi devra donner un avis avant l’agrément de l’accord conclu entre certaines organisations salariales et le MEDEF concernant le régime d¹indemnisation des intermittents du spectacle. Cet accord devra être ensuite agréé par le Gouvernement qui s’est déclaré à de nombreuses reprises décidé à le faire en dépit de la contestation grandissante de certains syndicats de salariés. Une médiation a été diligentée et Monsieur Gille, Député d¹Indre et Loire, devra rendre ses (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Les producteurs et distributeurs audiovisuels indépendants s’engagent pour un paysage audiovisuel sur la TNT davantage structuré [8-03-2012]

Les producteurs et distributeurs audiovisuels indépendants s’engagent pour un paysage audiovisuel sur la TNT davantage structuré autour d’une offre mieux disante pour les citoyens, singularisée et exigeante

Dès l’automne 2011, le comité de liaison regroupant le SATEV, le SPI et le SEDPA, soit près de 400 sociétés de production et de distribution indépendantes, a clairement exprimé sa volonté de voir les chaînes de la TNT s’engager significativement en direction de la création audiovisuelle alors qu’elles captent plus de 25 % de parts d’audience, mais investissent moins dans la création audiovisuelle patrimoniale que les télévisions locales.

Il estime que les nouvelles chaînes qui bénéficieront d’une fréquence en Haute définition sur la TNT se doivent donc de positionner leur offre dans une logique véritablement mieux disante.

Le comité de liaison a donc décidé de prendre le temps de discuter avec les différents candidats de leur projet éditorial et des engagements qu’ils comptaient prendre à l’égard de toute la filière de la création française et ce dans un respect mutuel et une logique de partenariat.

A ce jour, le comité de liaison a donc décidé de signer des accords avec deux acteurs, le groupe Next Radio TV tout d’abord pour son projet de chaîne RMC découverte et les groupes Fleurus presse, Le Nouvel Observateur, Detroit Media, Les éditions du mouvement et Media participations pour leur projet 360 TV.

Ces deux projets dynamiques en termes de création nous semblent en mesure de donner un coup de fouet à la création française et d’amener davantage de sens aux téléspectateurs en portant une exigence d’intelligence collective vis-à-vis des familles et des citoyens.

En s’engageant bien au-delà de ce qui a été signé en 2009 par les chaînes de la TNT, ces projets misent sur l’attractivité de la création française, par une démarche volontariste de participation à la recherche et au développement de celle-ci. Ces porteurs de projets s’engagent notamment à diffuser en soirée des documentaires de création d’expression originale française.

De plus, ils intègrent des problématiques liées à la distribution et au renforcement nécessaire de la circulation des oeuvres pour mieux les promouvoir en prévoyant une durée des droits maximale raccourcies pour les achats, des clauses de libération anticipée des droits et la possibilité d’ouverture de fenêtres dans la durée des droits pour un diffuseur tiers.

Le Comité de liaison prouve par ces deux accords exigeants à l’égard des citoyens que producteurs, distributeurs et diffuseurs ont bien des intérêts convergents autour de la création et de la circulation d’œuvres.

C’est pourquoi, le Comité de liaison souhaite la généralisation de ces accords particulièrement structurants pour l’ensemble du secteur audiovisuel et appelle le CSA à défendre pour les chaînes à vocation patrimoniale, le principe d’obligations renforcées.

Contacts :

Florence Braka
SATEV
24 rue du faubourg Poissonnière
75010 Paris
01 42 47 01 00

Diane de Saint Mathieu
SEDPA
5 rue Cernuschi
75017 Paris
06 50 81 32 81

Juliette Prissard-Eltejaye
SPI
40 rue louis Blanc
75010 Paris
01 44 70 70 44


  • cp_satev_sedpa (...)
    • 10-07-2014
    • Audiovisuel public et CNC : le SPI demande que la politique budgétaire pour l’audiovisuel et le cinéma allie clarté et ambition
    • Le document d’orientation budgétaire remis au Parlement par le Gouvernement prévoit que les dotations du budget de l’Etat pour l’audiovisuel public vont passer de 292 millions d’euros en 2014 à 29 millions en 2017, soit une chute de plus de 90 %, fragilisant encore davantage les ressources des entreprises de l’audiovisuel public. Parallèlement, les ponctions successives effectuées ainsi que celles envisagées pour 2015 sur le budget du CNC remettent en cause la politique menée en faveur du cinéma et (...)

    • Lire la suite
    • 10-07-2014
    • Le BLOC prend acte de l’importance avérée du piratage des œuvres cinématographiques sur Internet en France et demande au gouvernement d’agir immédiatement pour accroître la lutte contre ce phénomène
    • Le BLOC prend acte de l’importance avérée du piratage des œuvres cinématographiques sur Internet en France et demande au gouvernement d’agir immédiatement pour accroître la lutte contre ce phénomène Les dernières statistiques de l’ALPA, de MEDIAMETRIE, de TMG et du CNC récemment publiées montrent l’importance du piratage de œuvres cinématographiques sur les réseaux électroniques dans notre pays, malgré l’action menée par la HADOPI concernant le P2P. Ce phénomène massif met en cause notre système de (...)

    • Lire la suite
    • 25-06-2014
    • Communiqué suite à la conférence de Presse du SPI Sunny Side of the Doc 2014
    • LE SPI PRÉSENT AU SUNNY SIDE 2014 A RÉAFFIRMÉ UNE DE SES CONVICTIONS ESSENTIELLES À SA CREATION : LA DIVERSITE DES ACTEURS ET DES ECRITURES, GARANTE DE LA VITALITE ET DU DYNAMISME DU SECTEUR À l’occasion de sa conférence de presse organisée dans le cadre du Sunny Side 2014, le SPI a souhaité affronter sans tabou une des questions qui est dans toutes les têtes : il y a-t-il trop de producteurs ? En effet, le volume de production d’œuvres allant croissant, la réponse peut sembler aller de soi. Avec (...)

    • Lire la suite
    • 11-06-2014
    • B L O C - A R P - U P F : La filière indépendante unie pour repenser la diffusion des films : 50 mesures pour la diversité du cinéma
    • Le BLOC, l’ARP et l’UPF proposent à la concertation une plateforme de propositions destinée à faire évoluer les outils de régulation de la diffusion des films en salles et garantir une véritable diversité du cinéma. Alors que les travaux des Assises pour la diversité du cinéma, engagés par le CNC et basés sur les rapports de René Bonnell et du groupe Réalisateurs Techniciens Producteurs, doivent se conclure d’ici l’été, la question de l’exploitation des œuvres est au cœur des préoccupations. Il est (...)

    • Lire la suite
    • 11-06-2014
    • Alors que le Gouvernement a nommé un médiateur mais ne déclare pas surseoir à l’agrément de l’accord conclu entre certaines organisations de salariés et le MEDEF, le SPI exprime son inquiétude de voir une grande partie des bénéficiaires des annexes 8 et 10 grandement précarisée
    • Le 18 juin, le Conseil national de l’emploi devra donner un avis avant l’agrément de l’accord conclu entre certaines organisations salariales et le MEDEF concernant le régime d¹indemnisation des intermittents du spectacle. Cet accord devra être ensuite agréé par le Gouvernement qui s’est déclaré à de nombreuses reprises décidé à le faire en dépit de la contestation grandissante de certains syndicats de salariés. Une médiation a été diligentée et Monsieur Gille, Député d¹Indre et Loire, devra rendre ses (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 40, rue Louis Blanc - 75010 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40