En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Modernisation de la contribution audiovisuelle publique : un rendez-vous à nouveau manqué ? [21-09-2018]
    • La ministre de la culture, Madame Nyssen, annonçait le 14 septembre, dans le cadre du festival de la fiction audiovisuelle, le lancement d’une réflexion devant aboutir dans un an à la modernisation de la contribution à l’audiovisuel public (CAP), pour la déconnecter de la détention d’un téléviseur. Dans les heures qui suivirent, les services du Premier ministre indiquaient que ce sujet n’était pas à l’étude. Puis le ministre des comptes publics, Monsieur Darmanin, annonçait le 17 septembre qu’il (...)

    • Lire la suite
    • Le groupe TF1, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA renouvellent leur partenariat en faveur de la création [14-09-2018]
    • Le groupe TF1 et le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA annoncent la signature d’un nouvel accord, symbole de la volonté des acteurs de la filière audiovisuelle de la création française d’accompagner les transformations du secteur et l’évolution des usages dans le cadre d’une relation constructive. Cet accord vient modifier celui signé le 24 mai 2016. Les organisations professionnelles représentatives des producteurs audiovisuels et le groupe TF1 sont ainsi convenus des éléments suivants : (...)

    • Lire la suite
    • Présentation de la Conférence de presse du SPI du 13 09 18 au Festival de la fiction de La Rochelle [14-09-2018]
    • Lire la suite
    • Les producteurs français se félicitent de l’adoption du projet de directive sur le droit d’auteur par le Parlement européen [13-09-2018]
    • Les producteurs français de cinéma et de télévision saluent le vote par le Parlement européen du projet de directive sur le droit d’auteur. Malgré les campagnes de désinformation sur une soi-disant censure de l’Internet, la mobilisation de tous les défenseurs de la création européenne aura finalement permis de convaincre une large majorité de parlementaires de la nécessité absolue de disposer d’un texte ambitieux et équilibré qui embrasse tous les secteurs culturels, de la presse aux œuvres (...)

    • Lire la suite
    • Une réforme de l’audiovisuel public à l’économie ? [23-07-2018]
    • Le SPI a pris connaissance le 19 juillet 2018 des arbitrages communiqués par le Premier ministre concernant la réforme de l’audiovisuel public, alors que les conclusions de la mission confiée à Catherine Smadja par la ministre de la culture, devant faire état de la « concertation » avec le secteur, venaient juste d’être rendues. Ces arbitrages sont marqués par la suppression annoncée de deux chaînes hertziennes d’ici 2020 et par une mesure d’économie à échéance 2022. Les efforts demandés à FTV seront (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Pour une action culturelle audiovisuelle forte et citoyenne sur l’ensemble du territoire [27-11-2015]

AUX CANDIDATS AUX ELECTIONS REGIONALES 2015 EN FRANCE

POUR UNE ACTION CULTURELLE AUDIOVISUELLE FORTE ET CITOYENNE SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE

La filière audiovisuelle s’est structurée depuis de nombreuses années sur l’ensemble du territoire, autour d’une politique d’action culturelle de soutien à la production et à la diffusion des œuvres audiovisuelles et cinématographiques grâce à des financements croisés de l’Etat, du CNC et des collectivités territoriales.

Cette politique compte de nombreux dispositifs efficaces et essentiels à la vitalité du secteur, et surtout à l’éducation citoyenne de la population française pour une démocratie forte et un croisement des regards sur le monde.

Nous, professionnels du secteur installés sur l’ensemble des territoires, tenons à réaffirmer notre soutien à ces dispositifs aujourd’hui questionnés par les arbitrages budgétaires dans un contexte économique tendu, et par la fusion des régions à la veille des élections régionales.

Ces dispositifs, nous en rappelons ici le rôle et nous engageons les femmes et les hommes politiques non seulement à les préserver mais également à les renforcer car ils sont essentiels à la cohésion des territoires et à leur vitalité économique.

Les dispositifs régionaux de soutien à la production

Mis en place sur l’ensemble du territoire de longue date et encouragés par la politique du « un euro du CNC pour deux euros des collectivités territoriales », les fonds d’aide à la production sont sélectifs et exigeants et encouragent les tournages sur les territoires octroyant l’aide.

Les fonds participent ainsi à une double mission au service du citoyen : l’accès au mieux disant culturel et l’accueil des tournages, générant des retombées économiques directes et indirectes sur le territoire. Ils assurent un rôle essentiel dans le renouvellement de la création mais aussi dans le développement économique et structurel des entreprises de production et des filières régionales.

Les pôles d’éducation à l’image et les dispositifs d’éducation au cinéma

Dans une société où les images ont une place de plus en plus importante, il est nécessaire que le citoyen conserve un recul par rapport à l’information qui lui est présentée. En outre, ces dispositifs sont essentiels à l’accès de tous à la culture, aux différentes cultures et à l’art cinématographique et audiovisuel.

Les salles art et essai

Ces cinémas sont un maillon essentiel de l’aménagement culturel et social du territoire auquel ils participent activement, notamment dans des zones où tout autre accès à la culture est restreint, voire inexistant. Lieux d’échanges, d’animations et de cohésion sociale, proposant une offre culturelle et non une simple réponse à une demande consumériste, ces salles peuvent s’appuyer sur le travail en réseaux, mené par des associations régionales et nationales de cinémas.

Les festivals

Les festivals cinématographiques et audiovisuels participent à l’évidence à l’animation des territoires en donnant la possibilité aux citoyens d’avoir accès à une expression artistique différente et en renforçant le lien social. Ils sont par ailleurs un pôle économique fort pour les villes qui les accueillent et permettent la mise en avant d’une narration artistiquement ambitieuse.

Les écoles de formation au secteur

Au travers d’un travail axé sur l’excellence et la recherche de talents issus de tous horizons et milieux, elles participent à la vitalité du secteur, au dynamisme des territoires et à la structuration des filières économiques.

Les cinémathèques, les médiathèques et les bibliothèques

Installées sur l’ensemble du territoire, leur rôle essentiel pour l’éducation à l’image de tous n’est plus à démontrer. Leurs financements sont pourtant aujourd’hui largement remis en cause.

Les chaines de télévision locales

Souvent financées par les collectivités locales et autorisées par le CSA, elles participent à une mission de service public et à la production de documentaires à fort regard d’auteur et de courts métrages. Leur financement doit être encadré par des contrats d’objectifs et de moyens transparents, garantissant la diffusion de programmes de qualité.

Si l’ensemble de ces dispositifs cofinancés par les régions, les départements, les villes, le CNC et les DRAC était durablement affaibli ou disparaissait, c’est un pan entier de la politique audiovisuelle décentralisée qui s’éteindrait laissant la place à une logique de repli communautaire, de segmentation de la population et enfin de remise en cause de la logique républicaine socle de notre démocratie moderne.

C’est pourquoi, nous demandons :

-  Non seulement le maintien mais aussi le renforcement de ces dispositifs,
-  La mise en place par le Ministère de la Culture et le CNC d’une réunion annuelle de l’ensemble des acteurs de cette politique : le CNC, les DRAC, les collectivités territoriales, les organisations d’auteurs, d’artistes et de producteurs, les salles art et essai, les pôles d’éducation à l’image, les bibliothèques, les médiathèques et les cinémathèques, les écoles de formation, les associations de professionnels du cinéma, le CSA.

Cette réunion annuelle pourrait être menée sous la co-présidence du Ministère de la Culture et du CNC et être dotée d’un secrétariat et d’un bureau qui se réunirait régulièrement et serait ainsi un interlocuteur compétent pour faire évoluer les dispositifs en place.

NOTRE COLLECTIF EN APPELLE À UNE POLITIQUE AMBITIEUSE EN FAVEUR D’UNE MEILLEURE COHESION SOCIALE ET UNE EDUCATION CITOYENNE FORTE AUTOUR DES VALEURS DE LA REPUBLIQUE ET DE LA CULTURE POUR TOUS

Le SPI, coordinateur

Signataires (Mise à jour du 27 novembre 2015) :

  • AARSE – Association des Auteurs Réalisateurs du Sud-Est - PACA
  • ACID – Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion
  • ADDOC – Association des Cinéastes Documentaristes
  • AFCA – Association française du cinéma d’animation
  • AFCAE – Association française des cinémas d’art et d’essai
  • Agence du Court Métrage
  • ALRT – Association Ligérienne des Réalisateurs et Techniciens – Pays de Loire
  • APAA - Association des Producteurs d(Audiovisuel d’Alsace
  • APAGE - Association des Producteurs d’Audiovisuel du Grand Est
  • APAL - Association des Producteurs d’Audiovisuel de Lorraine
  • APARR - Association des Professionnels Audiovisuel Rhin-Rhône
  • APC2A – Association des Producteurs cinématographiques et audiovisuels d’Aquitaine
  • APCA-BN – Association des Producteurs de Cinéma et d’Audiovisuel de Basse-Normandie
  • ARBRE – Auteurs Réalisateurs en Bretagne
  • ASPAN – Associations de Producteurs de Nord-Pas de Calais
  • APIAMP - Association des Producteurs Indépendants Audiovisuels de Midi-Pyrénées
  • ATIS – Auteurs de l’Image et du son en Aquitaine
  • Carrefour des Festivals
  • CIB - Cinémas Indépendants de Bourgogne – Association de salles Art & Essai et de proximité en Bourgogne
  • GNCR – Groupement National des Cinémas de Recherche
  • Images en bibliothèques
  • Le Plateau – Association des Cinéastes, auteurs et réalisateurs de l’image et du son en Auvergne
  • Les Ecrans – Association régionale de cinémas indépendants
  • Les Enfants de cinéma
  • Lumière du Monde - Association de producteurs indépendants basée à Lussas en Ardèche
  • MaCaO 7ème Art – Association de salles de cinéma normandes
  • Maison du Film Court
  • Midifilm - Association des techniciens et réalisateurs de Midi-Pyrénées
  • Normandie*Films – Association des producteurs de Normandie
  • PANACéA – Association régionale de cinémas de proximité en Bourgogne
  • Poitou-Charentes Documentaires – Association de producteurs de documentaires en Poitou-Charentes
  • REAL – Association des Réalisateurs, Expérimentateurs et Auteurs Languedoc-Roussillon
  • SAFIR Nord Pas de Calais – Société des Auteurs de Films Indépendants en Région
  • SAFIRE Alsace - Société des Auteurs de Films Indépendants en Région Est
  • SAFIRE Lorraine - Société des Auteurs de Films Indépendants en Région Est
  • Sauve qui peut le Court Métrage
  • SFA-CGT – Syndicat français des artistes interprètes
  • SPI – Syndicat des Producteurs Indépendants
  • SRF – Société des Réalisateurs de Films
  • Village documentaire de Lussas – Plateforme associative engagée dans le documentaire de création en région Rhône-Alpes

  • pour_une_actio (...)
    • 21-09-2018
    • Modernisation de la contribution audiovisuelle publique : un rendez-vous à nouveau manqué ?
    • La ministre de la culture, Madame Nyssen, annonçait le 14 septembre, dans le cadre du festival de la fiction audiovisuelle, le lancement d’une réflexion devant aboutir dans un an à la modernisation de la contribution à l’audiovisuel public (CAP), pour la déconnecter de la détention d’un téléviseur. Dans les heures qui suivirent, les services du Premier ministre indiquaient que ce sujet n’était pas à l’étude. Puis le ministre des comptes publics, Monsieur Darmanin, annonçait le 17 septembre qu’il (...)

    • Lire la suite
    • 14-09-2018
    • Le groupe TF1, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA renouvellent leur partenariat en faveur de la création
    • Le groupe TF1 et le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA annoncent la signature d’un nouvel accord, symbole de la volonté des acteurs de la filière audiovisuelle de la création française d’accompagner les transformations du secteur et l’évolution des usages dans le cadre d’une relation constructive. Cet accord vient modifier celui signé le 24 mai 2016. Les organisations professionnelles représentatives des producteurs audiovisuels et le groupe TF1 sont ainsi convenus des éléments suivants : (...)

    • Lire la suite
    • 14-09-2018
    • Présentation de la Conférence de presse du SPI du 13 09 18 au Festival de la fiction de La Rochelle
    • Lire la suite
    • 13-09-2018
    • Les producteurs français se félicitent de l’adoption du projet de directive sur le droit d’auteur par le Parlement européen
    • Les producteurs français de cinéma et de télévision saluent le vote par le Parlement européen du projet de directive sur le droit d’auteur. Malgré les campagnes de désinformation sur une soi-disant censure de l’Internet, la mobilisation de tous les défenseurs de la création européenne aura finalement permis de convaincre une large majorité de parlementaires de la nécessité absolue de disposer d’un texte ambitieux et équilibré qui embrasse tous les secteurs culturels, de la presse aux œuvres (...)

    • Lire la suite
    • 23-07-2018
    • Une réforme de l’audiovisuel public à l’économie ?
    • Le SPI a pris connaissance le 19 juillet 2018 des arbitrages communiqués par le Premier ministre concernant la réforme de l’audiovisuel public, alors que les conclusions de la mission confiée à Catherine Smadja par la ministre de la culture, devant faire état de la « concertation » avec le secteur, venaient juste d’être rendues. Ces arbitrages sont marqués par la suppression annoncée de deux chaînes hertziennes d’ici 2020 et par une mesure d’économie à échéance 2022. Les efforts demandés à FTV seront (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40