En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Journée professionnelle du ROC : De la création à la diffusion, de nouvelles opportunités pour le court métrage dans l'écosystème numérique [15-03-2019]
    • Le ROC (Regroupement des Organisations du Court) a organisé la 5ème édition de sa journée professionnelle, ce jeudi 14 mars 2019 au Ciné 104 de Pantin, à l’occasion de la « Fête du court métrage ». Le ROC tient tout d’abord à remercier Côte Court et le Ciné 104 de Pantin pour leur accueil, Xavier Leherpeur pour la modération des tables rondes, les chercheurs ayant accepté de les introduire, l’ensemble des intervenants et le public, mobilisé comme chaque année. * * * * * La première table ronde de cette (...)

    • Lire la suite
    • API-SPI-UPC : Annexe III du Titre II de la Convention collective nationale de la production cinématographique (CCNPC) : les syndicats de producteurs se réjouissent de la signature d’un accord d’étape [13-03-2019]
    • Après plusieurs mois de discussions, les partenaires sociaux de la branche de la production cinématographique ont signé un accord qui sécurise les films en développement pendant la durée des négociations relatives au renouvellement de l’Annexe III. La signature de cet accord permet de maintenir un ensemble conventionnel indissociable et un dialogue social efficient dans le secteur. Le 20 février 2019, les partenaires sociaux de la production cinématographique ont signé un accord, entré en vigueur (...)

    • Lire la suite
    • BLOC : Alors que le succès actuel des grands opérateurs internationaux tient à leurs investissements massifs dans les œuvres, l’Autorité de la Concurrence recommande d’affaiblir la création française et européenne [27-02-2019]
    • Le BLOC tient à exprimer son profond désaccord avec l’Avis rendu par l’Autorité de la Concurrence dans la perspective de la réforme de l’audiovisuel, à la suite de sa saisine par la Commission des affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale pour analyser le secteur de la communication audiovisuelle, notamment les relations entre les différents acteurs, et évaluer l’efficacité et la pertinence des possibles évolutions législatives et réglementaires. La remise en cause de l’indépendance (...)

    • Lire la suite
    • Face à l’attaque sans précédent contre la diversité culturelle exprimée par l’Autorité de la concurrence, le SPI demande au Gouvernement de réaffirmer les fondamentaux de sa politique culturelle. [26-02-2019]
    • Le SPI a pris connaissance avec inquiétude et consternation de l’avis de l’Autorité de la concurrence sur l’avenir du secteur audiovisuel. Cet avis réitère les vieilles recettes telles que la levée de toutes les interdictions de la publicité à la télévision, ou à nouveau la réduction de la notion d’indépendance des sociétés, et même la remise en cause des obligations de production des chaînes, toutes mesures qui seraient censées « libérer » les diffuseurs de leurs contraintes. Sa philosophie générale peut (...)

    • Lire la suite
    • Directive droit d'auteur dans le marché unique numérique (Issue du trilogue du 13.02.2019) [16-02-2019]
    • Les organisations professionnelles représentant les producteurs d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles se félicitent qu’un accord soit intervenu en Trilogue relatif à la directive droit d’auteur dans le marché unique numérique. Aujourd’hui, l’accord obtenu sur la directive droit d’auteur constitue un acte fondateur visant à mettre fin à l’hégémonie des plateformes et la culture du pillage qu’elles ont générée. L’adoption de cette directive qui vise à mieux protéger les droits de propriété (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Pour une création originale et pérenne du documentaire [22-06-2011]

Conférence de presse du SPI :

Pour une création originale et pérenne du documentaire

22 juin 2011
Sunny side of the doc

Le syndicat des producteurs indépendants qui regroupe plus de 350 entreprises de production indépendantes a dressé depuis plusieurs mois déjà le constat d’une diminution des financements de la création audiovisuelle depuis le recentrage sur les oeuvres patrimoniales opéré par la réforme des décrets dits “Tasca”. Depuis 2009, ce sont 116 millions d’euros en moins qui ont été injectés par les chaînes numériques dans la production audiovisuelle.

Quant au secteur documentaire il se porte plutôt bien en volume, puisque la dernière étude publiée le 20 juin dernier par le CNC constate sur l’année 2010 une progression de 10% en volume et une progression de 14% des devis de production.
Cette bonne tendance est toutefois à relativiser car près de la moitié de ce volume est financé par des chaînes thématiques et locales (c’est à dire plus de 1200 heures). Cela signifie que la moitié du marché du documentaire français se finance au travers de micro apports et s’inscrit ainsi dans une économie très précaire. Dans cette production plus que sous-financée existe toute la diversité des formes documentaires et en particulier les documentaires à fort regard d’auteur qui trouvent aujourd’hui un espace de diffusion principalement sur les télévisions locales.

Si l’augmentation du volume de documentaire est attribué en partie à l’intérêt des chaînes de la TNT pour le genre il faut toutefois rappeler qu’elles ne participent au financement de la production inédite qu’à hauteur de 1% (ce qui représente la moitié de l’investissement des chaînes locales) bien qu’elles captent 25% de l’audience de la TNT (même si ce constat est inégalement partagé entre les différentes chaînes ; certaines faisant le pari de l’investissement dans la production patrimoniale).

Il convient d’ajouter à ce constat la prédominance du documentaire de société (plus de 46% de la production audiovisuelle aidée de documentaire) ; les autres genres représentant respectivement 8% pour le genre géographie et voyage, plus de 6,5% pour le genre ethnologie/sociologie et environnement/nature et 6,5% pour le genre spectacle vivant.
Ceci confirme le phénomène de mimétisme et d’uniformisation des écritures ressenti par les producteurs et les auteurs. Les créateurs regrettent un manque de liberté pour proposer des écritures nouvelles et libres laissant une marge réduite à la prise de risque si essentielle au renouvellement de la création. Cette dernière est-elle vraiment incompatible avec les logiques de marque et d’audience ?

Le SPI a fait un certain nombre de propositions à la mission confiée par le Ministre de la Culture et de la Communication à Madame Lamour, Monsieur Gordey, Monsieur Pinsky et Monsieur Perrin :
-  un rendez-vous fortement identifié autour d’une offre documentaire “libre parcours” capable de surprendre le téléspectateur. Il s’agirait d’un espace de prestige pour des documentaires achetés et fortement labellisés “création”
-  un système d’aide après realisation pour des films reconnus en festivals mais aux financements précaires ou incomplets.
-  Des durées de droits proportionnelles aux investissements réalisés par les différents diffuseurs
-  Un assouplissement du seuil d’accès au crédit d’impôt qui pourrait être abaissé à 1500 euros la minute au lieu de 2333 euros.

Les producteurs du SPI veulent pouvoir continuer à prendre des risques artistiques et financiers, ont la volonté de faire vivre le patrimoine documentaire qu’ils produisent et de se placer en pleine responsabilité vis à vis de leurs ayant-droits dans le contexte de l’exploitation numérique des oeuvres. C’est pourquoi le SPI soutient l’ARECOA, association fondée par des producteurs audiovisuels dont l’objet est le développement d’un outil facilitant la reddition des comptes aux ayants droits.

Contact Presse :

Juliette Prissard-Eltejaye
06 07 33 31 99

Syndicat des Producteurs Indépendants
40, rue Louis Blanc – 75010 PARIS


  • communique_pre (...)
    • 15-03-2019
    • Journée professionnelle du ROC : De la création à la diffusion, de nouvelles opportunités pour le court métrage dans l’écosystème numérique
    • Le ROC (Regroupement des Organisations du Court) a organisé la 5ème édition de sa journée professionnelle, ce jeudi 14 mars 2019 au Ciné 104 de Pantin, à l’occasion de la « Fête du court métrage ». Le ROC tient tout d’abord à remercier Côte Court et le Ciné 104 de Pantin pour leur accueil, Xavier Leherpeur pour la modération des tables rondes, les chercheurs ayant accepté de les introduire, l’ensemble des intervenants et le public, mobilisé comme chaque année. * * * * * La première table ronde de cette (...)

    • Lire la suite
    • 13-03-2019
    • API-SPI-UPC : Annexe III du Titre II de la Convention collective nationale de la production cinématographique (CCNPC) : les syndicats de producteurs se réjouissent de la signature d’un accord d’étape
    • Après plusieurs mois de discussions, les partenaires sociaux de la branche de la production cinématographique ont signé un accord qui sécurise les films en développement pendant la durée des négociations relatives au renouvellement de l’Annexe III. La signature de cet accord permet de maintenir un ensemble conventionnel indissociable et un dialogue social efficient dans le secteur. Le 20 février 2019, les partenaires sociaux de la production cinématographique ont signé un accord, entré en vigueur (...)

    • Lire la suite
    • 27-02-2019
    • BLOC : Alors que le succès actuel des grands opérateurs internationaux tient à leurs investissements massifs dans les œuvres, l’Autorité de la Concurrence recommande d’affaiblir la création française et européenne
    • Le BLOC tient à exprimer son profond désaccord avec l’Avis rendu par l’Autorité de la Concurrence dans la perspective de la réforme de l’audiovisuel, à la suite de sa saisine par la Commission des affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale pour analyser le secteur de la communication audiovisuelle, notamment les relations entre les différents acteurs, et évaluer l’efficacité et la pertinence des possibles évolutions législatives et réglementaires. La remise en cause de l’indépendance (...)

    • Lire la suite
    • 26-02-2019
    • Face à l’attaque sans précédent contre la diversité culturelle exprimée par l’Autorité de la concurrence, le SPI demande au Gouvernement de réaffirmer les fondamentaux de sa politique culturelle.
    • Le SPI a pris connaissance avec inquiétude et consternation de l’avis de l’Autorité de la concurrence sur l’avenir du secteur audiovisuel. Cet avis réitère les vieilles recettes telles que la levée de toutes les interdictions de la publicité à la télévision, ou à nouveau la réduction de la notion d’indépendance des sociétés, et même la remise en cause des obligations de production des chaînes, toutes mesures qui seraient censées « libérer » les diffuseurs de leurs contraintes. Sa philosophie générale peut (...)

    • Lire la suite
    • 16-02-2019
    • Directive droit d’auteur dans le marché unique numérique (Issue du trilogue du 13.02.2019)
    • Les organisations professionnelles représentant les producteurs d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles se félicitent qu’un accord soit intervenu en Trilogue relatif à la directive droit d’auteur dans le marché unique numérique. Aujourd’hui, l’accord obtenu sur la directive droit d’auteur constitue un acte fondateur visant à mettre fin à l’hégémonie des plateformes et la culture du pillage qu’elles ont générée. L’adoption de cette directive qui vise à mieux protéger les droits de propriété (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40