En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Fermeture estivale du secrétariat et de la Commission Paritaire Dérogatoire [10-07-2017]
    • A tous les producteurs souhaitant déposer une demande de dérogation de l'annexe III

    • Lire la suite
    • Vers une Europe de la Culture [24-05-2017]
    • Un important Conseil européen des ministres de la Culture se tenait hier. Deux mesures ont été adoptées dans le cadre d’une directive réglementant les services de médias audiovisuels. La première consiste à réserver une part des catalogues en ligne a 30% d’œuvres européennes, ce qui représente un bon départ. La seconde pose aux nouvelles plateformes une obligation de contribution financière à la création dans les pays où elles diffusent. Le SPI salue avec une grande satisfaction ces mesures pour lesquelles (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI salue l’arrivée d’une femme de grande culture à la rue de Valois [18-05-2017]
    • Le SPI salue la nomination de Madame Françoise NYSSEN, aux fonctions de ministre de la Culture dans le nouveau gouvernement de Monsieur Edouard PHILLIPE. Il salue également le choix politique du nouveau gouvernement de consacrer un ministère de plein exercice à la Culture, et elle seule. C’est un signe fort. Une femme de grande culture entre rue de Valois. Femme de lettres, mais également cheffe d’entreprise, Madame NYSSEN a prouvé, avec la Maison du Méjan, son engagement pour les arts et lettres (...)

    • Lire la suite
    • Nouveau Comité Directeur du SPI - Elections du 19 avril 2017 [20-04-2017]
    • Le nouveau Comité Directeur du SPI (élu lors de l’Assemblée générale du 28 mars 2017) s’est tenu le 19 avril 2017 pour élire son Président et son Trésorier. Nous avons le plaisir de vous informer que : Emmanuel Priou (Bonne Pioche) a été élu Président du SPI, et succède ainsi à Marie Masmonteil (Elzévir Films) qui est nommée Présidente d’honneur Richard Magnien (Mat Productions) a été réélu Trésorier du SPI Vous trouverez en pièce jointe la nouvelle composition du Comité Directeur du SPI pour 2017. (...)

    • Lire la suite
    • BLOC : Le Bloc salue la réforme de l'Art et Essai et rappelle l'importance de la régulation de l'exploitation en salle [14-04-2017]
    • Le Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma (BLOC) prend acte de la réforme de l’Art et Essai présentée vendredi dernier par le CNC, à la suite du rapport de Patrick Raude, et se félicite des importantes avancées qu’elle propose, dans un souci de simplification, de modernisation et de renforcement du dispositif. En premier lieu, le BLOC salue l’augmentation de 1,5 M€ par an du soutien financier à l’Art et Essai. Celle-ci devra notamment permettre de valoriser financièrement les différents labels (...)

    • Lire la suite
  • ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ...

Réaction du SPI à la réforme du soutien au documentaire [31-01-2014]

La réforme du soutien au documentaire annoncée vendredi améliore le soutien au documentaire de création et reprend une grande partie de nos demandes, en instaurant notamment cinq nouveaux critères de bonifications objectives : mise en valeur du développement, poids de l’équipe technique dans la masse salariale, présence de musiques originales, temps de montage et potentiel d’exportation d’un programme. De plus, le CNC propose une bonification supplémentaire de 20% pour tous les documentaires historiques et scientifiques. Le SPI considère toutefois que les documentaires portant sur les arts et la culture auraient mérités une attention plus particulière.

Deux aspects nous inquiètent fortement :

Les documentaires aux économies fragiles, soit au moins 400 documentaires de création, pour la plupart initiés avec des chaînes comme LCP, le réseau régional de France 3, France O, France 4 ou Outre-Mer Première et qui recourent à la filière de production de France Télévisions, tout comme ceux qui recourent à des coproductions avec le CRNS ou l’INA seront fragilisés.

Pour que ce ne soit pas le cas :
-  la bonification reposant sur le critère de 60% de la masse salariale doit prendre en compte les salaires assumés par ces partenaires professionnels du producteur délégué et comptabilisés aux coûts de production car l’apport créatif d’un technicien de France Télévisions, de l’INA, ou du CNRS n’est pas moindre que celui d’un salarié directement embauché par le producteur. Il peut même parfois s’agir des mêmes personnes, lorsque le partenaire coproducteur du film engage lui aussi des intermittents.
-  le relèvement de l’apport en numéraire minimal du diffuseur de 9000 à 12 000 euros, doit être accompagné d’une revalorisation des budgets correspondants au sein des chaînes publiques, sans quoi, près d’une centaine de films risquerait de disparaître des grilles des programmes, renforçant ainsi davantage la précarité du tissu créatif documentaire.

• De plus, la qualification de documentaire empruntant aux codes du reportage et du magazine sur décision des services du CNC ainsi que le recours plus fréquent à l’avis de la nouvelle commission documentaire doivent être accompagnés d’une transparence exemplaire de la part du CNC :

-  motivation et publication des décisions de qualification en œuvre documentaire de création ;
-  note de doctrine explicite sur les conditions de dépôt et d’évaluation des projets de manière que les professionnels aient connaissance en amont des règles sur lesquelles leurs dossiers sont évalués ;
-  transparence des montants accordés sur l’ensemble des œuvres aidées de manière automatique mensuellement, à l’instar de ce qui est fait pour les aides sélectives.

Contact : Juliette Prissard-Eltejaye - SPI - 01 44 70 70 44


  • cp_spi_31_1_14 (...)
    • 16-05-2018
    • Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Conférence de presse du SPI, Le mardi 15 mai A 10h00 Au STUDIO Cannes Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement chez les GAFAN, qui concentrent leurs financements sur 2 ou 3 films de réalisateurs confirmés dans chaque pays. Marie Masmonteil, (...)

    • Lire la suite
    • 7-05-2018
    • Conférence de presse du SPI : Promouvoir le soutien à la création dans un monde numérique
    • Le mardi 15 mai A 10h00 « Le Studio Cannes » (5 Rue des Belges 06400 Cannes) Dans un contexte de numérisation et d’hyper concurrence entre les différents diffuseurs et modes de diffusion, les stratégies des différents acteurs du marché tendent à se concentrer autour de quelques œuvres, diffusées et rediffusées. Cette stratégie d’optimisation des investissements dans le cinéma s’illustre parfaitement parmi les GAFAN, qui privilégient l’optimisation de leurs investissements, en finançant 2 ou 3 films de (...)

    • Lire la suite
    • 27-04-2018
    • Directive sur les services de médias audiovisuels : une avancée décisive pour la création européenne
    • Les producteurs de cinéma et de télévision se félicitent de l’aboutissement hier des discussions entre le Conseil, la Commission et le Parlement relatives à la révision de la Directive sur les services de médias audiovisuels. Après plusieurs années de négociations, les bases d’une nouvelle régulation européenne ont été posées garantissant le financement et l’exposition de la création européenne. Toutes les plateformes de vidéo à la demande en Europe devront proposer à minima 30% d’œuvres audiovisuelles et (...)

    • Lire la suite
    • 24-04-2018
    • Table Ronde ROC : "Court métrage et festivals, vecteurs essentiels de l’aménagement culturel des territoires
    • Les festivals et les associations culturelles ont un rôle déterminant dans la découverte par le plus large public des œuvres de court métrage. Aménagement culturel du territoire, transmission de la culture, rencontre entre le public et les artistes, ce n’est pas sans raison que les festivals constituent le « marché directeur » du court métrage. Dans un contexte de fragilisation et d’inquiétude pour ces acteurs de terrain, comment penser l’efficacité et la complémentarité des politiques publiques en (...)

    • Lire la suite
    • 24-04-2018
    • Table Ronde ROC : "Le court métrage : Incubateur de talents"
    • Le court métrage est la « tête chercheuse », le secteur « recherche et développement » du cinéma, et, plus largement, de l’audiovisuel et des nouveaux médias. Son économie permet de véritables innovations et expérimentations, en termes visuel, narratif et esthétique. Le court métrage joue ainsi un véritable rôle d’incubateur de talents. Il permet aux professionnels émergents de faire leurs premières armes, de tester des formes nouvelles et d’irriguer de leurs idées les filières audiovisuelles et (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40