En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • De la parole aux actes [6-11-2019]
    • Alors que nous assistons à une séquence courageuse et salvatrice de libération de la parole sur les violences sexuelles et sexistes, nous souhaitons prendre part à la fois personnellement et collectivement à une plus forte conscientisation de notre milieu. En tant que producteur.rice.s, nous avons la responsabilité des films que nous mettons en œuvre et encadrons. Il nous semble indispensable d’entamer une réflexion avec l’ensemble de la filière afin de mettre en place des mesures concrètes de (...)

    • Lire la suite
    • Redevance : stupeur et incrédulité [24-09-2019]
    • Le SPI accueille avec stupeur et incrédulité le projet annoncé par le Ministre du Budget d’une baisse de un euro de la contribution à l’audiovisuel public. A contre-courant de tous les pays européens, qui ont fait le choix de consolider leurs médias publics en modernisant et en rendant plus équitable la perception de la redevance, le gouvernement français fait le choix d’affaiblir nos capacités d’investissement dans la création. Cette baisse correspond en effet exactement à la diminution annoncée de (...)

    • Lire la suite
    • Le SPI félicite chaleureusement ses adhérents pour leur prix obtenus au Festival de la Fiction de La Rochelle [16-09-2019]
    • * Meilleure série 26’ "Mental" de Slimane-Baptiste Berhoun BLACK SHEEP FILMS (France.tv Slash) * Meilleure réalisation Simon Bouisson pour "Stalk" SILEX FILMS (France.tv Slash) * Meilleur scénario "L’agent immobilier" de Etgar Keret et Shira Geffen LES FILMS DU POISSON (Arte France) * Jeune espoir masculin Théo Fernandez dans "Stalk" de Simon Bouisson SILEX FILMS (France.tv Slash) * Prix Nouvelle Aquitaine "Si tu vois ma mère" de Nathanaël Guedj ALLIANCE DE PRODUCTION (...)

    • Lire la suite
    • Tribune Le Figaro "Préservons les producteurs français indépendants !" [13-09-2019]
    • Veuillez trouver ci-joint le lien de notre Tribune dans Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/vox/economie...

    • Lire la suite
    • Nomination Déléguée à l'animation et Déléguée aux affaires sociales [11-09-2019]
    • Céline HAUTIER est nommée Déléguée à l’Animation, et chargée de missions transverses Cinéma et Audiovisuel auprès de la Déléguée générale adjointe et de la Déléguée Cinéma. Juriste de formation (master de droit de la communication, Paris II), titulaire du Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat et diplômée du master Médias, Art et Création d’HEC Paris, elle a été juriste en droit de l’audiovisuel avant d’intégrer le SPI en octobre 2018 en tant que chargée de mission. Elle coordonnera l’action et les (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Renouvellement des accords d’investissement dans le documentaire et les captations de spectacles vivants de France Télévisions [3-04-2017]

Un partenariat avec le secteur de la production modernisé et renforcé jusqu’en 2020 pour les productions initiées sur l’ensemble du territoire

Le SPI vient de renouveler avec les autres organisations de producteurs et France Télévisions, la signature de deux accords majeurs pour les secteurs du documentaire et de l’adaptation audiovisuelle de spectacles vivants qu’il représente majoritairement.

Ces accords s’inscrivent dans l’engagement général fixé au Contrat d’objectifs et de moyens (COM) de France Télévisions (420 millions d’euros dans la création audiovisuelle destinée à des diffusions nationales), auquel il faut ajouter désormais 11,5M€ puis 12,2M€ à partir de 2018 consacrées aux productions documentaires initiées par les réseaux régional et ultra marin de France Télévisions.

L’objectif poursuivi par le SPI était de revaloriser l’engagement de France Télévisions dans ces deux secteurs, dans des proportions au moins égales à l’augmentation de 5% de son engagement dans la création. Le SPI voulait aussi que soit renforcée la diversité de l’offre et que ce nouveau cadre conventionnel intègre les exploitations délinéarisées des oeuvres audiovisuelles de spectacles vivants et des documentaires.

En documentaire :

L’engagement de France Télévisions est porté à 101 millions d’euros. Cette enveloppe inclue les web documentaires, les développements transmédias et les documentaires initiés régionalement y compris en Outre-mer. Ces derniers voient leur budget renforcé à la demande du SPI, pour atteindre 11,5M€ en 2017 puis 12,2M€ à partir de 2018 et jusqu’à 2020, alors qu’il était de 11M€ par an depuis 2014.

Dans ce cadre, l’enveloppe consacrée aux documentaires initiés par les Outre-mer sera augmentée de 800K€ à partir de 2018, soit un doublement du modeste budget affecté aux neuf antennes de plein exercice.

Le SPI a également obtenu un engagement du groupe public de généraliser la négociation de COM avec les différentes régions métropolitaines et ultra-marines afin de renforcer son investissement dans la création soutenue localement.

Ce nouvel accord sur le documentaire est assis sur un périmètre plus large, correspondant aux documentaires de créations déclarés au CSA. Il est assorti de nombreux indicateurs de suivi de la répartition des investissements de France Télévisions, garantissant ainsi une transparence importante de son engagement dans ce genre.

L’accord assure également un engagement en faveur de l’émergence et de la jeune création ainsi qu’une programmation diversifiée dans les différents genres du documentaire. France Télévisions a accepté d’ouvrir une case de documentaires singuliers en seconde partie de soirée demandée par le SPI depuis plus de 10 ans.

La promotion de la programmation documentaire sera également renforcée, notamment s’agissant des programmations régionales en manque de visibilité.

Enfin, le principe d’une valorisation spécifique par voie d’accord séparée des exploitations non linéaires, avec partage de recettes, a été réaffirmé. Une négociation spécifique concernant la rémunération de l’exploitation des œuvres sur la plateforme de SVoD de FTV doit s’ouvrir en avril 2017.

En spectacle vivant :

Le SPI poursuivait deux objectifs principaux :
-  renforcer l’investissement de France Télévisions dans les adaptations audiovisuelles à vocation patrimoniale et doubler le budget de Culturebox ;
-  mieux encadrer l’exploitation des oeuvres sur la plateforme Culturebox en fixant notamment un régime de droits indépendants qui n’existait pas pour les oeuvres webnatives.

A l’issue de trois mois de discussion, France Télévisions a accepté d’augmenter de façon significative le budget de Culture box, porté à 1,75M€ en 2017 et en 2018, puis à 2M€ par an à compter de 2019. Cette augmentation s’inscrit en pleine cohérence avec ses choix de production puisqu’une majorité des captations sont aujourd’hui produites pour l’offre délinéarisée du groupe.

Ce budget s’inscrit dans une enveloppe bi-annuelle de 31,5M€ au lieu de 29M€ précédemment.

L’exploitation des oeuvres sur culturebox ou les plateformes de FTV est géobloquée et limitée territorialement. Comme pour l’accord sur le documentaire, un principe d’acceptation par France Télévisions de fenêtres d’exploitation pour des cofinanceurs est prévu.

L’étendue des droits cédés pour les exploitations des oeuvres web natives est fixée par principe à 12 mois à titre non exclusif sur la plateforme Culturebox, sauf dérogation et sous réserve de l’accord des ayants-droits.

Les signataires de cet accord ont voulu par ailleurs renforcer la diversité de l’offre de captations de spectacles vivants ouverte désormais au Cirque et à tous types de concerts ou récitals. En cohérence, l’engagement de programmation du spectacle vivant en soirée prévu au cahier des charges de France Télévisions fera l’objet d’une concertation spécifique.

Les producteurs indépendants ont également souhaité poursuivre un dialogue régulier avec les équipes de la filière de production de France Télévisions.

Enfin l’accord renforce aussi l’engagement de transparence de FTV sur ses investissements dans ce secteur.

***

Ces deux accords viennent renforcer et garantir l’investissement du groupe public dans la création patrimoniale de spectacle vivant et de documentaire jusqu’à 2020. Ils réaffirment un dialogue régulier entre les producteurs indépendants et France Télévisions, en pleine responsabilité, face aux évolutions du secteur audiovisuel.

Paris, le 3 avril 2017

Contact Presse :

Catherine BERTIN – Déléguée Générale SPI – Syndicat Des Producteurs Indépendants 4, Cité Griset 75011 Paris – Tél. 01 44 70 70 44


  • cp_spi_03_04_2 (...)
    • 26-03-2019
    • API-PROCIREP-SATEV-SPECT-SPFA-SPI-UPC-USPA - Directive sur le droit d’auteur : la production française salue une nouvelle étape essentielle dans la régulation du marché numérique
    • L’ensemble des organisations représentant la production française, tant cinématographique qu’audiovisuelle, salue le vote du Parlement européen approuvant définitivement la directive sur le droit d’auteur, ce mardi 26 mars. Après une campagne sans précédent de la part des géants américains destinée à remettre en cause ce texte par tous les moyens, y compris en faisant circuler des informations mensongères, ce vote est un acte courageux et historique de la part du Parlement européen. Avec l’adoption de (...)

    • Lire la suite
    • 19-03-2019
    • Prix Procirep du Producteur français de documentaire de l’année
    • A l’occasion de la cérémonie de remise des 25ème Prix du producteur français de télévision organisée par la Procirep le 18 mars 2019, le Syndicat des Producteurs Indépendants est fier et félicite très chaleureusement LES FILMS DU BALIBARI POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS DE DOCUMENTAIRE DE L’ANNÉE Ce prix récompense les choix éditoriaux, la diversité, la qualité des productions, la prise de risque du producteur délégué au travers de projets de proximité mais également à dimension (...)

    • Lire la suite
    • 15-03-2019
    • Journée professionnelle du ROC : De la création à la diffusion, de nouvelles opportunités pour le court métrage dans l’écosystème numérique
    • Le ROC (Regroupement des Organisations du Court) a organisé la 5ème édition de sa journée professionnelle, ce jeudi 14 mars 2019 au Ciné 104 de Pantin, à l’occasion de la « Fête du court métrage ». Le ROC tient tout d’abord à remercier Côte Court et le Ciné 104 de Pantin pour leur accueil, Xavier Leherpeur pour la modération des tables rondes, les chercheurs ayant accepté de les introduire, l’ensemble des intervenants et le public, mobilisé comme chaque année. * * * * * La première table ronde de cette (...)

    • Lire la suite
    • 13-03-2019
    • API-SPI-UPC : Annexe III du Titre II de la Convention collective nationale de la production cinématographique (CCNPC) : les syndicats de producteurs se réjouissent de la signature d’un accord d’étape
    • Après plusieurs mois de discussions, les partenaires sociaux de la branche de la production cinématographique ont signé un accord qui sécurise les films en développement pendant la durée des négociations relatives au renouvellement de l’Annexe III. La signature de cet accord permet de maintenir un ensemble conventionnel indissociable et un dialogue social efficient dans le secteur. Le 20 février 2019, les partenaires sociaux de la production cinématographique ont signé un accord, entré en vigueur (...)

    • Lire la suite
    • 27-02-2019
    • BLOC : Alors que le succès actuel des grands opérateurs internationaux tient à leurs investissements massifs dans les œuvres, l’Autorité de la Concurrence recommande d’affaiblir la création française et européenne
    • Le BLOC tient à exprimer son profond désaccord avec l’Avis rendu par l’Autorité de la Concurrence dans la perspective de la réforme de l’audiovisuel, à la suite de sa saisine par la Commission des affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale pour analyser le secteur de la communication audiovisuelle, notamment les relations entre les différents acteurs, et évaluer l’efficacité et la pertinence des possibles évolutions législatives et réglementaires. La remise en cause de l’indépendance (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40