En partenariat avec
Mon espace

Actualités du SPI

Retrouvez nos derniers communiqués de presse dans cette rubrique

SITE EN RECONSTRUCTION

Le SPI regroupe environ 400 producteurs de l’audiovisuel et du cinéma, indépendants de tout opérateur de diffusion et de télécommunication.

La politique du SPI est définie par son Comité Directeur, composé d’une vingtaine de producteurs élus pour deux ans par l’ensemble des adhérents.

Présent dans l’ensemble des organisations, institutions et commissions du secteur, le SPI s’attache à défendre et promouvoir la liberté de création des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, la diversité des œuvres produites et l’indépendance des entreprises de production du secteur.

Le SPI - Syndicat des Producteurs Indépendants Syndicat des Producteurs Indépendants
Dernières actualités
    • Le SPI signe un nouvel accord avec France Télévisions [11-01-2019]
    • France Télévisions, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI, et l’USPA ont signé le 21 décembre 2018 un accord qui consolide leur partenariat historique. Signé par l’ensemble des syndicats de producteurs audiovisuels qui ont ainsi marqué leur volonté d’accompagner France Télévisions dans sa transformation numérique, cet accord permet à France Télévisions de relever le défi numérique, de s’adapter de manière dynamique à l’évolution des usages, aux attentes de ses publics et aux spécificités de chaque oeuvre, en (...)

    • Lire la suite
    • Nouvelle co-présidence du BLOC [8-01-2019]
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 15 organisations professionnelles du cinéma représentant scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens a désigné ses deux Coprésidents pour l’année 2019. Katell Quillévéré, cinéaste, membre du Conseil d’administration de la SRF, assurera la Co-Présidence au titre des réalisateurs. Son premier film, « Un poison violent », a reçu le prix Jean Vigo en 2010 après son (...)

    • Lire la suite
    • AFAA Tunnel des 50 - appel à signatures [17-12-2018]
    • Marina Tomé, au sein de AAFA ( Actrices Acteurs de France Associés) a créé et mène depuis trois ans la commission AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans en collaboration avec Catherine Piffaretti. Nous sommes aujourd’hui plus de quarante femmes et hommes à retrousser nos manches. En avril dernier nous avons lancé le Manifeste AAFA-Tunnel des 50. Signature en ligne : bit.ly/ManifesteAAFA-TunnelDes50 Nous avons à ce jour, plus de 10 400 signatures, beaucoup de relais dans les médias, presse radio, (...)

    • Lire la suite
    • Le BLOC salue le renforcement du partenariat entre OCS et le cinéma français [14-12-2018]
    • Le BLOC salue la signature d’un nouvel accord interprofessionnel entre OCS et les organisations professionnelles du cinéma. Cet accord, d’une durée de 3 ans, renforce les engagements d’OCS en faveur du cinéma européen et français, pour un montant de 125 millions d’euros sur trois ans. Dans une logique vertueuse, il prend en compte à la fois la spécificité du modèle d’OCS, le contexte concurrentiel de la télévision payante, et l’évolution des secteurs de la production et de la distribution (...)

    • Lire la suite
    • Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé [13-12-2018]
    • Communiqué de presse – Paris, le 13 décembre 2018 Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993. Cette nouvelle directive facilite la retransmission linéaire des chaînes de télévision sur les différentes plateformes en (...)

    • Lire la suite
  • 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

TVA et Cinéma : La démocratisation culturelle cinématographique oubliée ? (ROC) [11-10-2013]

On nous annonçait récemment que « le cinéma rejoindrait enfin les autres champs culturels » avec un taux réduit de TVA à 5%. Pourtant, le Projet de loi de finances, en l’état, cantonne cette réduction à l’exploitation commerciale des films en salles : dans le même temps, le taux de TVA des locations de films non-commerciales, utilisé pour les festivals, cinémathèques, ciné-clubs, associations de diffusion et d’éducation à l’image… passe, lui, de 7 à 10%, après avoir déjà subi une hausse de 5,5 à 7% au 1er janvier 2012.

C’est la première fois que le taux de TVA appliqué à la diffusion non commerciale est ainsi désynchronisé de l’exploitation commerciale, générant une situation d’autant plus incompréhensible et injuste que, si le parlement ne revient pas sur cet arbitrage ubuesque, cela reviendra à taxer une diffusion culturelle dans ces réseaux associatifs deux fois plus qu’un blockbuster américain dans un multiplexe !

Outre l’impact budgétaire direct sur des manifestations culturelles déjà bien fragilisées, d’autres acteurs de la filière seront impactés, en particulier les distributeurs les plus audacieux avec qui les associations travaillent en priorité, notamment dans les domaines du court métrage et du patrimoine. Comment justifier que, pour un même film, ces distributeurs doivent gérer à compter du premier janvier un double montant de TVA, selon qu’il sera programmé par une salle de cinéma ou une association culturelle ? Comment expliquer cette attaque frontale contre la dimension recherche et développement de la diffusion du cinéma, pourtant indispensable au renouvellement des talents cinématographiques de notre pays ?

Dans un contexte économique déjà extrêmement tendu, cette hausse automatique des budgets de location de films pour des dizaines d’acteurs de terrain de l’exception culturelle cinématographique, conduira inévitablement à une diminution du volume des actions et des programmation. C’est la rencontre entre les œuvres, leurs auteurs et les publics qui est menacée.

Ce nouvel arbitrage, que nous voulons croire résulter d’une erreur tant il est absurde et incompréhensible, fragilisera un tissu pour lequel les autres motifs d’insatisfaction et d’inquiétude (non dégel des crédits déconcentrés en Drac pour les actions cinéma, non accompagnement des festivals dans la transition numérique, baisses de subventions de nombreuses collectivités territoriales, …) pèsent lourd sur un secteur qui, en complémentarité du parc de salles, participe de la vitalité du cinéma d’hier, d’aujourd’hui et de demain sur le territoire national.

Afin que les objectifs affichés par le gouvernement de renforcement de la démocratisation culturelle puissent être effectifs, le ROC demande aux parlementaires de se saisir de cette question, dont la portée symbolique est aussi importante que l’impact économique.

Paris, le 11 octobre 2013


------------------------------------------------------------------
Contact presse :
SPI – Cyril Smet - 01 44 70 70 44
SRF – Pauline Durand-Vialle - 01 44 89 99 48

Le ROC rassemble le SPI, la SRF, le SFA-CGT, l’Agence du court métrage, la Maison du film court, Carrefour des festivals et Sauve qui peut le court métrage et s’attache à garantir la pérennité et la diversité de la création et de la production des œuvres de format court, notamment en termes de financement et de diffusion.


  • communique_roc (...)
    • 11-01-2019
    • Le SPI signe un nouvel accord avec France Télévisions
    • France Télévisions, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI, et l’USPA ont signé le 21 décembre 2018 un accord qui consolide leur partenariat historique. Signé par l’ensemble des syndicats de producteurs audiovisuels qui ont ainsi marqué leur volonté d’accompagner France Télévisions dans sa transformation numérique, cet accord permet à France Télévisions de relever le défi numérique, de s’adapter de manière dynamique à l’évolution des usages, aux attentes de ses publics et aux spécificités de chaque oeuvre, en (...)

    • Lire la suite
    • 8-01-2019
    • Nouvelle co-présidence du BLOC
    • Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 15 organisations professionnelles du cinéma représentant scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens a désigné ses deux Coprésidents pour l’année 2019. Katell Quillévéré, cinéaste, membre du Conseil d’administration de la SRF, assurera la Co-Présidence au titre des réalisateurs. Son premier film, « Un poison violent », a reçu le prix Jean Vigo en 2010 après son (...)

    • Lire la suite
    • 17-12-2018
    • AFAA Tunnel des 50 - appel à signatures
    • Marina Tomé, au sein de AAFA ( Actrices Acteurs de France Associés) a créé et mène depuis trois ans la commission AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans en collaboration avec Catherine Piffaretti. Nous sommes aujourd’hui plus de quarante femmes et hommes à retrousser nos manches. En avril dernier nous avons lancé le Manifeste AAFA-Tunnel des 50. Signature en ligne : bit.ly/ManifesteAAFA-TunnelDes50 Nous avons à ce jour, plus de 10 400 signatures, beaucoup de relais dans les médias, presse radio, (...)

    • Lire la suite
    • 14-12-2018
    • Le BLOC salue le renforcement du partenariat entre OCS et le cinéma français
    • Le BLOC salue la signature d’un nouvel accord interprofessionnel entre OCS et les organisations professionnelles du cinéma. Cet accord, d’une durée de 3 ans, renforce les engagements d’OCS en faveur du cinéma européen et français, pour un montant de 125 millions d’euros sur trois ans. Dans une logique vertueuse, il prend en compte à la fois la spécificité du modèle d’OCS, le contexte concurrentiel de la télévision payante, et l’évolution des secteurs de la production et de la distribution (...)

    • Lire la suite
    • 13-12-2018
    • Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé
    • Communiqué de presse – Paris, le 13 décembre 2018 Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993. Cette nouvelle directive facilite la retransmission linéaire des chaînes de télévision sur les différentes plateformes en (...)

    • Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Syndicat des Producteurs Indépendants - 4, Cité Griset - 75011 Paris - Tél. : 01 44 70 70 44 - Fax : 01 44 70 70 40